Daily Archives: March 16, 2010

Bloguer le Coran : Sourate 2, "La Vache", versets 75-140

L'auteur et blogger Robert Spencer (jihadwatch.org)

Le segment suivant de la Sourate 2, versets 75-105, continue la critique du Coran sur les Juifs. Quand vous lisez les déclarations de dirigeants du Hamas ou de Mahmoud Ahmadinejad sur Israël, rappelez-vous qu’ils considèrent Israël et les Juifs à travers un prisme coranique. Ils ont appris, s’ils ont étudié le Coran, que les Juifs sont pervers et coupables – ainsi que des ennemis rusés et des plus persistants – ennemis d’Allah, de Mahomet et des musulmans.

Dans verset 75 Allah demande aux musulmans comment ils peuvent espérer que les Juifs viennent à croire en l’Islam, car «une partie d’entre eux avaient l’habitude d’écouter la parole d’Allah, puis la changèrent, après l’avoir entendu, en connaissance de cause?” Dans sa Tafsir Anwar al-Bayan, le commentateur  indien du XXe siècle Mufti Muhammad Aashiq Ilahi Bulandshahri note que certains commentateurs ont mentionné que le verset se réfère à la falsification de la Torah. Les érudits juifs avaient pour habitude d’accepter des pots de vin de la part des gens afin de modifier certaines injonctions en fonction de leurs demandes. “Il insiste sur cette aspect dans le cadre du verset 79, où Bulandshahri dit que les Juifs «commettent un double péché en modifiant la parole d’Allah et en acceptant la corruption.” Il s’agit d’un point de vue traditionnel: le Tafsir al-Jalalayn dit que les Juifs “ont modifié la description du prophète dans la Torah, ainsi que les versets de ‘lapidation’, et d’autres détails, et ont réécrit d’une façon différente de celle dans laquelle ils ont été révélés.”

Dans leur arrogance, ils pensent aussi qu’ils ne seront en enfer que pour quelques jours (verset 80). Bukhari raconte que, après que Mahomet ait vaincu les Juifs de Khaïbar, une oasis d’Arabie, ils firent rôtir un mouton pour le Prophète de l’Islam – et y ont mis du poison. Pressentant leur stratagème, il les a convoqués et interrogés. Dans le courant de cela, ils lui dirent: “Nous allons rester dans le (l’Enfer) feu pour une courte période, et après ce sera vous [les musulmans] qui allez nous remplacer.” Mahomet réagit avec indignation: «Vous êtes maudit et humilié en enfer ! Par Allah, nous ne vous y remplacerons pas “, et leur révèle ce qu’il savait au sujet de leur complot pour l’empoisonner.

Les versets 81-105 rappellent encore aux Juifs les faveurs d’Allah, les faveurs que la plupart d’entre eux “ont rejeté” (v. 83), et leur châtiment pour leur entêtement et leur désobéissance. Verset 85 résume leurs divers actes de désobéissance, aboutissant à l’affirmation selon laquelle les juifs croient en “seulement” une partie de leurs écrits sacrés, et  “rejettent le reste.” Ibn Kathir dit qu’ils rejetaient certaines parties de la Torah, et aussi: “ils ne devraient pas être crus quand il s’agit de la description du Messager d’Allah, sa venue, son expulsion de sa terre, et son Hégire, et le reste des informations que les prophètes précédents ont donné à son sujet, qu’ils ont caché. Les Juifs, ils souffrent de la malédiction d’Allah, et ont caché tous ces faits entre eux … “Versets 88 et 89 soulignent qu’ils sont maudits pour avoir rejeté l’islam. (C’est pourquoi la plupart des musulmans n’acceptent pas l’idée que les Juifs aient quelque  droit que ce soit à la terre d’Israël, en dépit de 5:21 et d’autres versets: un peuple maudit ne reçoit pas de cadeau d’Allah.) Verset 98 dit que leur ennemi est Dieu lui-même.

Les versets 94-96 lancent un défi: si la revendication des Juifs est que le paradis est réservé pour eux seuls, pourquoi n’ont-ils pas cherché la mort, au lieu d’être le peuple «le plus gourmand de la vie»? Tel est le fondement d’une provocation d’un  jihadiste, comme ce  guerrier d’ Al-Qaïda en Afghanistan, il y a quelques années: «Les Américains aiment le Pepsi-Cola, nous aimons la mort.” Les vrais croyants aiment le paradis et ont du dédain pour ce monde.

