Tag Archives: Apologétique et Polémique

La Liberation des Esclaves,le Coran et la Bible

Le Coran dit qu’on doit affranchir les esclaves mais il y a une condition:

Sourate 24:33:

“Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu’à ce que Dieu les enrichisse par Sa grâce.
Ceux de VOS ESCLAVES qui CHERCHENT un contrat D’AFFRANCHISSEMENT, concluez ce contrat avec eux SI VOUS(NOTE:le maitre) RECONNAISSEZ DU BIEN EN EUX; et donnez-leur des biens de Dieu qu’Il vous a accordés. Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Dieu leur accorde après qu’elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde.”

http://oumma.com/coran/afficher.php?NumSourate=24

Analyse

C’est pas la meme chose que dire:”TOUS ont le DROIT a la LIBERTE.”

LIBERATION DE L’ESCLAVE DANS LA LOI MOSAIQUE

1.TOUT ESCLAVE QUI S’ECHAPPE EST LIBRE(les mots LITTERAUX du texte)

Deuteronome 23:15-16:

“Tu NE livreras POINT à son maître un esclave qui se réfugiera chez toi, après l’avoir quitté.Il demeurera chez toi, au milieu de toi, dans le lieu qu’il choisira, dans l’une de tes villes, où bon lui semblera: tu NE l’opprimeras POINT.”

2.CHAQUE 50 ANS TOUS LES ESCLAVES SERONT LIBERES(les mots litteraux)

Levitique 25:10:

“Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la LIBERTE dans le pays pour TOUS SES HABITANTS: ce sera pour vous le jubilé; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille.”

Dans le NT

Paul dit dans 1 Corinthiens 7:20-21:

“Que chacun demeure dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé.As-tu été appelé étant esclave, ne t’en inquiète pas; mais SI TU PEUX DEVENIR LIBRE, profites-en plutôt.”

Analyse

PAUL dit A L’ ESCLAVE qu’il peut obtenir la liberte LUI-MEME.C’est au contraire du Coran,ou il faut avoir la permission du maitre.

Pourquoi?

Parce que dans l’Antiquité il y avait beaucoup d’injustice,BEAUCOUP devenait des esclaves par L’ENLEVEMENT.

Le cas de Jules Cesar

Il fut capturé par des PIRATES quand il etait jeune.On a exigé une somme enorme pour sa liberation.Si l’argent n’aurait pas eté obtenu Jules Cesar aurait eté VENDU comme ESCLAVE par les pirates.

Malgré ca quand Cesar a conquis la Gaulle(France)il a VENDU 1 MILLION de ses habitants comme des esclaves.

JESUS SE DECLARE ESCLAVE DE TOUS

Marc 10:43-45:

“Il n’en est pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre SERVITEUR;et quiconque veut être le PREMIER (NOTE:comme Jesus)parmi vous, qu’il soit L’ESCLAVE de TOUS.
Car le Fils de l’homme (NOTE:Jesus)est venu, NON pour être servi, mais POUR SERVIR et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.”

LA REGLE D’OR ET HEBREUX

Hebreux 13:3:

“SOUVENEZ-VOUS des PRISONNIERS, comme si vous étiez AUSSI PRISONNIERS; de ceux qui sont MALTRAITES, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps.”

Les ESCLAVES aussi sont des prisonniers,ils ne sont pas libres.

CONDAMNATION DU TRAFIC DES ESCLAVES

C’est dans Revelation 18:10-13 et aussi dans 1 TIMOTHEE 1:8-10:

“Nous n’ignorons pas que la loi est bonne, pourvu qu’on en fasse un usage légitime,sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers,

les impudiques, les infâmes, les VOLEURS D’HOMMES, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine.”

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Islam

L'Ancien Testament dit que le Nom du Messie est Jésus

D’abord le mot Netzer (branche,germe,en hebreu) est un Titre Messianique

Les rabbins sont d’accord.Pourquoi?Parce que le mot apparait dans le propheties suivantes(et les rabbins considerent que toutes sont messianiques).

