Une page se tourne pour à vrai dire

Mais plus que jamais nous resterons actifs sur la blogosphère. Après presque deux ans d’existence, le blog a mûri, et ses auteurs aussi. Il semble que la saison que nous avons traversé ensemble était nécessaire, mais nous entrons désormais dans une ère nouvelle, je le crois. A vrai dire dès ses balbutiements a eu pour vocation de tirer à boulets rouges sur l’Islam et d’en dénoncer ses dangers. Plus que jamais nous croyons que ce combat est encore nécessaire. Cela étant dit, il est temps de changer de méthode, de changer d’approche. Partout en Europe se lèvent des groupes motivés par la haine et le racisme, la peur er le rejet de l’autre. L’islamisme radical est en plein essor, et face à lui se dresse le spectre effrayant du nationalisme le plus ardent. Si les intégristes musulmans ont eu leur onze Septembre, nous les européens, les « judéo-chrétiens », avons eu notre massacre d’Oslo, qui a pour toujours, je le crois a changé la donne dans la façon dont nous devons aborder le problème de l’intégrisme.

Anders Behring Breivik, le tueur d'Oslo, se dit être un chrétien

Anders Behring Breivik, le tueur d'Oslo, se dit être un chrétien

Après les atrocités commises par Anders Behring Breivik  en Norvège la pression sur les Chrétiens évangéliques est en train de monter, partout en Europe. Quelqu’un qui se prétendait être un « Chrétien » fut responsable de ce carnage. Motivé par  une compréhension très erronée du message de Christ et par une haine des musulmans il a massacré des innocents. A partir de maintenant, tout Chrétien qui s’appuie sur la révélation de la Bible et qui défend la vérité de l’évangile est dans le collimateur des médias. Comment peut-on alors continuer à s’opposer aux fausses religions et aux philosophies anti-chrétiennes qui ont la mainmise sur la Grande-Bretagne et sur le continent Européen ?

Nous devons commencer par redéfinir ce que cela signifie d’être un « Chrétien radical ». Nous ne pouvons pas laisser les journalistes reprendre cette expression à leur guise, et la rendre synonyme de haine et de meurtre. Ce serait un vrai coup médiatique pour les groupes de pression anti-chrétiens. Les médias ont déjà rendu le mot « fondamentaliste » synonyme de haine, d’intolérance et de violence. Toute personne qui prend la Bible au sérieux est traitée de “fondamentaliste” et par conséquent est considérée comme étant un danger pour la société. La tragédie norvégienne va être exploitée jusqu’à la dernière goutte, rendant presque toute tentative de s’exprimer sur les dangers de l’Islamisation de l’Europe impossible sans être traité d’Islamophobe dangereux.

La signification du terme “radical” est la suivante: “qui revient aux racines de quelque chose”.

Notre foi est enracinée en la personne du Christ- ses enseignements, l’exemple de sa vie et l’œuvre de la rédemption. Jésus est venu pour sauver une humanité perdue.  C’est là notre seul espoir et nous devons proclamer ce message du Salut de façon plus claire et de plus en plus courageuse. Seule la puissance transformatrice  du St Esprit peut sauver une personne, une nation ou une société.

Mais la prédication seule n’est pas suffisante. Nous devons leur montrer la doctrine du Christ et vivre comme des vrais et radicaux disciples de Jésus. A sa racine, le message de Jésus est un message d’amour- d’amour envers Dieu et envers notre prochain. Le vrai chrétien radical prend les mots de Jésus et les vit sans compromis. Voilà « l’extrémisme »  pour lequel nous devrions être connus.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai pris la décision d’effacer du site toutes les vidéos et tous les articles qui attaquent l’Islam d’une façon qui peut être perçue comme purement provocatrice. Je ne pense pas qu’elles étaient en soi mauvaises, mais je suis conscient que la perception des internautes a maintenant changé. Il est temps d’instaurer un dialogue qui repose sur des bases plus tolérantes. Non, je ne tolère pas l’Islam en tant que système de pensée, mais je respecte ceux qui le pratiquent. Beaucoup de personnes ont été offensées ou choquées par mes propos, c’est pour cela qu’à partir d’aujourd’hui, je vais m’efforcer de partir du point de vue de ceux qui me lisent, et de les amener à comprendre le mien. Dans le monde anglo-saxon, aux Etats-Unis comme en Angleterre, le ton est souvent virulent dans les débats entre érudits musulmans et chrétiens, ou même athées. Je suis conscient que la France n’est pas encore habituée à ce ton si radical. Ici, dès que l’on se lève pour critiquer l’Islam, on est aussitôt assimilé à un raciste, ou un islamophobe. Il est très difficile d’exprimer le moindre reproche envers cette religion sans stigmatiser aussitôt une partie de la population. Et pourtant, il existe aussi un nombre croissant de personnes qui s’inquiètent de la montée de cette religion dans notre pays. On voit dans les cantines, les entreprises, la multiplication de revendications pour les menus halals. Les rues de Paris et Marseille entre autres sont occupées tous les vendredis pour des prières illégales, de vraies démonstrations de force. Certains quartiers sont déjà devenus des zones de non-droit, ou la police et les ambulances ne circulent plus, et où des groupes intégristes font pression sur les « mauvais musulmans » qui ne jeûnent pas durant le ramadan, ou qui laissent leurs épouses sortir dans les rues sans le voile. Témoignons-nous ici de phénomènes isolés ? Que dire alors de l’existence de tribunaux charia sur le territoire britannique, de l’appel du muezzin dans les rues de Berlin, ou encore des prières en masse dans les rues de Moscou ou de Rome.

