Daily Archives: November 30, 2010

Pat Condell:"Je m’oppose à l’islam pour la simple raison que l’islam s’oppose à moi."

Pat Condell est athée, mais il est un fervent critique de l'Islam, et il ne mâche pas ses mots!

Le texte intégral de la vidéo:

L’Europe d’aujourd’hui est pour le monde entier l’exemple éclatant de comment “l’on pisse dans sa propre eau potable”.

Partout sur ce continent, des lois sont votées pour étouffer la liberté d’expression, et les gens sont traînés devant la justice pour avoir exprimé leur opinion.

En Autriche, bientôt, Elisabeth Sabaditsch-Wolff passera au tribunal : elle est accusée d’avoir dénigré une religion, une accusation toute droit sortie de l’Inquisition. Son crime ? Avoir pointé du doigt les passages du Coran qui autorisent un homme à battre sa femme. Elle encourt pour cela une peine de trois ans de prison.

Voilà la nouvelle justice, style Eurabia.

Pendant ce temps, des politiciens hollandais s’inquiètent de la réputation de leur pays dans le monde car le Parti de la Liberté (Wilders) est aujourd’hui impliqué dans le gouvernement. lls ont tort de s’inquiéter. La réputation de leur pays ne pourrait être plus mauvaise qu’elle l’est maintenant, et ce grâce à eux.

Grâce aussi à une loi scélérate qui autorise à traîner l’homme politique le plus populaire du pays devant la justice pour avoir dit la vérité, et y être jugé par une commission de juges clairement partisans qui n’ont même pas été capables de tenir correctement leur rôle dans ce procès médiatique truqué, car ils n’ont eu ni la sagesse, ni la rigueur nécessaire pour garder secrète leur partialité.

Au moment même où le monde entier avait les yeux tournés vers la justice hollandaise, les juges véreux d’Amsterdam se sont montrés à la hauteur : il ont donné une telle démonstration d’incompétence et de partialité que le procès a dû être stoppé.

Plus soucieux d’idéologie que de justice, ils se sont révélés incapables de présider ne serait-ce qu’un concours du plus beau bébé. L’un d’entre eux à même eu le culot d’accuser Wilders de saper la justice ! Ils n’ont guère besoin de lui pour cela : ils le font très bien eux-mêmes. Ils sapent non seulement le système judiciaire hollandais, mais les fondations mêmes de la civilisation occidentale.

Le ministère public souhaite abandonner les poursuites, car il n’y a pas d’infraction caractérisée. Mais les juges veulent continuer, et faire un nouveau procès, car ils sont bien décidés à faire tomber Wilders.

L’objectif visé dans cette affaire, de même qu’en Autriche, n’a jamais été de faire un procès équitable. L’objectif est de réduire au silence toute opposition, en faisant des “exemples”. De montrer que vous serez, vous aussi, traité comme un criminel de droit commun si vous osez exprimer une opinion négative sur la religion la plus arriérée, la plus violente et la plus intolérante de la planète.

Voilà où nous en sommes en Europe aujourd’hui, comme au beau temps de l’Union Soviétique. Je suis surpris qu’ils n’aient pas encore essayé d’interner Wilders en hôpital psychiatrique. Ca viendra peut-être.

Pour rendre les choses encore pires, bien pires, il faut composer non seulement avec des juges véreux et des législateurs veules, mais aussi avec des journalistes paresseux et sectaires, qui tordent les mots pour mieux masquer la vérité, et accusent quiconque se lève pour défendre les valeurs occidentales d’extrême-droitisme, de fascisme, d’incitation à la haine, de racisme (c’est le sens du mot extrême-droite).

La vérité, c’est qu’en Europe aujourd’hui, la gauche est bel et bien devenue la nouvelle extrême-droite.

Cela se manifeste très crûment, en Grande-Bretagne, par cet étrange assortiment de gens qui se haïssent eux-mêmes, d’anti-démocrates, de relativistes, d’étudiants boutonneux, d’islamistes, d’antisémites et de fascistes d’extrême-gauche, qui composent l’organisation ironiquement dénommée “Unis contre le fascisme”.

Son mode d’action principal est d’attaquer violemment les manifestations pacifiques avec lesquelles ils sont en désaccord, comme le feraient des casseurs et des gros bras nazis Ils craignent la liberté d’expression, car ils savent qu’ils défendent l’indéfendable. “Unis contre le fascisme”, mais pas contre le fascisme religieux… Cela pourrait offenser les fascistes. Il ne faut pas y songer !