2 Fois dans Isaie

Isaie 4:2-3:

” En ce jour-là, le netzer de l’Eternel sera magnifique et glorieux et le fruit du pays sera un sujet de grande fierté pour les survivants d’Israël.
Alors ceux qui subsisteront, ceux qui resteront à Sion seront appelés saints, tous ceux qui, à Jérusalem, seront inscrits afin d’avoir la vie.”

Isaie 11:1-2:

“Puis un rameau sortira du tronc d’ISAI,et un netzer naîtra de ses racines.
L’Esprit de l’Éternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel.”

Note:ISAI etait le pere du roi DAVID(1 Samuel 16:1-13).

2 Fois dans Jeremie

Jeremie 23:5-6:

“Voici venir le temps,l’Eternel le déclare,où je vais donner à David un netzer juste:un roi qui régnera avec sagesse et il exercera le droit et la justice dans le pays.

A cette époque-là, Juda sera sauvé,et Israël vivra dans la sécurité.Voici quel est le nom dont on l’appellera:L’Eternel est notre justice.”

Jeremie 33:14-18:

“Le temps viendra, l’Eternel le déclare, où je vais accomplir cette promesse que j’avais prononcée pour le royaume d’Israël et celui de Juda.

«En ce temps-là, à cette époque,je ferai naître un netzer juste dans la dynastie de DAVID,et il exercera le droit et la justice dans le pays.

En ce temps-là, Juda sera sauvé,Jérusalem vivra dans la sécurité.Voici quel est le nom dont on l’appellera:L’Eternel est notre justice.

«Car voici ce que l’Eternel déclare: David aura toujours l’un de ses descendants sur le trone du peuple d’Israël.

Il y aura toujours des prêtres-lévites se tenant devant moi pour m’offrir l’holocauste, faire brûler l’offrande et faire les sacrifices tous les jours.”

Le Targum

Quand les juifs sont rentrés de la captivité babylonienne en 537 avant Jesus ils ne parlaient plus L’HEBREU.C’etait L’ARAMEEN,une langue tres similaire,comme le portugais et l’espagnol.L’ancien testament etait lu en hebreu et apres on faisait une traduction/interpretation/resumé orale du texte en arameen.Finalement,au 1er siecle apres Jesus on l’a ecrit.C’est le Targum(hebreu pour “interpretation”).

Et quoi?

Le TARGUM dit que ESAIE 53 et ESAIE 9 sont sur le messie(aujourd’hui les rabbins disent que non).Le Targum aussi dit que les suivants passages de ZACHARIE sont messianiques:

Zacharie 3:7-8:

“Voici ce que dit le Seigneur des armées célestes: Si tu suis les chemins que j’ai prescrit et si tu obéis à mes commandements, tu exerceras dans mon Temple les fonctions judiciaires, tu veilleras sur mes parvis, et je te donnerai des guides pris parmi ceux qui se tiennent ici.

Et maintenant, écoute, JOSUE, toi le GRAND-PRETRE(NOTE:Josue etait le grand-pretre par l’annee 520 AC), et tes collègues qui se tiennent devant moi, car vous êtes des hommes qui servez de PREFIGURATION. En effet, je ferai venir MON SERVITEUR,le NETZER.”

Et quoi?

JOSUE en HEBREU est JOSHUA et en ARAMEEN c’est YESHUA(Jesus).Joshua-Yeshua est une prefiguration de l’avenir,et on mention le NETZER(messie).

ET PUIS…ON A QUE LE NOM DU

NETZER=JOSUE=JOSHUA(hebreu)=YESHUA(arameen)

Zacharie 6:9-12:

“L’Eternel m’adressa la parole en ces termes:”Va prendre les dons que Heldaï, Tobiya et Yedaeya apportent de la part des exilés: rends-toi aujourd’hui dans la maison de Josias, fils de Sophonie, où viennent d’arriver ces gens en provenance de Babylone,pour y prendre l’argent et l’or qu’ils apportent. Tu en feras une couronne,et tu la poseras sur la tête de Josué, fils de Yehotsadaq, le grand-prêtre.