 

Il faudrait être aveugle pour ne pas voir ce qui est en train de se passer : un véritable changement de civilisation. D’un côté, une religion forte, avec des adeptes qui y trouvent leur raison d’être et leur identité ; de l’autre, une civilisation sur le déclin, post-chrétienne, post-moderne, libérale, qui a perdu ou du moins est en train de perdre son identité.

La réaction est prévisible, face à l’étranger, la peur, face à la menace, la violence. Des groupes identitaires, nationalistes, s’organisent pour préparer une contre-attaque.Certains parlent même d’une guerre civile qui se profile à l’horizon. Propos alarmistes ? Peut-être ? Mais si c’était vrai ? Certains experts prédisent que Bruxelles, la capitale européenne sera musulmane dans vingt ans, et ensuite…quelles conséquences pour l’Europe ?

Je ne pourrais pas tout dire en un article, mais j’aimerais pouvoir vous faire comprendre que mes motifs ne sont pas racistes. Ce pourquoi je me bats, c’est pour que nous ne revenions pas en arrière, dans l’obscurantisme. Récemment, un homosexuel me disait ceci : si le prêtre condamne ma sexualité comme étant immorale, l’Imam veut ma mort…

Je ne veux pas placer une religion au-dessus d’une autre. En fait, il existe des dérives dans toutes les religions. Ce que j’essaie de faire sur ce site est de démontrer qu’il existe des textes dont l’application littérale mène à des conséquences terribles. Le Coran est un de ces textes. Je suis aussi conscient que la majorité des musulmans en France sont modérés, pacifistes et respectueux de leur prochain. Le problème est le suivant : leur texte sacré est tout le contraire de cela.

On peut dire la même chose de ce tueur d’Oslo. Après tout, ne se dit-il pas chrétien ? Peut-être, mais tout le monde peut se dire chrétien. A cela les musulmans répondront : c’est exactement la même chose pour les terroristes islamistes, ils ne suivent pas le vrai Islam…

Cette question sera l’objet de nombreux autres articles, mais laissez-moi vous donner ici un avant-goût de ce qui arrive. Anders Behring Breivik n’a pas dans ses actes suivi le modèle de Jésus. Voici ce que dit Jésus :

Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, (Matthieu 5:44)

Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas.… (Jean 18:36)

 

Si tous ceux qui se réclamaient de Christ démontraient plus de cette forme de radicalisme, nous vivrions dans un monde bien meilleur.

Par contre, l’histoire nous enseigne que Mahomet (Mohammed) était un guerrier, qui a lui-même a de nombreuses reprises tué et égorgé.

Voir mahomet prophète guerrier

Et les sourates qui suivent ne pourraient pas être plus claires:

«Puis, lorsque les mois sacrés seront écoulés, tuez les idolâtres où que vous les trouviez Faites-les captifs, assiégez-les, tendez-leur des embuscades. Mais s’ils se repentent, qu’ils pratiquent le culte et paient leur aumône, laissez-les aller leur chemin. Allah est clément et miséricordieux» (Coran 9:5)

«Quand vous rencontrerez les incroyants sur le champ de bataille, frappez-les à la nuque et, quand vous les aurez maîtrisés, ligotez fermement vos captifs» (Coran 47:4). Ces ordres sont répétés avec insistance: «Ô croyants! Combattez les incroyants qui vous entourent et qu’ils vous trouvent fermes. Et sachez qu’Allah soutient ceux qui le craignent» (Coran 9:123).

Coran. Sourate 8.12 : Et ton Seigneur révéla aux Anges : “Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.