Ne vous inquiétez pas… Inutile de vous sentir coupable (comme si c’était possible) Nous le faisons à votre place, et nous payons, avec intérêts…

Et tout ça se passe partout en Europe.

Quiconque organise une manifestation pacifique pour défendre la démocratie ou les valeurs européennes doit s’attendre à être physiquement agressé par des bandes de bigots et de tarés belliqueux, qui doivent leur propre liberté à d’autres qui la défendent, et dont le maigre horizon se limite à la censure de contestations légitimes. Quelle avancée !

Ces gens ne sont bien sûr en rien “anti-fascistes”. Ils sont contre la liberté, contre la libre pensée, contre la libre parole anti toute liberté, sauf bien sur celle de recevoir des subsides de l’état. Les gauchistes et les islamistes partagent ce profond désir d’être reconnu par une société qu’ils font semblant de mépriser.

Et ils sont unis dans l’hypocrisie, l’intolérance, l’ignorance, la stupidité, et la haine. Le multiculturalisme en Europe est mort, et bien mort. comme l’ont montrées toutes les élections récentes.

Même les hommes politiques l’admettent aujourd’hui.

Certains s’accrochent encore à cette illusion, comme les Soviets s’accrochaient au communisme. Mais c’est terminé. Ces procès médiatiques et ces violentes attaques de manifs sont les symptômes de son agonie.

Ce sont les actes désespérés de gens aux abois, prêts à tout, et totalement égarés.

Criminaliser les opinions revient à admettre ouvertement que le législateur a perdu le contrôle. Il a créé une situation qu’il ne peut plus gérer. C’est ce qui arrive quand jamais on ne demande leur opinion aux gens, ou quand cette opinion est ignorée quand ils l’expriment.

Désormais, on ne peut plus l’ignorer, et cette opinion ne sera pas ignorée. Quoi qu’il arrive lors de ces deux procès, ce n’est que le début.

En Europe, le génie est sorti de la bouteille, et aucun fasciste de la diversité multiculturelle ne pourra l’y remettre. Des milliers de gens donnent déjà de la voix et se font entendre, pour s’opposer à l’incessante islamisation de la société.

Et ils seront bientôt des millions : des gens qui en ont assez du politiquement correct, qui en ont assez qu’on leur dise ce qu’ils ont le droit de dire ou de penser, et qu’on leur ordonne de respecter une religion qui ne respecte absolument personne.

Ces gens découvrent, lorsqu’ils s’expriment, qu’ils ne sont pas seuls, et qu’ils ne sont en rien des fascistes, des agitateurs haineux, ou des racistes, malgré ce que ne cesse de répéter une presse lâche et malhonnête. Comme beaucoup de ces gens, moi, je m’oppose à l’islam.

Pour la simple raison que l’islam s’oppose à moi, et à tout ce je crois juste. Et je me fiche de ce qu’éprouvent les musulmans, ou n’importe qui d’autre. Et personne ne devrait me dire que j’ai à m’en soucier.

Je pense que le traitement infect des femmes dans l’islam est un crime contre l’humanité, et rien de moins. Il est totalement immoral. Il n ‘y a pas de zone intermédiaire. Il est injustifiable, impardonnable, et empoisonne la terre entière. Il n’est pas différent, ou à relativiser. Il est arriéré et inhumain. Rien ne peut l’excuser, et rien ne peut excuser qu’on le défende.

Voila ce que je pense, et je le pense très, très fortement. Vous pouvez ne pas être d’accord. C’est votre droit. Comme j’ai le droit de le dire. Et j’INSISTE sur ce droit à le dire aussi ouvertement, aussi souvent, et aussi fort que je le veux.

Et tous ceux qui se sentent offensés peuvent continuer à l’être et aller se faire foutre, avec tout le respect que je leur dois. Tout particulièrement en République islamique d’Autriche.

Limiter la liberté d’expression, c’est comme mettre un impôt sur l’air. Personne n’en a le droit, qui qu’ils soient, ou qui qu’ils pensent être, quel que soit le badge à la mode qu’ils portent, et quel que soit le livre sacré qu’ils tiennent dans leurs mains malpropres.

Qu’ils passent toutes les lois qu’ils veulent ! Ils peuvent en faire des guirlandes, ou les agiter comme autant d’étendards du haut des minarets de chaque mosquée. Nous résisterons à ces lois, et nous les renverserons. Car ce sont des lois de lâches, d’amadoueurs, dont les mensonges multiculturels frelatés ne seront bientôt plus qu’une embarrassante souillure de l’histoire.