Tu lui diras alors: «Ecoute ce que déclare le Seigneur des armées célestes: Voici un homme(Note:Josué) dont le nom est Netzer, et sous ses pas, tout germera. Il bâtira le Temple de l’Eternel.”

L’Analyse

C’est annoncé que le nom du NETZER(messie) sera JOSHUA(Yeshua).Aussi  de simple.

C’est confirmé parce qu’une COURONNE est place sur la tete de l’homme(Josué) qui a le NOM du NETZER.Le messie serai un ROI.

 

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Le Coran dit litteralement que le soleil se couche dans une source boueuse

La Sourate 18 a un homme nomme DHUL-QARNAIN(“celui qui a deux cornes”).Beaucoup pensent qu’on fait reference a ALEXANDRE LE GRAND (il etait represente par 2 cornes sur la tete dans les monnaies de l’antiquite).C’est ecrit que Dhul-Qarnain arrive ou est le couchant du soleil.Qu’il y est arrive LITTERALEMENT.Pour quelque information:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dh%C3%BB-l-Qarnayn

Ce n’est  pas Vrai

Lisez la Sourate 18:83-86:

“Et ils t’interrogent sur DHUL-QARNAYN. Dis : “Je vais vous en citer quelque fait mémorable”.
Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons donné libre voie à toute chose.Il suivit donc une voie.

Et quand IL(NOTE:Dhul-Qarnayn) eut ATTEINT le COUCHANT(NOTE:du soleil),IL(NOTE:Dhul-Qarnayn) TROUVA que le SOLEIL se COUCHAIT dans une SOURCE BOUEUSE(NOTE:un LIEU AQUATIQUE), et, après d’elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes : “Ô Zul-Qarnayn ! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard”.”

http://oumma.com/coran/afficher.php?NumSourate=18

Les Mots Cles

Ils sont:ATTEINT le COUCHANT/ TROUVA que le SOLEIL se COUCHAIT/SOURCE BOUEUSE

Le texte dit:

1.Dhul-Qarnayn l’a ATTEINT.Quoi?Le lieu ou se couchait le soleil:une source boueuse(lieu aquatique).

2.C’est confirme qu’il l’a TROUVE.Quoi?Le lieu ou se couchait le soleil:une source boueuse.Le texte est clair.

PAS SCIENTIFIQUE

C’est pas possible d’arriver ou se couche le soleil.Pourquoi?Le soleil ne se couche pas(il semble le faire seulement) mais c’est que la terre tourne autour du soleil.C’est pas que le soleil  bouge.

LES TRADUCTIONS ANGLAISES FAITES PAR DES MUSULMANS LE CONFIRMENT(PICKTHAL,converti britannique/SHAKIR/YUSUFALI)

http://www.usc.edu/schools/college/crcc/engagement/resources/texts/muslim/quran/018.qmt.html

PICKTHAL dit: REACHES(arriver)/SETTING-PLACE of SUN(lieu ou se couche le soleil)/FOUND(trouver) it SETTING(se coucher) in MUDDY SPRING(source boueuse)

YUSUFALI:REACHED(arriver)/ SETTING of the SUN(le couchant du soleil)/FOUND(trouver) it set in SPRING(source) of MURKY WATER(eau boueuse/eau fonce)

SHAKIR:REACHED(arriver)/PLACE(lieu) where SUN SET(couchant du soleil)/FOUND(trouver) it GOING DOWN(descender) into a BLACK SEA.(mer noir).

 

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Islam

L'Evangile au Temps de Moise dans le Coran?

Il semble que oui selon le texte:

Sourate 7:155-159

“Et Moise choisit de son peuple 70 hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il(Note:qui?C’est Moise) dit :

Conversation de Moise avec Allah

“Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruis avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait ? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs.
Et prescris pour nous le bien ici-bas ainsi que dans l’au-delà. Nous voilà revenus vers Toi, repentis.”

Reponse d’Allah a Moise

“Et (Dieu) dit :

“Je ferai que Mon châtiment atteigne qui Je veux. Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent, acquittent la Zakat, et ont foi en Nos signes.

Ceux qui suivent le Messager, le PROPHETE ILLETRE qu’ils trouvent écrit chez eux dans la Torah et l’Evangile.

Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur òte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants.”

(Fin de la conversation avec Moise)

Soudainement Allah ne parle plus a Moise et parle a Mahomet

“Dis(Note:Toi,Mahomet,dis) :

“Ô hommes ! Je(Note:Moi,Mahomet) suis pour vous tous le Messager de Dieu, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Dieu, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Dieu et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés”.

http://oumma.com/coran/afficher.php?NumSourate=7

Alors?

La chose est qu’Allah dit a Moise de trouver des passages sur Mahomet dans L’EVANGILE.Cela n’existait pas en son temps,c’etait impossible.Et malgré ca les musulmans,basé sur ce passage,sont inspirés a chercher Mahomet dans L’EVANGILE de JEAN.

Une Suggestion

Michael Licona (americain)est un erudit chretien incroyable qui a ecrit les livres:

1.“Paul Meets Muhammed:a Debate on the Resurrection”(ou Paul et Mahomet ont un debat,tres fascinant).

2.”The Case for the Resurrection”(Le Pladoiyer pour la Resurrection)avec le tres erudit Gary Habermas,autre homme brillant.

Son siteweb(anglais) est:

http://www.risen-jesus.com/

VIDEO DU DEBAT LICONA-ALI ATAIE SUR LA RESURRECTION DE JESUS(anglais):

http://www.youtube.com/watch?v=zSnTlYgnmck

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Islam

Dieu ne se prouve pas : il se rencontre

M. Serge Tarassenko, physicien nucléaire et orateur chrétien de 1967 à 2005 sur le thème général “Connaissance scientifique et Foi chrétienne”, nous amène à découvrir que le monde n’est pas uniquement tel qu’on le sait…

Il est retraité depuis 1996. Son cheminement, qui l’a conduit à connaître une foi vivante en Jésus-Christ profondément enracinée dans les Saintes Ecritures, a connu des épreuves de toutes sortes.

Il en est sorti plus convaincu que jamais que l’Oeuvre de la croix du calvaire est une puissance qui délivre l’homme de la tyrannie de son passé, le transforme progressivement en un être totalement nouveau, capable de revivifier sa culture et son environnement.

Unbleuciel.org remercie TVP-Diffusion en Suisse pour son autorisation à rediffuser cette vidéo de 1987.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xchpca
1/4 Dieu ne se prouve pas, Il se rencontre – S.Tarassenko
Uploaded by unbleuciel. – See video of the biggest web video personalities.http://www.dailymotion.com/swf/video/xchpyr
2/4 Dieu ne se prouve pas, Il se rencontre – S.Tarassenko
Uploaded by unbleuciel. – See video of the biggest web video personalities.http://www.dailymotion.com/swf/video/xchvmf
3/4 Dieu ne se prouve pas, Il se rencontre – S.Tarassenko
Uploaded by unbleuciel. – See video of the biggest web video personalities.http://www.dailymotion.com/swf/video/xchvs9
4/4 Dieu ne se prouve pas, Il se rencontre – S.Tarassenko
Uploaded by unbleuciel. – Discover more webcam videos and video blogs.

5 Comments

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Littérature, Science

Did Psalm 22 originally say "They pierced my Hands and Feet"?

About Psalm 22

There are 150 psalms in the OT.Psalm means “song” in Hebrew.About half are either attributed to David or said to have been ordered by him.It is thought Psalm 22 was written by him,when he was being persecuted by Saul,the first Jewish king.That would be around 1000 BC.It is in the first singular ( I,David ).

Later it was noticed that here we have a case of Parallelism:

1,It is about David and his sufferings.

2.And it also applies to the Messiah.

It has a part that translates as “they have pierced my hands and feet.”Here is the history of it all:

When was crucifixon invented?

The Encyclopedia Britannica reports that the first historical record of a crucifixion was about 519 BC when:

Darius I, king of Persia, crucified 3,000 political opponents in Babylon

(Encyclopaedia Britannica, article:Crucifixion).

So Psalm 22 comes like 500 years before the first known crucifixion.

