Egypte: 21 morts et 43 blessés dans l'attentat devant une église à Alexandrie

Le président égyptien Hosni Moubarak a appelé samedi chrétiens et musulmans à serrer les rangs face au terrorisme, après l’attentat à la voiture piégée qui a frappé dans la nuit les Coptes d’Egypte, première communauté chrétienne du Moyen-Orient, faisant 21 morts.

Attentat devant une église en Egypte

L’attaque s’est produite pendant la nuit du Nouvel An, lorsqu’une voiture a explosé devant l’église des Saints (Al-Qiddissine) à Alexandrie, la grande ville du nord, vers minuit et demi, alors que les fidèles commençaient à sortir du bâtiment.

Elle a fait 21 morts et 43 blessés, selon le porte-parole du ministère de la Santé, Abderrahmane Chahine, cité par l’agence officielle Mena.

Les images du sinistre

Selon le ministère de l’Intérieur, la voiture qui a explosé se trouvait à l’arrêt devant l’église, située dans le quartier de Sidi Bechr. Une enquête a été ouverte par le parquet général.

Un témoin a affirmé sur la chaîne privée On-TV avoir vu une voiture verte de marque Skoda se garer devant l’église à 00H20. Des hommes en sont sortis et l’explosion a eu lieu presque aussitôt, quelques minutes avant la fin de la messe.

Un égyptien pleure la mort d'un proche

L’attaque n’a toujours pas été revendiquée, mais elle intervient deux mois après des menaces proférées par la branche irakienne d’Al-Qaïda contre les Coptes d’Egypte.

Le chef de l’Etat égyptien, cité par la Mena, a appelé “les enfants d’Egypte — coptes et musulmans — à faire bloc face aux forces du terrorisme et à ceux qui veulent porter atteinte à la sécurité de la patrie, sa stabilité et l’unité de ses enfants”.

Samedi matin, des dizaines de chrétiens en colère manifestaient devant l’église, selon une journaliste de l’AFP sur place. “Où est le gouvernement?”, “Par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifions pour toi, O croix”, criaient-ils.

La voiture piégée, ou ce qu'il en reste

Devant l’église, le sac à main noir déchiré d’une victime et des vêtements jonchaient toujours le sol, plusieurs heures après l’attentat.

“Si l’évêque avait terminé la messe deux minutes plus tôt, le bain de sang aurait été pire encore”, affirme à l’AFP sur son lit d’hôpital Nermine Nabil, blessée dans l’attentat.


LA SUITE ICI

un article encore plus complet sur Bivouac-ID

Leave a comment

Filed under Actualités, Apologétique et Polémique, Articles, Islam, video

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s