Bloguer le coran en 3D! Sourate 1, le prologue

Bloguer le Coran : Sourate 1 ; “Le Prologue” ou “l’Ouverture”

La Fatiha (ouverture) est la première sourate (chapitre) du Coran et la prière la plus commune dans l’Islam. Si vous êtes un musulman pieux qui prie les 5 prières quotidiennes requises, vous réciterez la Fatiha 17 fois au cours de ces prières. Selon une tradition islamique, le prophète musulman Mahomet dit que la Fatiha dépassait toute autre révélation venant d’Allah (“le Dieu” en arabe et le mot arabe utilisé par les chrétiens, les juifs et les musulmans arabisants dans la Torah, l’Evangile ou le reste du Coran). Et en effet, cette sourate regroupe de manière efficace et avec éloquence beaucoup des principaux  thèmes du Coran et de l’Islam en général. Allah présenté comme “le Seigneur des Mondes”, qui lui seul doit être adoré et approché pour obtenir de l’aide, le juge miséricordieux de chaque âme quand viendra le Jour Dernier.

En théologie islamique , Allah est celui qui prononce chaque parole du Coran. Certains peuvent trouver étrange le fait que Allah puisse dire quelque chose comme “Allah soit loué, Seigneur des Mondes”, mais dans la tradition islamique on comprend que Allah a révélé cette prière à Mahomet très tôt dans sa vie de prophète (qui commença en l’an 610, lorsqu’il reçut sa première révélation d’Allah par l’intermédiaire de l’ange Gabriel – une révélation qui est écrite dans le 96eme chapitre du Coran) pour que les musulmans sachent comment prier.

C’est pour ses deux derniers versets que la Fatiha nous préoccupe, nous les non-musulmans, et c’est pour ces mêmes versets que la Fatiha a fait la une de certains journaux récemment. Un imam Shi’ite, Husham Al-Husainy, a mis le feu aux poudres en paraphrasant ce passage Durant une prière lors d’une réunion d’hiver du  « Democratic National Committee », donnant l’impression qu’il priait pour que les participants se convertissent à l’Islam. Par la suite, l’ Imam Yusuf Kavakci de la Mosquée Centrale de Dallas pria aussi la Fatiha au Sénat de l’état du Texas, créant dans les esprits les mêmes préoccupations.

Les deux derniers versets de la Fatiha demandent à Allah : 6. Guide-nous dans le droit chemin,

7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

L’interprétation traditionnelle veut que ce “droit chemin” soit l’Islam- voir le livre de l’apologiste islamique John Esposito : The Straight Path (le droit chemin).Le chemin de ceux qui ont provoqué la colère d’Allah est celui des Juifs, et ceux qui se sont égarés sont les Chrétiens.

Le commentateur classique du Coran, Ibn Kathir explique que les deux chemins décrits sont tous deux des chemins d’égarement, et que ces chemins sont ceux des Chrétiens et des Juifs, un fait dont un croyant doit tenir compte afin de pouvoir les éviter. Le chemin des croyants est la connaissance de la vérité ainsi que de vivre par elle. En comparaison, les Juifs ont cessé de pratiquer la religion alors que les Chrétiens ont perdu la vraie connaissance. C’est pourquoi la colère s’est abattue sur les Juifs alors qu’ « être égaré » est une manière plus appropriée de décrire les  Chrétiens.

L’explication de ce passage par Ibn Kathir n’est pas l’interprétation d’un « extrémiste isolé ». En fait, la plupart des commentateurs musulmans croient que les Juifs sont ceux qui ont provoqué la colère d’Allah envers eux et que les Chrétiens sont ceux qui se sont égarés. C’est l’opinion de  Tabari, Zamakhshari, le Tafsir al-Jalalayn, le Tanwir al-Miqbas min Tafsir Ibn Abbas, et Ibn Arabi, ainsi que Ibn Kathir. Une nuance, mais non majoritaire, serait celle de Nisaburi, qui dit que “ceux qui ont mérité la colère d’Allah sont les gens de négligence, et ceux qui se sont égarés sont ceux qui sont immodérés.”

Wahhabis s’est amené des critiques pour avoir dit il y a quelques années  « comme les Juifs” et “comme les  Chrétiens »entre parenthèses dans ce passage du Coran imprimé en Arabie Saoudite. Quelques commentateurs occidentaux se sont imaginé que cette interprétation avait pour origine les saoudiens, ainsi que toute cette idée coranique d’hostilité envers les Chrétiens et les Juifs. Les musulmans partout dans le monde apprenaient en tant que fait que la prière qui est au centre même de leur foi jetait l’anathème sur les Juifs et les Chrétiens.