1.The Hebrew word translated as “pierced” is kaaru.In the OT of today as used by the rabbis they have it as kaari or “lion.” The difference is merely in one diacritical sign.So they have it as literally:”lion my hands and feet”,which makes no sense.

2.The earliest Hebrew copy of Psalm 22 is from Qmran and was written about 100 years before Jesus and it has it as kaaru.

3.In 250 BC the Jews of Alexandria translated the OT into Greek ( the Septuagint )and they also have it  as “they pierced my hands and feet.”

4.A convert to Judaism called Aquila in 125 AD was comissioned by the Jews to make a new translation of the OT directly from Hebrew and he has it as “they disgraced/ashamed my hands and feet.” That is not the same as pierced but it closer to it than “lion.”

5.At the same time the Aramaic Christians made a translation directly from Hebrew called the Peshitta or Syriac version and they have it as “pierced.

6.Jerome in 400 AD translated the OT directly from Hebrew into Latin,the Vulgata,and he has it as “pierced.”

The Case of the Masoretic Text

1.The earliest Hebrew copies of the OT that we have after Qmran (200 BC-70 AD) come from 1000 AD.In the 6th century AD developed the Masoretic tradition which was very precise.

2.One very good reason we don’t have copies of the OT in Hebrew between 70 AD and 1000 AD is because the Jews had the custom of destroying a worn-out copy to prevent possible corruption.They would commision a new copy and destroy the old.

3.In 12 Masoretic texts we have it as kaaru or pierced and in the majority it is as “lion.”

4.Also in a famous rabbinic Midrash commentary of 800 AD on Psalms 22 it is written that it refers to the Messiah.

Conclusion

It is obvious that the original word is “pierced”,all the historical evidence points to it,and not “lion.”Here is the first line of  Psalm 22,it begins in despair and ends in hope,Jesus spoke the first words of it on the cross:

“My God, my God, why have you forsaken me?”

Leave a comment

Filed under A VRAI DIRE IN ENGLISH, Articles in English

Bloguer le Coran, Sourate 1, "le Prologue" ou "L'Ouverture"

Bloguer le Coran : Sourate 1 ; “Le Prologue” ou “l’Ouverture”

La Fatiha (ouverture) est la première sourate (chapitre) du Coran et la prière la plus commune dans l’Islam. Si vous êtes un musulman pieux qui prie les 5 prières quotidiennes requises, vous réciterez la Fatiha 17 fois au cours de ces prières. Selon une tradition islamique, le prophète musulman Mahomet dit que la Fatiha dépassait toute autre révélation venant d’Allah (“le Dieu” en arabe et le mot arabe utilisé par les chrétiens, les juifs et les musulmans arabisants dans la Torah, l’Evangile ou le reste du Coran). Et en effet, cette sourate regroupe de manière efficace et avec éloquence beaucoup des principaux  thèmes du Coran et de l’Islam en général. Allah présenté comme “le Seigneur des Mondes”, qui lui seul doit être adoré et approché pour obtenir de l’aide, le juge miséricordieux de chaque âme quand viendra le Jour Dernier.

En théologie islamique , Allah est celui qui prononce chaque parole du Coran. Certains peuvent trouver étrange le fait que Allah puisse dire quelque chose comme “Allah soit loué, Seigneur des Mondes”, mais dans la tradition islamique on comprend que Allah a révélé cette prière à Mahomet très tôt dans sa vie de prophète (qui commença en l’an 610, lorsqu’il reçut sa première révélation d’Allah par l’intermédiaire de l’ange Gabriel – une révélation qui est écrite dans le 96eme chapitre du Coran) pour que les musulmans sachent comment prier.

C’est pour ses deux derniers versets que la Fatiha nous préoccupe, nous les non-musulmans, et c’est pour ces mêmes versets que la Fatiha a fait la une de certains journaux récemment. Un imam Shi’ite, Husham Al-Husainy, a mis le feu aux poudres en paraphrasant ce passage Durant une prière  lors d’une réunion d’hiver du  « Democratic National Committee », donnant l’impression qu’il priait pour que les participants se convertissent à l’Islam. Par la suite, l’ Imam Yusuf Kavakci de la Mosquée Centrale de Dallas pria aussi la Fatiha au Sénat de l’état du Texas, créant dans les esprits les mêmes préoccupations.

