Daily Archives: March 22, 2010

Bloguer le Coran : Sourate 2, "La Vache", versets 141-210

En continuant notre analyse de “La Vache,” la seconde et la plus longue des sourates du Coran, nous rencontrons aux versets 141-150 une discussion sur le qibla, la direction pour la prière. Les musulmans sont tenus de prier en direction de la mosquée sacrée de La Mecque (v. 150), alors qu’auparavant ils rejoignaient les Juifs en se tournant vers Jérusalem. Ceci apparemment est survenu après que Mahomet ait mis un terme à ses tentatives de convaincre le peuple juif qu’il était un prophète dans la lignée des prophètes juifs. Seulement les « insensés » (v. 142) se sont opposés au changement – c’est à dire, les Juifs: sur cette  identification le commentateur relativement modéré Muhammad Asad et par comparaison le plus fondamentaliste Mufti Muhammad Aashiq Ilahi Bulandshahri sont d’accord. Asad écrit: “Cet abandon de Jérusalem évidemment déplut aux Juifs de Médine, qui devaient être honorés quand ils voyaient les musulmans prier en direction de leur ville sainte; et c’est à eux que la première phrase de ce passage fait référence.” Allah plus loin critique les Juifs et les chrétiens car ils poursuivent leurs “vains désirs” même s’ils savent que la Qibla de Mahomet vient de Allah.(vv. 144-6).

Robert Spencer

Nous voyons qu’au verset 106 Allah annonce que lorsqu’il abroge un verset, il le remplace par un meilleur. Certains musulmans pensent qu’il s’agit ici du Coran, et d’autres pensent que ce verset s’applique seulement à la Bible ayant été en quelque sorte remplacée par le Coran. Le changement dans la qibla a quelque poids dans tout cela. Le cousin de Ibn Abbas, Muhammad et une figure d’autorité islamique, écrit que “la première partie du Coran qui fut abrogée traitait de la Qiblah.” Toutefois, il n’y a rien dans le Coran qui indique que les musulmans doivent prier dans la direction de Jérusalem, donc on voit ici l’abrogation d’une règle extra-coranique. Nous reviendrons sur cette abrogation dans de nombreux contextes plus loin.

Allah presente la nouvelle Qibla comme si elle était un don special pour Mahomet, qui “aimera” la nouvelle direction pour sa prière (v. 144). C’est l’un des nombreux passages dans le Coran qui suggère la sollicitude particulière de Allah pour Mahomet ; un autre exemple est le doux reproche de Allah envers lui lorsqu’il refuse initialement de se marier avec son ancienne belle-fille alors qu’Allah le lui avait demandé (33:37). De tels passages ont amené les incroyants à penser que Mahomet profitait des avantages de la vie de prophète, mais pour les musulmans ils soulignent son statut particulier : les détails de sa vie, et même ses désirs- en souhaitant prier en faisant face à la Ka’ba – sont des moyens par lesquels Allah révèle des lois éternelles et divines. Et cet exemple est normatif. Muqtedar Khan du Centre d’Etudes de l’Islam et de la Démocracie explique: “Aucun chef religieux n’a eu autant d’influence sur ses disciples que Mahomet.(Que la paix soit avec lui) le dernier prophète de l’Islam….Si bien que les mots, les actions et les silences (ce qu’il vit et n’interdit pas) de Mahomet devinrent une source indépendante de Loi Islamique. Les musulmans , pour observer la loi religieuse, non seulement obéissent, mais aussi tentent d’émuler leur prophète et de l’imiter dans tout aspect de leur vie. En cela Mohammed est le médiateur ainsi que la source de la loi divine.”

Les versets 151-157 encouragent les croyants à être fermes dans leur foi ; le verset 158 approuve une pratique pré-islamique. Durant le Hajj, le pélerinage à la Mecque ; et les versets 159-177 reviennent au thème de la perversité des mécréants. Ceux qui rejettent l’Islam vont recevoir d’Allah la malédiction, que ce soit les anges ou les hommes (v. 161), et vont séjourner en enfer (v. 162). En même temps, le fardeau des fidèles n’est pas lourd. Ils doivent seulement s’abstenir de certains aliments, y compris le porc (v. 173). Ils sont parmi les mécréants qui se bornent à dissimuler ce qu’ils savent que Allah a révélé. (v. 174). Ceux qui réfutent ce que Allah a révélé dans le Coran sont un “schisme ouvert” (v. 176). Le Tafsir al-Jalalayn dit que ce sont- encore une fois, les Juifs.

