V Article sur Jesus dans la Litterature,l'Entrevue Imaginaire par Voltaire ou il parle a Jesus

Les 4 premiers articles sur “Jesus dans la Litterature” sont ici:

http://www.avraidire.com/2010/10/jesus-dans-la-litterature-du-xxeme-et-du-xxieme-siecle/

http://www.avraidire.com/2010/11/de-nouveau-avec-jesus-dans-la-litterature-du-xixeme-et-du-xxeme-siecle/

http://www.avraidire.com/2011/12/troisieme-article-sur-jesus-dans-la-litterature-mondiale/

http://www.avraidire.com/2011/12/iv-article-sur-jesus-dans-la-litterature-mondiale/

Voltaire (1694-1778)

Il est l’ecrivain francais le plus distingué du Siecle des Lumieres qui a precedé la revolution francaise.Il avait beaucoup plus de talent litteraire que Montesquieu,Diderot et Rousseau.Son chef d’oeuvre est le roman satirique “Candide”(1759),tres amusant et tres brillant.

Le vrai nom de Voltaire

Son vrai nom n’est pas Voltaire,Voltaire est un anagramme,c’est-a-dire une combinaison et arrangement des lettres d’autres mots.Son vrai nom etait Jean-Francois Arouet et “Voltaire” est une anagramme des mots “A-R-O-U-E-T-Le J(eune)“,qui en latin est “A-R-O-V-E-T-L-I”.

Un anagramme est un type de pseudonyme comme dans le cas de Moliere ou “Moliere” etait le nom de facade de Jean-Baptiste Poquelin.

La religion de Voltaire

A l’egard de sa religion Votaire etait deiste.Un deiste est celui:

1.Qui croit qu’il y a un Dieu

2.Mais que Dieu n’intervient pas au monde,les miracles sont impossibles.

Voltaire est fameux pour sa phrase:“Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer”.

Son livre “Le Dictionnaire philosophique ou La Raison par Alphabet”

C’est une œuvre de Voltaire, publiée en 1764 sous le titre de “Dictionnaire philosophique portatif”, qui a été conçue par son auteur comme une machine de guerre contre “L’Infâme”,c’est-a-dire contre l’intolerance religieuse.

Voici le texte complete du “Dictionnaire Philosophique”

http://www.voltaire-integral.com/Html/00Table/4diction.htm

L’avis de Voltaire sur Jesus

Il lui admirait mais il etait contre la religion chretienne,pour Voltaire le Jesus historique et le christianisme etaient deux choses differentes.

L’entrevue de Voltaire avec Jesus

C’est dans la Section 2 de l’article “Religion” du Dictionnaire Philosophique

Dans l’article Voltaire voyage avec un esprit et voit des hommes celebres du passé.

Voltaire voit Jesus

“Je vis un homme d’une figure douce et simple, qui me parut âgé d’environ trente-cinq ans. Il jetait de loin des regards de compassion sur ces amas d’ossements blanchis, à travers desquels on m’avait fait passer pour arriver à la demeure des sages. Je fus étonné de lui trouver les pieds enflés et sanglants, les mains de même, le flanc percé, et les côtés écorchés de coups de fouet.

“Eh, bon Dieu!” lui dis-je, est-il possible qu’un juste, un sage soit dans cet état? Je viens d’en voir un qui a été traité d’une manière bien odieuse; mais il n’y a pas de comparaison entre son supplice et le vôtre. De mauvais prêtres et de mauvais juges l’ont empoisonné: est-ce aussi par des prêtres et par des juges que vous avez été assassiné si cruellement?””

La Conversation commence

“Il me répondit oui avec beaucoup d’affabilité.

Voltaire:”Et qui étaient donc ces monstres?”

Jesus:” C’étaient des hypocrites.”

Voltaire:”Ah! c’est tout dire; je comprends par ce seul mot qu’ils durent vous condamner au dernier supplice. Vous leur aviez donc prouvé, comme Socrate, que la Lune n’était pas une déesse, et que Mercure n’était pas un dieu?”

Jesus:”Non, il n’était pas question de ces planètes. Mes compatriotes ne savaient point du tout ce que c’est qu’une planète; ils étaient tous de francs ignorants. Leurs superstitions étaient toutes différentes de celles des Grecs.”

Jesus dit qu’il ne voulait pas fonder une nouvelle religion

Voltaire:”Vous voulûtes donc leur enseigner une nouvelle religion?”

Jesus:”Point du tout; je leur disais simplement: « Aimez Dieu de tout votre coeur, et votre prochain comme vous-même, car c’est là tout l’homme. » Jugez si ce précepte n’est pas aussi ancien que l’univers; jugez si je leur apportais un culte nouveau. Je ne cessais de leur dire que j’étais venu non pour abolir la loi, mais pour l’accomplir; j’avais observé tous leurs rites; circoncis comme ils l’étaient tous, baptisé, comme l’étaient les plus zélés d’entre eux, je payais comme eux le corban; je faisais comme eux la pâque, en mangeant debout un agneau cuit dans des laitues. Moi et mes amis nous allions prier dans le temple; mes amis même fréquentèrent ce temple après ma mort; en un mot, j’accomplis toutes leurs lois sans en excepter une.”