Les deux derniers versets de la Fatiha demandent à Allah : 6. Guide-nous dans le droit chemin,

7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

L’interprétation traditionnelle veut que ce “droit chemin” soit l’Islam- voir le livre de l’apologiste islamique John Esposito : The Straight Path (le droit chemin).Le chemin de ceux qui ont provoqué la colère d’Allah est celui des Juifs, et ceux qui se sont égarés sont les Chrétiens.

Le commentateur classique du Coran, Ibn Kathir explique que les deux chemins décrits sont tous deux des chemins d’égarement, et que ces chemins sont ceux des Chrétiens et des Juifs, un fait dont un croyant doit tenir compte afin de pouvoir les éviter. Le chemin des croyants est la connaissance de la vérité ainsi que de vivre par elle. En comparaison, les Juifs ont cessé de pratiquer la religion alors que les Chrétiens ont perdu la vraie connaissance. C’est pourquoi la colère s’est abattue sur les Juifs alors qu’ « être égaré » est une manière plus appropriée de décrire les  Chrétiens.

L’explication de ce passage par Ibn Kathir n’est pas l’interprétation d’un « extrémiste isolé ». En fait, la plupart des commentateurs musulmans croient que les Juifs sont ceux qui ont provoqué la colère d’Allah envers eux et que les Chrétiens sont ceux qui se sont égarés. C’est l’opinion de  Tabari, Zamakhshari, le Tafsir al-Jalalayn, le Tanwir al-Miqbas min Tafsir Ibn Abbas, et Ibn Arabi, ainsi que Ibn Kathir. Une nuance, mais non majoritaire, serait celle de Nisaburi, qui dit que “ceux qui ont mérité la colère d’Allah sont les gens de négligence, et ceux qui se sont égarés sont ceux qui sont immodérés.”

Wahhabis s’est amené des critiques pour avoir dit il y a quelques années  « comme les Juifs” et “comme les  Chrétiens »entre parenthèses dans ce passage du Coran imprimé en Arabie Saoudite. Quelques commentateurs occidentaux se sont imaginé que cette interprétation avait pour origine les saoudiens, ainsi que toute cette idée coranique d’hostilité envers les Chrétiens et les Juifs. Les musulmans partout dans le monde apprenaient en tant que fait que la prière qui est au centre même de leur foi jetait l’anathème sur les Juifs et les Chrétiens.

Mais malheureusement, cette interprétation est vénérable et courante dans la théologie islamique. Il est peu probable qu’imprimer  une interprétation entre parenthèses dans une traduction puisse affecter l’attitude des musulmans, dans la mesure où le texte arabe est  toujours et en tous lieux la référence normative, et puisque tant de commentaires contiennent l’idée que ce sont les Juifs et les Chrétiens qui sont visés dans ce passage. Critiqués dix-sept fois par jour, par celui qui est pieux..

Veuillez remarquer que je ne dis pas que l’interprétation anti-juive et anti-chrétienne de la Fatiha soit « la plus correcte ».Tandis que je ne crois pas que les textes religieux soient indéfiniment malléables  et puissent être interprétés de telle sorte  qu’on puisse leur faire dire ce que l’on veut- comme certains apparemment le font, en l’occurrence cette lecture par Nisaburi- il n’ y a rien dans le texte lui-même qui nous donne la certitude absolue qu’il s’agit de Juifs et de Chrétiens. Il est bon de noter que dans son  volumineux commentaire du Coran intitulé de manière évocatrice  Fi Zilal al-Qur’an (In the Shade of the Qur’an- à l’ombre du Coran), le théoricien du Djihad du vingtième siècle, Sayyid Qutb ne fait pas mention des Juifs et des Chrétiens quand il cite ce passage. En même temps, l’idée selon laquelle dans l’Islam les Juifs se sont attirés la colère d’Allah et que les Chrétiens se sont égarés  ne dépend pas seulement de ce passage. Les Juifs ont attisé la colère d’Allah en rejetant Mahomet (2:87-90), et les Chrétiens se sont égarés en confessant la divinité du Christ. (5:72).