Coran 5.33 : . La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

Ci-dessous, un extrait d’un livre de Robert Spencer, “Le guide politiquement incorrect de l’Islam” qui explique très bien que ces sourates ne parlent pas de légitime défense mais bien d’un jihad offensif:

Robert Spencer

Robert Spencer



“Le Coran prescrit-il aux croyants de ne prendre les armes qu’en situation de légitime défense?

À cette étape, les apologistes de l’Islam pourraient concéder que le Coran ne prévoit pas de maintenir les relations entre croyants et incroyants au stade du vivre-et-laisser-vivre. Ils pourraient admettre qu’il conseille aux croyants de se défendre puis affirmer qu’il s’agit là d’une attitude comparable à la notion de guerre juste prônée par l’Église catholique.

Le Coran fournit des arguments en faveur de cette thèse: «Combattez dans la voie d’Allah ceux qui vous combattent, mais ne transgressez pas (ou n’engagez pas les hostilités). Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs (ceux qui engagent les hostilités).» Ainsi, les Musulmans sont enjoints, au moins par ce verset, de ne pas initier de conflits contre les incroyants. Mais une fois les hostilités engagées, les Musulmans doivent s’y consacrer avec ferveur: «Et tuez-les où que vous les trouviez, et chassez-les d’où ils vous ont chassés – l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les. Telle est la rétribution des mécréants. Mais s’ils cessent, Allah est clément et miséricordieux.»

Et quelle est la conclusion de cette guerre? «Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit exclusivement celle Allah» (Coran 2:190–193). Cela semble indiquer que la guerre doit continuer jusqu’à que le monde entier appartienne à l’Islam – que la religion y soit «celle d’Allah» – ou soit placé sous le règne de la loi islamique.

En conséquence, l’interprétation selon laquelle le djihad serait uniquement défensif reste problématique. Le mufti sud-africain Ebrahim Desai répétait ainsi un enseignement très commun dans l’Islam en répondant à la question suivante sur le site Internet «Islam Q & A Online» : «J’ai une question à propos du djihad offensif. Cela signifie-t-il que nous devons attaquer même les non-Musulmans qui n’ont rien entrepris contre l’Islam, juste parce que nous devons propager l’Islam?» Desai répondit:

Vous devez comprendre que nous, Musulmans, croyons fermement que toute personne qui ne croit pas en l’Islam comme elle le devrait est, de ce fait, un incroyant, condamné à l’enfer éternel. Ainsi, l’un des premiers devoirs du Musulman est de répandre l’Islam partout dans le monde et de sauver ainsi des gens de la damnation éternelle. Ainsi, ce que le passage du Tafsir Uthmani (un commentaire du Coran) vent dire est que si un pays ne permet pas la diffusion de l’Islam auprès de ses habitants d’une manière appropriée ou s’il s’oppose à cette diffusion, alors le gouvernant musulman est en droit de faire le djihad contre ce pays, afin que le message de l’Islam puisse atteindre ses habitants, et ainsi les sauver du feu de l’enfer. Si l’incroyant nous permet de répandre l’Islam paisiblement, alors nous n’engageons pas le djihad contre lui.[1]

En d’autres termes, si un pays est perçu comme un empêchement à la diffusion de l’Islam, les Musulmans sont tenus de faire la guerre contre lui. Et ce serait naturellement considéré comme un conflit défensif, en juste réaction à l’empêchement initial. Voici un autre exemple de l’élasticité et ainsi de l’inanité de la notion de légitime défense dans ce contexte: que constitue une provocation suffisante? Les défenseurs doivent-ils attendre que l’ennemi ait lancé la première attaque militaire? Ces questions ne trouvent aucune réponse claire dans la législation islamique, ce qui permet à n’importe qui de présenter à peu près n’importe quelle entreprise comme un acte de légitime défense sans violer les canons de ses lois. Mais cela enlève également tout sens à la revendication si souvent répétée selon laquelle le djihad ne pourrait être que défensif.” 

Je vous laisse méditer là-dessus. En espérant pouvoir créer avec vous un dialogue constructif. A vrai dire n’est pas mort, loin de là, il ouvre un nouveau chapitre de son histoire, en espérant que vous nous accompagnerez dans cette aventure.

Advertisements

3 Comments

Filed under apologétique et polémique, Articles, Islam

3 responses to “Une page se tourne pour à vrai dire

  1. esperantominoria

    Bien ecrit Antoine,ton style est beaucoup meilleur que le mien.Moi,je suis contre une ideologie,l’islam,ou plutot les aspects negatifs de l’islam et en meme temps je suis contre les musulmans……mais contre les musulmans qui sont contre les droits de l’homme

    En introduisant Raymond Ibrahim

    Il est un erudit americain,de parents egyptiens,il parle l’arabe et l’anglais.Il est connu pour avoir traduits des documents inconnus d’Al-Qaida,publies dans The Al-Qaida Reader.