Verset 106 interrompt la condamnation des Juifs d’introduire la doctrine islamique de l’abrogation, dans lequel Allah remplace ce qu’il a déjà révélé avec “quelque chose de mieux, ou de similaire. Le Tafsir al-Jalalayn dit que ce verset fut révélé parce que «les mécréants se mirent à tourner en dérision la question de l’abrogation, en disant qu’un jour, Mahomet incite ses compagnons à une chose et le lendemain, il les en interdit”. Le Abbas al-Tanwir Miqbâs min Tafsîr Ibn ‘ dit qu’il se réfère à «ce qui a été abrogé du Coran et ce qui n’a pas été supprimé.” Sayyid Qutb soutient que «la modification partielle des décisions en réponse à l’évolution des circonstances au cours de la vie du prophète Mahomet ne pouvait être dans l’intérêt de l’humanité dans son ensemble. “Le concept de naskh, abrogation, est le fondement de  la compréhension islamique que les versets violents de la sourate 9 ont priorité sur les versets plus pacifiques révélé plus tôt, car ils viennent plus tard dans la vie de Mahomet – une idée sur laquelle nous reviendrons plus tard. (Pour une discussion complète de l’idée islamique de l’abrogation, voir Ahmad Von Denffer’s ‘Ulum al-Qur’an.)

Versets 107-121 met en garde les musulmans à maintenir leurs devoirs religieux et à ne pas se laisser égarer par les juifs et les chrétiens, qui vont tenter de tromper les musulmans (c. 109) Alors même qu’ils se battent entre eux (V. 113). Verses 111 et 120 (ainsi que c. 135) Tourner en dérision les tentatives juives et chrétiennes au prosélytisme des musulmans, et verset 116 marque la première apparition de l’OFT et le rejet répété de la foi chrétienne en Jésus comme le Fils de Dieu. L’idée que Dieu pourrait avoir un fils est considérée comme un compromis au monothéisme: “mais c’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre: tout ce qui rend un culte à Dieu.”

Versets 122-140 retour aux Juifs, en leur rappelant  l’alliance qu’Allah a fait à la Kaaba à la Mecque avec Abraham et Ismaël (v. 125). Les Juifs doivent se rappeler que même si Abraham a prié pour que la Mecque devienne une «ville de Paix,« Allah a répondu que “ceux qui sont les mécréants» allaient bientôt goûter à son «supplice du feu» (v. 126). Si vous êtes surpris de trouver un patriarche juif, Abraham, associé à un lieu saint islamique, la Ka’ba, rappelez-vous que seuls les pervers “disent que Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les tribus étaient Juifs ou Chrétiens” (c. 140). En fait, ils « étaient soumis à Allah – (v. 128). Si ils n’étaient pas les adeptes de Mahomet comme prophète, ils étaient au moins hanifs: pré-monothéistes islamiques.

Cela met en évidence le thème récurrent du Coran que les gens que nous connaissons aujourd’hui en tant que Juifs et les chrétiens ne sont que des renégats de la vraie religion réellement enseignée par Abraham et Moïse, aussi bien que Jésus – et que la vraie religion est l’Islam. Comme nous l’avons vu, une grande partie de la sourate 2 est consacrée au traitement des Juifs renégats qui ont rejeté Mahomet et les rappellent à la vraie foi, la foi d’Abraham et de Moïse, ainsi que de Mahomet. Ainsi l’ Islam considère le Judaïsme et le christianisme en prétendant que la forme véritable et originale de l’autre religion est l’Islam. Aujourd’hui les porte-parole de l’Islam en Occident présentent souvent le statut d’Abraham, Moïse et Jésus comme prophètes musulmans et comme preuve de l’esprit islamique ouvert et œcuménique. En fait, c’est seulement une déclaration de la suprématie de l’Islam et de l’illégitimité du judaïsme et du christianisme.

La semaine prochaine: la sourate 2, versets 140-210, Contenant des instructions sur le Ramadan, le pèlerinage à La Mecque – et le djihad.

Ici vous pouvez trouver le reste de la série en anglais. Ici un bonne version du Coran en  Arabe, avec une traduction en anglais disponible, ici deux traditions musulmanes populaires en anglais, celles de  Abdullah Yusuf Ali et de Mohammed Marmaduke Pickthall, avec une troisième de M. H. Shakir. Ici une autre traduction populaire en anglais, celle de Muhammad Asad. And ici un recueil de 10 traductions du Coran.)

Pour finir, pour les francophones, une version en ligne du Coran pour vérifier toutes ces références.

Texte original en anglais écrit par Robert Spencer, sur le site www.jihadwatch.org le 25Juin 2007

Traduit en français et adapté pour le public francophone par Antoine Martin.( Aka avraidire.) pour le site www.avraidire.eu  le 16Mars 2010

Advertisements

18 Comments

Filed under Bloguer le Coran, Islam, Robert Spencer