Le Hadith, le recueil  des paroles et des actes de Mahomet et des premiers musulmans, contient aussi des informations faisant le lien entre la colère d’Allah envers les Juifs et  la malédiction sur les Chrétiens, les amenant à s’égarer du droit chemin. (Les Juifs aussi sont maudits, selon le Coran  2:89, et tous deux sont maudits selon 9:30). Un  hadith raconte  qu’un des premiers musulmans, Zaid bin ‘Amr bin Nufail, lors d’un de ses voyages, fit la rencontre d’érudits juifs et chrétiens. Le savant juif lui dit”Tu n’embrasseras pas notre religion sans recevoir une part de la colère d’Allah” et le Chrétien dit  “Tu n’embrasseras  pas notre religion sans recevoir une part de la malédiction d’Allah.” Zaid, cela va sans dire, devint un musulman.

A la lumière de ces quelques passages et d’autres du même genre il ne devrait pas s’avérer surprenant que de nombreux commentateurs musulmans aient compris la Fatiha selon ce point de vue.

La semaine prochaine : une introduction au chapitre du Coran le plus long,  Sourate 2, “La vache,” et un résumé des versets 1-39.

(Ici vous pouvez trouver le reste de la série en anglais. Ici un bonne version du Coran en  Arabe, avec une traduction en anglais disponible, ici deux traditions musulmanes populaires en anglais, celles de  Abdullah Yusuf Ali et de Mohammed Marmaduke Pickthall, avec une troisième de M. H. Shakir. Ici une autre traduction populaire en anglais, celle de Muhammad Asad. And ici un recueil de 10 traductions du Coran.)

Pour finir, pour les francophones, une version en ligne du Coran pour vérifier toutes ces références.

Texte original en anglais écrit par Robert Spencer, sur le site www.jihadwatch.org le 04 Juin 2007

Traduit en français et adapté pour le public francophone par Antoine Martin.( Aka avraidire.) pour le site www.avraidire.eu  le 23 Février 2010

131 Comments

Filed under Bloguer le Coran, Islam, Robert Spencer

Apologétique et pré-évangélisation, comprendre notre époque

 

APOLOGETIQUE ET PRE-EVANGELISATION

 Inspiré par Francis Schaeffer (The God who is there, escape from reason-démission de la Raison)

  •  
  • L’apologétique est un champ d’études théologique ou littéraire consistant en la défense systématique d’une position. Un auteur s’engageant dans cette démarche est appelé un « apologiste » ou un « apologète » (ce dernier terme ayant une connotation plus religieuse).
  • Défense argumentaire (raisonnée) de la foi chrétienne.

 

INTRODUCTION

D’un voyageur vers une contrée étrangère, on s’attendrait à ce qu’il s’efforce d’apprendre au moins les rudiments de la langue ou dialecte de ce pays pour se faire comprendre. Plus encore, si ce voyageur a l’intention de s’installer pendant une certaine période en territoire étranger, il semble que le bon sens indiquerait l’apprentissage de cette langue. La connaissance d’une langue nouvelle, nous sommes d’accord, lui serait essentielle pour communiquer.

C’est la même chose pour l’Eglise, sa responsabilité n’est pas seulement de préserver les vérités inébranlables de l’Ecriture, mais aussi de les communiquer à la génération de son époque.

Chaque génération de Chrétien rencontre ce problème de savoir comment parler de manière efficace à ses contemporains. Pour communiquer la foi chrétienne de manière efficace, il nous faut comprendre les modèles de pensée de notre temps. Ces modèles varient légèrement d’un endroit à l’autre, de pays en pays. Néanmoins, il demeure des caractéristiques d’une époque qui sont communes à toute une génération, où qu’elle se situe géographiquement. Pour comprendre nos formes de pensée actuelle, il nous faut à la fois nous intéresser à la dimension philosophique et à la dimension historique. C’est en étudiant l’histoire de la pensée que nous pourrons mieux comprendre ses formes actuelles. Le but de cette étude, même si elle ne se veut pas exhaustive, est de mieux saisir quels sont les principes qui ont influencé  cette histoire de la pensée pour que nous puissions présenter des solutions pratiques sur comment communiquer la vérité de l’évangile  à nos contemporain.