    Lisez sont incroyable article,voici en version francaise:

    Le judaisme et le christianisme sont-ils aussi violents que l’islam?

    Ibrahim est aussi contre la charia,comme nous,parce que c’est contre les droits de l’homme.

    http://www.meforum.org/2692/le-judaisme-et-le-christianisme-sont-ils-aussi

  2. Je vous remercie du fond du coeur, je vous cite “Après les atrocités commises par Anders Behring Breivik
     en Norvège la pression sur les Chrétiens évangéliques est en train de
    monter, partout en Europe. Quelqu’un qui se prétendait être un
    « Chrétien » fut responsable de ce carnage. Motivé par  une
    compréhension très erronée du message de Christ et par une haine des
    musulmans il a massacré des innocents.”

    J’vais la faire à la “bonne sauce” “”Après les atrocités commises par Al Quaida  aux USA la pression sur les Musulmans est en train de
    monter, partout dans le monde . Quelqu’un qui se prétendait être un
    « Musulman » fut responsable de ce carnage. Motivé (ou pas) par  une
    compréhension très erronée du message de Dieu et par une haine, il a massacré des innocents.”  

    C’est tout ce que j’avais a dire

  3. Daniel Pignard

    Vous dites : « Mais la prédication seule n’est pas suffisante….A sa
    racine, le message de Jésus est un message d’amour- d’amour envers Dieu et
    envers notre prochain. Le vrai chrétien radical prend les mots de Jésus et les
    vit sans compromis. Voilà « l’extrémisme »  pour lequel nous
    devrions être connus.

    C’est pour toutes ces raisons que j’ai pris la décision
    d’effacer du site toutes les vidéos et tous les articles qui attaquent l’Islam
    d’une façon qui peut être perçue comme purement provocatrice. »

    Je trouve cette nouvelle direction inadaptée à notre temps
    et inadaptées au combat que l’écriture nous demande de mener.

     Il ne
    s’agit pas seulement de prendre les mots de Christ pour l’imiter mais il s’agit
    encore de prendre les mots des apôtres qui parlent au nom de Christ et l’autrte
    pan de l’imitation est d’imiter leurs actions. Ce sont leurs actions qui
    mettent des bornes à leur parole. Par exemple Jésus à dit de tendre l’autre
    joue quand on prend une gifle, cependant, et Jésus et Paul ont chacun pris une
    gifle dans un tribunal. Est-ce qu’ils ont tendu l’autre joue physiquement ?

     

    Voici des
    passages de l’écriture qui vont vous montrer qu’un combat frontal doit être
    mené :
    « Si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que
    nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez
    reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez
    fort bien. » (2 Cor 11 :3-4)

     « Car
    vous supportez volontiers les insensés, vous qui êtes sages. Si quelqu’un vous
    asservit, si quelqu’un vous dévore, si quelqu’un s’empare de vous, si quelqu’un
    est arrogant, si quelqu’un vous frappe au visage, vous le supportez. J’ai honte
    de le dire, nous avons montré de la faiblesse. » (II Cor 11-19)

    « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre
    Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème! » (Gal
    1 :8)

     

    Or comme
    l’Islam annonce un autre salut que l’évangile des apôtres, qu’il soit anathème
    (exécré).

     

    Qui trouve
    à redire sur les sorties du Christ qui dit comme Le Pen qu’il faut laisser
    les enfants se rassasier d’abord ?

    « Cette
    femme était grecque, syro-phénicienne d’origine. Elle le pria de chasser le
    démon hors de sa fille. Jésus lui dit : Laisse d’abord les enfants se rassasier
    ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux
    petits chiens. » (Marc 7-26)

     

    Qui trouve
    à redire sur les sorties de l’apôtre Paul qui définit le caractère général
    d’une certaine nation ?

    « L’un
    d’eux, leur propre prophète a dit : Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes,
    ventres paresseux. Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends les
    sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine… » (Tite 1-12)

     

    Allez-vous
    interdire aux Français la lecture de ces textes de la Bible en public ?

    http://www.biblegateway.com/passage/?search=Deut%C3%A9ronome%2023:3-8&version=LSG

    http://www.biblegateway.com/passage/?search=Gen%C3%A8se%209:20-27&version=LSG

     

    Et ce psaume 94 qui demande à Dieu
    la vengeance sur tous ceux qui nous méprisent :

    http://www.biblegateway.com/passage/?search=psaume%2094&version=LSG
     

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s