Mais malheureusement, cette interprétation est vénérable et courante dans la théologie islamique. Il est peu probable qu’imprimer  une interprétation entre parenthèses dans une traduction puisse affecter l’attitude des musulmans, dans la mesure où le texte arabe est  toujours et en tous lieux la référence normative, et puisque tant de commentaires contiennent l’idée que ce sont les Juifs et les Chrétiens qui sont visés dans ce passage. Critiqués dix-sept fois par jour, par celui qui est pieux..

Veuillez remarquer que je ne dis pas que l’interprétation anti-juive et anti-chrétienne de la Fatiha soit « la plus correcte ».Tandis que je ne crois pas que les textes religieux soient indéfiniment malléables  et puissent être interprétés de telle sorte  qu’on puisse leur faire dire ce que l’on veut- comme certains apparemment le font, en l’occurrence cette lecture par Nisaburi- il n’ y a rien dans le texte lui-même qui nous donne la certitude absolue qu’il s’agit de Juifs et de Chrétiens. Il est bon de noter que dans son  volumineux commentaire du Coran intitulé de manière évocatrice  Fi Zilal al-Qur’an (In the Shade of the Qur’an- à l’ombre du Coran), le théoricien du Djihad du vingtième siècle, Sayyid Qutb ne fait pas mention des Juifs et des Chrétiens quand il cite ce passage. En même temps, l’idée selon laquelle dans l’Islam les Juifs se sont attirés la colère d’Allah et que les Chrétiens se sont égarés  ne dépend pas seulement de ce passage. Les Juifs ont attisé la colère d’Allah en rejetant Mahomet (2:87-90), et les Chrétiens se sont égarés en confessant la divinité du Christ. (5:72).

Le Hadith, le recueil  des paroles et des actes de Mahomet et des premiers musulmans, contient aussi des informations faisant le lien entre la colère d’Allah envers les Juifs et  la malédiction sur les Chrétiens, les amenant à s’égarer du droit chemin. (Les Juifs aussi sont maudits, selon le Coran  2:89, et tous deux sont maudits selon 9:30). Un  hadith raconte qu’un des premiers musulmans, Zaid bin ‘Amr bin Nufail, lors d’un de ses voyages, fit la rencontre d’érudits juifs et chrétiens. Le savant juif lui dit”Tu n’embrasseras pas notre religion sans recevoir une part de la colère d’Allah” et le Chrétien dit  “Tu n’embrasseras  pas notre religion sans recevoir une part de la malédiction d’Allah.” Zaid, cela va sans dire, devint un musulman.

A la lumière de ces quelques passages et d’autres du même genre il ne devrait pas s’avérer surprenant que de nombreux commentateurs musulmans aient compris la Fatiha selon ce point de vue.

La semaine prochaine : une introduction au chapitre du Coran le plus long,  Sourate 2, “La vache,” et un résumé des versets 1-39.

(Ici vous pouvez trouver le reste de la série en anglais. Ici un bonne version du Coran en  Arabe, avec une traduction en anglais disponible, ici deux traditions musulmanes populaires en anglais, celles de  Abdullah Yusuf Ali et de Mohammed Marmaduke Pickthall, avec une troisième de M. H. Shakir. Ici une autre traduction populaire en anglais, celle de Muhammad Asad. And ici un recueil de 10 traductions du Coran.)

Pour finir, pour les francophones, une version en ligne du Coran pour vérifier toutes ces références.

Texte original en anglais écrit par Robert Spencer, sur le site www.jihadwatch.org le 04 Juin 2007

Traduit en français et adapté pour le public francophone par Antoine Martin.( Aka avraidire.) pour le site www.avraidire.eu le 23 Février 2010

1 Comment

Filed under BLOGUER LE CORAN VIDEO, Islam, Robert Spencer

One response to “Bloguer le coran en 3D! Sourate 1, le prologue

  1. Rien de bien folichon, toutes les opinions au monde pensent que l’opinion contraire se trompe, c’est la logique la plus élémentaire. En quoi cette interprétation serait extrémiste ? L’apôtre Paul est beaucoup plus virulent quand il appelle les non-croyants “fils de la rébellion” (Ephésiens 2:2)…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s