 Les versets 177-203 légifèrent sur de nombreux sujets : zakat (l’aumône), le jeûne du Ramadan, le Hajj, et le djihad. V. 178 établit la loi de la vengeance pour le meutre (qisas): châtiment égal doit être donné pour la vie de la victime, qui peut prendre la forme de “monnaie du sang” (diyah): un paiement pour compenser la perte infligée. Selon la loi Islamique (Sharia) le montant de la compensation varie selon l’identité de la victime. ‘Umdat al-Salik (dependence du voyageur), un manuel sur la Sharia de l’université de  Al-Azhar certifie que de si l’on se conforme à la “pratique de la Foi dans la communauté orthodoxe Sunnite”,  alors le paiement pour le meutre d’une femme est la moitié de celui pour le meurtre d’un homme, et pour le meutre d’un Juif ou d’un Chrétien l’on paie le tiers du prix de celui d’un musulman (o4.9). Pour une explication de ceci lire la déclaration du  Sufi Sheikh Sultanhussein Tabandeh’s ici.

Les versets 190-193 sont parmi les plus importants dans le cadre du djihad. V. 190, “ne commence pas les hostilités,” est souvent invoqué de nos jours pour dire que le djihad est purement défensif. Asad écrit que ceci ainsi que “les versets qui suivent ne font aucun doute sur le fait que seule la légitime défense permet aux musulmans de faire la guerre.” Néanmoins, le Tafsir al-Jalalayn dit que ce verset est abrogé par 9:1, qui annule tout traité entre les musulmans et les incroyants. D’autre part, Ibn Kathir rejette l’idée selon laquelle ce verset a été abrogé.

Qu’est ce qui constitue un conflit de défense? On trouve un indice au  v. 193: “Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Dieu seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes..” Ibn Ishaq explique que les musulmans doivent combattre les mécréants jusqu’à ce que “Dieu seul soit adoré”. Bulandshahri écrit : “Les pires des péchés sont l’infidélité  (Kufr) et le polythéisme (shirk) qui constituent une rebellion contre Allah, le Créateur.

Afin de les éradiquer, les musulmans sont requis de faire la guerre jusqu’à ce qu’aucun de ces deux péchés ne subsistent dans le monde, et que la seule religion soit celle de Allah.” Ce conflit serait essentiellement défensif, contre les aggressions de l’incrédulité : si les musulmans doivent combattre jusqu’à ce que l’incrédulité cesse, la simple présence d’incrédulité constitue suffisamment d’aggression pour permettre le début des hostilités. Ceci est l’un des fondements pour la notion suprématiste selon laquelle les musulmans doivent faire la guerre aux mécréants jusqu’à ce que ces mécréants soient soit convertis à l’Islam ou soumis au règne de la loi Islamique comme l’explique 9:29. Comme le prophète de l’Islam, Mahomet, le déclare “j’ai reçu le commandement de combattre les peuples, jusqu’à ce qu’ils reconnaissent qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah, et qu’ils croient que je suis le messager de Dieu et en ce que j’apporte. Lorsqu’ils le feront, leur sang et leurs richesses sont sous ma protection, sauf quand la Loi en juge autrement, et que leur sort est entre les mains d’Allah.” Par conséquent on peut raisonnablement assumer que si l’on ne reconnaît pas Mahomet comme prophète, on n’a pas la guarantie d’être à l’abri de ceux qui lisent ces lignes, en ce qui concerne notre sang et nos richesses, surtout si ils les croient comme étant les paroles d’un messager du seul Vrai Dieu.

Les Versets 204-210 avertissent les croyants de ne pas douter, rejeter la foi ou de suivre l’Islam sans trop de ferveur. Ensuite commencent la considération d’un certain nombre de questions que les disciples de Mahomet lui posent. – révélant, parmi d’autres choses, à quel point la phrase qui suit est significative :  “ la persécution est pire que le massacre” (qui apparait aussi au v. 191). La semaine prochaine, c’est à partir d’ici que nous reprendrons,.

Ici vous pouvez trouver le reste de la série en anglais. Ici un bonne version du Coran en  Arabe, avec une traduction en anglais disponible, ici deux traditions musulmanes populaires en anglais, celles de  Abdullah Yusuf Ali et de Mohammed Marmaduke Pickthall, avec une troisième de M. H. Shakir. Ici une autre traduction populaire en anglais, celle de Muhammad Asad. And ici un recueil de 10 traductions du Coran.)

Pour finir, pour les francophones, une version en ligne du Coran pour vérifier toutes ces références.

Texte original en anglais écrit par Robert Spencer, sur le site www.jihadwatch.org le 02 Juillet 2007

Traduit en français et adapté pour le public francophone par Antoine Martin.( Aka avraidire.) pour le site www.avraidire.eu  le 23Mars 2010

Advertisements

Leave a comment

Filed under Bloguer le Coran, Islam, Robert Spencer

Muhammad the Prophet. True or False?

When as a young Christian i was given a Quran and told there were predictions of Muhammad in the Bible according to S:7v157 and S:61v6, i set about the task of investigating the matter so as to give a scientific response to my findings. I asked many Muslims where these references were to support the Quranic claims knowing this has eternal consequences for all of mankind, for if someone greater than Jesus Christ had a more important message than He, i needed to listen to him. So i searched, and searched, and searched, and as the song goes, “But i still haven’t found what i’m looking for.” U2?

3 Comments

Filed under Articles

Les Paroles des Anges aussi dans le Coran

Dans 27:91-92 l’impression logique est qu’ils sont les mots de MAHOMET:

” Il m’a été seulement COMMANDE D’ADORER le SEIGNEUR de cette Ville (la Mecque) qu’IL(note:Allah) a sanctifiée, – et à LUI(note:Allah) toute chose – et il m’a été commandé d’être du nombre des Musulmans,et de reciter le coran.”
http://oumma.com/coran/afficher.php?NumSourate=27

AUSSI DES ANGES

La phrase suivante NE peut pas etre de Dieu.Lisez le 19:64:
“NOUS(note:les ANGES) ne descendons que SUR ORDRE de TON SEIGNEUR(note:le Seigneur de QUI?De Mahomet,sur l’ordre d’Allah).
A LUI(note:Allah) tout ce qui est DEVANT NOUS(note:devant nous,les anges), tout ce qui est derrière nous(note:les anges) et tout ce qui est entre les deux.”
http://oumma.com/coran/afficher.php?NumSourate=19

ANALYSE:

C’est evident que la phrase ne peut pas s’appliquer a Allah de facon logique.L’affirmation musulmane que le Coran est 100% les paroles d’Allah n’est pas exacte.

JESUS OU MAHOMET(Jesus or Muhammed)?

Il y a le siteweb de l’ABNSAT.COM(Aramaic Broadcasting Network Satellite)ou les programmes sur l’islam et le christianisme sont en ARABE et en ANGLAIS.Pour les lecteurs qui comprend l’anglais il y a le programme du ABN “JESUS OR MUHAMMED” avec le pasteur Joseph(ex-musulman),David Wood(ex-athee,maintenant chretien,du sitwen answeringmuslims.com)et Sam Shamoun(qui sait l’arabe et ecrit pour ANSWERING-ISLAM.ORG

,le siteweb en anglais sur l’islam qui est le plus réputé).

LEUR SITEWEB AVEC DES VIDEOS DES PROGRAMMES DE TELEVISION ENREGISTRES(arabe et anglais):

http://www.abnsat.com/

Pour meilleur facilite(pour les videos,arabe et anglais) cliquez sur:

http://www.abnsat.com/abnnew/index.php?option=com_hwdvideoshare&Itemid=53

Aussi cliquez a GAUCHE sur ENGLISH APOLOGETICS pour voir un programme EN DIRECT

POUR REGARDER LES 31 VIDEOS ENREGISTREES (anglais) DU PROGRAMME “JESUS OR MUHAMMED”:
Les programme est INTERACTIF,les musulmans et les non-musulmans appellent pendant le programme et disent leurs avis:

http://www.abnsat.com/abnnew/index.php?option=com_hwdvideoshare&task=viewcategory&Itemid=53&cat_id=2

Par example,on a:

1.”Corruption of the Koran”(La corruption du coran,178 minutes)avec DAVID WOOD et SAM SHAMOUN:
http://www.abnsat.com/abnnew/index.php?option=com_hwdvideoshare&task=viewvideo&Itemid=53&video_id=29

2.”Muhammed in the Bible?”(Mahomet dans la Bible?174 minutes)avec Wood et Shamoun:
http://www.abnsat.com/abnnew/index.php?option=com_hwdvideoshare&task=viewvideo&Itemid=53&video_id=29

2 Comments

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Islam