Le Genocide des Armeniens Chretiens dans la Litterature Occidentale

Le Genocide des Armeniens

Entre 1915 et 1918 le groupe nationaliste “Jeunes Turcs” a fait un geneocide des armeniens,en tuant 1.5 million.Il y a l’argument qu’etre chretien n’avait rien a voir avec le genocide.Mais ce n’est pas vrai,parce que:

1.La quantité de 200.000 femmes armeniennes ont eté epargnés parce qu’elles se sont convertis a l’islam.Et elles furent obligées a devenir les femmes d’hommes musulmans.

2.Donc,le fait que les armeniens etaient chretiens etait un facteur .Sortir du christianisme et choisir l’islam t’aurai sauvé la vie.

Meme auparavant les musulmans turc avaient fait des massacres des armeniens

1.En 1895 (pendant le regne du sultan musulman,pendant le caliphat,qui a duré jusqu’a 1924) au moins 200.000 armeniens ont eté massacrés.

2.Le Massacre d’Adana en 1909 ou 15.000–30.000 furent masacrés.

Lisez sur le genocide armenien et la persecution des chretiens en general par les turcs musulmans ici:

http://www.avraidire.com/2010/11/le-traitement-des-chretiens-sous-le-regne-du-sultan-turc/

Il y a eu Trois Genocides par les Turcs entre 1915-1923

1.Le Genocide Armenien(1.5 million)

2.Le Genocide Assyrien (environ 500.000)

3.Le Genocide Grec (environ 500.000)

Tous les 3 genocides etaient (par coincidence?) faits a un groupe chretien.

Lisez:

http://www.chgs.umn.edu/webBib/links/

On peut traduire avec Google Traduction

http://translate.google.fr/#

Franz Werfel (1890-1945)

Werfel est un des protagonistes du courant expressionniste de l’entre-guerre et il est issu de la bourgeoisie juive-allemande de Prague.Il etait ami de Franz Kafka (1883-1924). À partir de 1919, Franz Werfel vit avec Alma Schindler, veuve du celebre compositeur juif Gustav Mahler  (1860 -1911) et ex-épouse de l’architecte allemand Walter Gropius (1883-1969) ,le genie et fondateur du mouvement architechtural Bauhaus, dont elle divorce en 1920. Musicienne et grande dame du monde intellectuel viennois, Alma aura une grande influence sur Franz Werfel Ils se marient en 1929.

En 1940, ils sont à Lourdes où Werfel s’intéresse à Bernadette Soubirous, sainte catholique très populaire, et à ses visions de la Vierge dans une grotte près de Lourdes. Il fait le vœu d’écrire un livre sur Bernadette s’il était sauvé des nazis. Après la traversée des Pyrénées avec Heinrich Mann, le frère de Thomas Mann,le meilleur ecrivain allemand du XXe siecle, et Golo Mann, le fils de Thomas Mann, Alma Schindler et Franz Werfel se trouve au Portugal d’où ils émigrent aux États-Unis.

Werfel ecrit “Le Chant de Bernadette” (1941) et le roman est populaire.Il avait auparavant ecrit un roman celebre sur le genocide armenien.

Le Roman “Les quarante jours du Musa Dagh” (1933)

L’Histoire racontée dans le Roman

C’est juillet 1915 et les premiers massacres de ce qui s’avèrera être le premier génocide du xxe siècle avaient commencé depuis deux mois sous les ordres du gouvernement Jeune-Turc. Mais dans une province de l’empire, 5 000 Arméniens, refusant d’être déportés, se réfugièrent dans le massif du Musa Dagh (La Montagne de Moïse). Sur le point de succomber, après avoir tenu en échec l’armée ottomane, ils devront leur salut à la présence de la flotte française qui, faisant le blocus des côtes syriennes, assurera en septembre 1915 leur évacuation vers Port-Saïd.

Le pourquoi Franz Werfel a ecrit le Roman

Écrit pendant la montée du nazisme des années 1930, le roman de Werfel visait à établir un lien entre le génocide arménien et l’idéologie nazie. “Les quarante jours du Musa Dagh” a été interdit par Hitler et détruit dans plusieurs autodafés.

Edgar Hilsenrath (né en 1926)

Il est un écrivain juif allemand, connu pour ses romans “La Nuit”, “Le Nazi et le Barbier” et “Le Conte de la Pensée Dernière”.

En 1938, il s’est enfui avec son jeune frère et sa mère chez ses grands-parents à Siret en Bucovine, Roumanie. Le père avait eu l’intention de les rejoindre, ce que la déclaration de la guerre a rendu impossible; il gagna la France où le père resta pendant toute la guerre.

En 1941 Edgar Hilsenrath, son frère et sa mère furent déportés dans le ghetto roumain de Mogilev-Podolsk, qui se trouve aujourd’hui en Ukraine.Le ghetto fut libéré en mars 1944 par les troupes russes, Hilsenrath emigre en Palestine et en 1947 va a la France,pour etre avec toute sa famille. Au début des années cinquante la famille entière émigra à New-York. En 1975 Edgar Hilsenrath est revenu définitivement en Allemagne.

Le Roman “La Nuit”

Il y relate avec un réalisme cruel son expérience en tant que survivant du ghetto. Hilsenrath prend l’Holocaust comme thème central sans jamais porter une seule accusation directe ni dépeindre les criminels et les victimes en noir et blanc.

Le roman “Le Nazi et le Barbier”(1968)

C’est le livre qui a fait connaître Hilsenrath en tant qu’écrivain aussi bien en Allemagne que dans le monde entier.C’est un roman picaresque et étrange.C’est la vie:

1.D’un homme appelé Max Schultz, qui est allemand et le fils d’une prostituée.

2.Il est le voisin d’un juif né le meme jour que lui,appelé Itzig Finkelstein,le fils d’un juif riche.

3.Curieusement Max semble etre juif,avec les cheveux noirs, et Itzig est blond et haut.

Max devient nazi et il travaille dans un camp de concentration et il est le responsable de la mort d’Itzig . Comme Max Schultz semble etre juif il prend l’identité d’Itzig Finkelstein et s’echappe a Israel.Il y devient un heros israelien en luttant contre les arabes et plus tard travaille comme barbier.

Le Conte de la Pensée Dernière (1989)

Le récit épique, conçu en forme de conte, a obtenu de nombreux prix et est considéré comme l’ouvage le plus important ayant pour sujet ce fait historique.Hilsenrath compare le genocide armenien a la Shoah.C’est l’histoire d’un village d’Anatolie, détruit par les turcs.

1.Le personnage principal du roman est l’arménien Wartan Khatisian, dont le fils Thovma est mourant.

2.Meddah, le récitant, raconte à la pensée dernière de Thovma – on dit dans les contes que la pensée dernière d’un être humain se situe hors du temps – l’histoire de ses ancêtres, le calvaire du peuple arménien.

3.Meddah guide la pensée dernière de Thovma sur les traces de son père, qui, parti d’un petit village idyllique dans les montagnes est traîné dans les chambres de torture des dirigeants turcs qui l’obligent à devenir le témoin à charge du grand pogrom arménien de 1915.

Un Heros National en Armenie

Hilsenrath s’est reporté bien loin dans le passé historique arménien pour formuler une émouvante complainte funèbre en l’honneur des victimes de tous les génocides. Malgré le choix d’un genre fictif l’auteur a soigneusement recherché et vérifié les évènements historiques.

En 2006, Robert Kotcharian, le Président de la République d’Arménie, où Hilsenrath est considéré comme héros national, lui a conféré le Prix national de Littérature d’Arménie.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Articles

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s