Et le plus tôt sera le mieux, si vous me permettez. Paix. Ça, oui.

Source http://www.bivouac-id.com/

4 Comments

Filed under Articles, Islam, video

Dieu veut transformer nos coeurs, avant de changer nos comportements

Colin Dye est le Pasteur Principal de Kensington Temple à Londres

“Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.”2Corinthiens 3:18

Beaucoup de prédicateurs de nos jours se concentrent exclusivement sur le changement de comportement. Ils nous disent toujours ce que l’on doit faire afin d’être bénis, pour surmonter nos échecs et pour recevoir la faveur de Dieu. Il nous faut alors nous repentir plus, donner plus,etc…

Bien sûr, le comportement et la moralité sont importants, mais le problème est  qu’avec la prédication moraliste, l’on n’obtient pas de résultats probants. Les gens finissent par être découragés lorsque des problèmes complexes sont abordés avec des solutions pratiques simplistes.Au bout du compte, elles ne sont jamais efficaces et nous laissent dans la détresse, comme si nous étions des “ratés”.

Il n’y a pas de doute sur le fait que le Nouveau Testament nous appelle à être saints, purs et obéissant comme Christ. Mais il est aussi très clair sur le fait que ce style de vie surnaturel est absolument impossible par notre propres efforts et peut seulement être vécu par la puissance de Dieu.

La Gloire de Dieu sur le Mt Sinaï

Dans le Nouveau Testament, chaque commandement sur ce que nous devons faire est précédé par la révélation de qui nous sommes en Christ. L’identité vient avant l’activité, l’amour avant l’obéissance, la croyance avant le changement de comportement et la transformation du coeur avant la transformation de la vie.

Avant même de vous dire comment changer votre façon de vivre, Jésus vous donne une vie nouvelle. Avant de vous appeler à confronter le péché dans votre vie, il vous remplit de son amour, de sa grâce et de sa paix. Il vous fait savoir qu’en lui, vous êtes aimés, totalement et inconditionnellement, et complètement accepté par le Père. En fait, il vous donne personnellement tous les bénéfices associés à son oeuvre accomplie sur la croix, avant même de vous demander de faire quoi que ce soit en ce qui concerne un changement de votre façon de vivre.

La femme prise dans l’acte d’adultère est un exemple brillant de la façon dont Jésus se comporte envers vous. L’histoire est simple. Une femme pécheresse est amenée à Jésus et il lui pardonne tous ses péchés instantanément, entièrement et gratuitement. Elle n’a absolument aucune condition préalable à remplir, pas de contrat initial à remplir, pas de promesses de bonne conduite à faire pour que Jésus la pardonne. Tout ce qu’elle a eu à faire, c’est de regarder Jésus dans les yeux et d’entendre son verdict final sur sa vie : je ne te condamne pas! C’est çà la Grâce! La Grâce pure à 100%. Cette femme l’a reçue par la Foi, la Foi simple. Elle a seulement vu Jésus, et elle a cru.

Jésus a pris sur lui tout votre péché, toutes vos transgressions- toute mauvaise chose que vous ayez jamais commise ou commettrez jamais. Il est mort à votre place sur la croix et en échange pour votre péché, vous a donné sa parfaite justice.

La foule de Pharisiens était sur le point de la lapider pour son adultère, mais Jésus l’a pardonnée! Imaginez l’impact que cela a eu. Jésus, le juge de toute la Terre, donnant son verdict ultime sur sa vie- non-coupable! Il n’y a pas de cour d’appel plus haute qui puisse contester ce verdict. Rien ne pourra jamais changer son statut face à Dieu. Elle est pour toujours libérée de toute culpabilité, de jugement et de condamnation. Cela n’a absolument rien à voir avec ses actions ou sa conduite. Si c’était le cas, elle aurait été condamnée comme pécheresse et coupable, comme le reste d’entre nous. Ceux qui voulaient la juger (les Pharisiens) ne le pouvaient pas et le seul qui pouvait la juger, (Jésus) l’a acquittée. C’est exactement ce que Jésus a fait pour vous, si simplement, comme cette femme, vous avez mis votre confiance en lui. En tant que croyant en Jésus, vous êtes complètement justifiés devant un Dieu Saint, par sa Grâce- non pas par vos propres efforts et mérite.

Colin Dye

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles