La séduction du péché

adam, eve et le serpent

Hébreux 3:12-13 (Louis Segond)
12Prenez garde, frère, que quelqu’un de vous n’ait un coeur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.13Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire: Aujourd’hui! afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.

A travers les tromperies du Diable, nous voyons le péché comme attirant et désirable. Il y a un mécanisme du péché bien précis. Le péché nous promet de satisfaire nos besoins et de nous donner du plaisir. Plus encore, le péché nous appâte avec cette très désirable promesse qu’est “la sagesse”.

La sagesse n’est pas uniquement quelque chose d’intellectuel, c’est aussi comment nous vivons nos vies. La sagesse est une connaissance pratique qui nous aide à savoir comment vivre nos vies. C’est ce que tout le monde recherche. Nous voulons tous savoir comment vivre, et vivre notre vie pleinement.

Dieu nous révèle Sa sagesse, et nous appelle à vivre dans une relation d’amour avec lui, en harmonie avec lui. Mais lorsque nous doutons de la bonté de Dieu, nous permettons à certaines pensées de prendre racine dans nos esprits. Nous commençons à croire que la vie marchera mieux pour nous si nous faisons nos propres choix et nous éloignons des paramètres fixés par Dieu. A ce moment là, nous voyons, consciemment ou non, Dieu comme un être qui ne nous aime pas et veut nous priver des bonnes choses.

Une fois que nous sommes séduits de la sorte, nous nous ruons vers le péché, car son attraction devient trop forte. Nous sommes extrêmement motivés par le fait qu’il remplira tous nos besoins. Le champ de bataille est bien sûr la pensée; nous désirons le péché car nous croyons au mensonge de Satan qu’il va nous satisfaire au plus profond de nous. Si le péché est rendu plus puissant par la tromperie, le mensonge, c’est bien la Vérité qui nous libérera et nous rendra saints.

Je crois du fond du coeur que si nous péchons encore, c’est que nous n’avons pas encore reçu la révélation de l’Amour de Dieu. Beaucoup d’entre nous vivons encore comme des orphelins, seuls et abandonnés dans ce monde hostile. Nous lisons ces versets sur l’Amour du Père, mais nous n’en faisons pas l’expérience. C’est souvent les sentiments de solitude, de tristesse et d’abandon qui nous poussent à rechercher un certain réconfort dans le péché. Quelque chose en nous soupire, et veut être satisfait. Nous crevons d’un manque d’Amour, nous sommes désespérés d’être aimés.

Romains 8:14-16

14car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

15Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!

16L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

Voilà la Vérité avec laquelle il nous faut renouveler notre intelligence : nous n’avons plus à vivre comme des orphelins! Nous sommes adoptés par le Père Eternel. Nous sommes aimés, et cela malgré nos imperfections, nos fautes, nos erreurs. Quand Papa nous voit il sourit, il veut être avec nous, nous embrasser, nous écouter parler. Il veut sécher nos larmes et nous étreindre, il est si fier de nous, il est si rempli d’Amour pour ses enfants.

Quand il nous prend dans ses bras, alors son Amour nous purifie, et nous donne la force et la confiance de repartir, sachant que nous sommes aimés et acceptés, même si nous péchons encore-mais cette fois, remplis de la Révélation de l’Amour du Père, nous désirons de moins en moins le péché, et de plus en plus la présence de Papa.

Ce monde peut être sombre et froid. Les drames de la vie font qu’on s’y sent souvent isolé, seul et mal-aimé. Même entouré, on est encore seul. C’est seulement dans la présence de Dieu qu’on est enfin au chaud, qu’on est à la maison, qu’on est aimé et accepté. La réponse au problème du péché se trouve dans un désir plus fort, plus intense, le désir de la présence de Dieu. L’approche légaliste ne peut pas régler le problème du péché, seule une rencontre avec notre Père peut nous donner la motivation de nous repentir, c’est à dire de dire non au péché, et de nous tourner entièrement, de tout notre être, passionnément vers Dieu.

Si seulement nous pouvions comprendre à quel point il nous aime, nous vivrions nos vies différemment. Apprenons donc à mieux le connaître, au travers de sa Parole, en passant du temps à développer une intimité avec lui, et par sa Grâce il nous guidera, et il se révélera à nous.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s