Voltaire:”Quoi! ces misérables n’avaient pas même à vous reprocher de vous être écarté de leurs lois!”

Jesus:”Non, sans doute.”

Voltaire:”Pourquoi donc vous ont-ils mis dans l’état où je vous vois?”

Jesus:”Que voulez-vous que je vous dise? Ils étaient fort orgueilleux et intéressés. Ils virent que je les connaissais; ils surent que je les faisais connaître aux citoyens; ils étaient les plus forts; ils m’ôtèrent la vie et leurs semblables en feront toujours autant, s’ils le peuvent, à quiconque leur aura trop rendu justice.”

Voltaire“Mais ne dîtes-vous, ne fîtes-vous rien qui pût leur servir de prétexte?”

Jesus:”Tout sert de prétexte aux méchants.”

Voltaire:”Ne leur dîtes-vous pas une fois que vous étiez venu apporter le glaive et non la paix?

Jesus:”C’est une erreur de copiste; je leur dis que j’apportais la paix et non le glaive. Je n’ai jamais rien écrit; on a pu changer ce que j’avais dit sans mauvaise intention.”

Voltaire pensait que le Jesus historique n’etait pas coupable des gens tués au nom du christianisme

Voltaire:”Vous n’avez donc contribué en rien par vos discours, ou mal rendus, ou mal interprétés, à ces monceaux affreux d’ossements que j’ai vus sur ma route en venant vous consulter?”

Jesus:”Je n’ai vu qu’avec horreur ceux qui se sont rendus coupables de tous ces meurtres.”

Voltaire:”Et ces monuments de puissance et de richesse, d’orgueil et d’avarice, ces trésors, ces ornements, ces signes de grandeur, que j’ai vus accumulés sur la route en cherchant la sagesse, viennent-ils de vous?”

Jesus:”Cela est impossible; j’ai vécu, moi et les miens, dans la pauvreté et dans la bassesse: ma grandeur n’était que dans la vertu.”

Voltaire pensait que l’enseignement principale de Jesus etait la Regle d’Or

On peut lire les citations bibliques ici:

http://www.avraidire.com/2011/10/la-raison-specifique-pour-laquelle-la-regle-dor-est-le-coeur-ethique-du-christianisme/

http://www.avraidire.com/2010/04/le-coeur-ethique-de-jesuspaul-et-le-nt/

“J’étais près de le supplier de vouloir bien me dire au juste qui il était. Mon guide m’avertit de n’en rien faire. Il me dit que je n’étais pas fait pour comprendre ces mystères sublimes. Je le conjurai seulement de m’apprendre en quoi consistait la vraie religion.

Jesus:”Ne vous l’ai-je pas déjà dit? Aimez Dieu, et votre prochain comme vous-même.”

Voltaire:”Quoi! en aimant Dieu on pourrait manger gras le vendredi?”

Jesus:”J’ai toujours mangé ce qu’on m’a donné; car j’étais trop pauvre pour donner à dîner à personne.”

Voltaire:”En aimant Dieu, en étant juste, ne pourrait-on pas être assez prudent pour ne point confier toutes les aventures de sa vie à un inconnu?”

Jesus:”C’est ainsi que j’en ai toujours usé.”

Voltaire:”Ne pourrai-je, en faisant du bien, me dispenser d’aller en pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle?”

Jesus:”Je n’ai jamais été dans ce pays-là.”

Voltaire:”Faudrait-il me confiner dans une retraite avec des sots?”

Jesus:”Pour moi, j’ai toujours fait de petits voyages de ville en ville.”

Voltaire:”Me faudrait-il prendre parti pour l’Église grecque ou pour la latine?”

Jesus:”Je ne fis aucune différence entre le Juif et le Samaritain quand je fus au monde.”

A la fin de l’entrevue Voltaire accepte Jesus comme son Maitre

C’est-a-dire qu’il avait un avis tres haut du Jesus historique,il ne meprisait pas Jesus mais le christianisme,pour Voltaire c’etaient deux choses differentes.

Voltaire:”Eh bien, s’il est ainsi, je vous prends pour mon, seul maître.”

Alors il me fit un signe de tête qui me remplit de consolation. La vision disparut, et la bonne conscience me resta.”

Source de la Citation

http://www.voltaire-integral.com/Html/20/religion.htm

Mais Voltaire avait un avis negatif de Muhammad/Mahomet

C’est dans l’article “Mahomet/Muhammad dans la Litterature Occidentale”

http://www.avraidire.com/2010/12/mahometmuhammad-dans-la-litterature-occidentale/

 

Leave a comment

Filed under Articles

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s