 

  1. 1.       Communiquer la foi chrétienne à notre génération

L’apologétique a deux facettes, deux fonctions. La première est la défense de la foi, la deuxième est de communiquer la foi chrétienne à notre génération d’une manière qui lui est compréhensible.

Défendre notre foi car elle sera attaquée, comme elle l’a été depuis le début. Cela ne veut pas dire au sens négatif être sur la défensive, mais être capable de donner des raisons valables pour notre foi et répondre aux objections.

Même pour nous-mêmes, il est important de conserver notre intégrité intellectuelle, et de garder une unité entre notre vie personnelle, dévotionnelle et intellectuelle.

On ne peut pas non plus assumer que parce qu’un chrétien est sauvé et rempli du St Esprit, il n’est plus influencé par le milieu dans lequel il vit.

L’apologétique n’est pas non plus pure spéculation intellectuelle en circuit fermé. Ce que j’entend par là est que son but est de communiquer la foi et non pas d’alimenter des débats stériles entre chrétiens. Nous avons besoin d’établir un contact constant avec la réalité et nous nous devons d’avoir une interaction avec notre génération. Un autre aspect de l’apologétique, surtout dans le cadre des « géants d’influence » de notre société, est que nous devons nous efforcer de changer le climat intellectuel de notre époque. La structure, telle qu’elle se présente maintenant, est hermétique à l’Evangile. Notre mission est d’influencer la pensée de l’époque et d’affecter les modèles de pensée de sorte qu’ils deviennent des sols fertiles pour la parole de Dieu. On peut penser bien sûr à la parabole du semeur. Dans le cadre de notre époque, nous avons souvent affaire à ce sol rocailleux, ou la parole ne peut pas prendre racine. Notre rôle est de préparer cette terre, de la labourer en quelque sorte, pour qu’elle devienne une terre cultivable où la semence de la parole de Dieu pourra prendre racine, germer et croître. C’est ce que l’on entend par pré-évangélisation. Nous nous préparons dans la prière et demandons au St Esprit de lever cet aveuglement dans le cœur des non croyants, mais aussi nous préparons les autres à recevoir la parole en remettant en question leur façon de penser.

Il nous faut communiquer l’évangile en des termes que notre génération peut comprendre. L’idée n’est pas d’avoir le dernier mot dans une discussion mais d’amener les âmes à Jésus . Au bout du compte rappelons nous aussi que c’est impossible sans l’œuvre du St Esprit et que notre combat est avant tout spirituel.

L’apologétique est donc au cœur de notre mission en tant que « sel de la Terre » et « Lumière du Monde ». Une chose très importante et que je voudrais aussi souligner est que lorsque nous parlons d’apologétique, de pré-évangélisation et d’évangélisation, nous avons à faire non seulement à ce que nous appelons des « forteresses » qui se dressent contre la vérité de la parole de Dieu mais aussi et surtout à des individus, uniques dans leur complexité et leur personnalité. Pensez un instant à ces membres de votre famille qui ne sont pas sauvés, à vos amis, vos proches, tous sont des individus précieux et fragiles, créés par Dieu. C’est pour cela qu’il nous faut traiter chaque personne de manière différente, et non pas comme une statistique ou une machine. Il est important de comprendre comment argumenter sa foi de manière rationnelle, toutefois on ne peut pas appliquer ces choses de façon mécanique. Nous devons faire confiance à la direction que nous donne le St Esprit par la prière et la sensibilité à sa voix pour traiter chaque personne d’une manière particulière.

Lorsque nous parlons à ceux qui ne sont pas chrétiens, qu’ils soient athées, musulmans ou sceptiques, quelle doit être notre priorité ? Je crois que c’est l’amour. Nous devons avoir de l’amour et de la compassion envers ceux que nous évangélisons, parce qu’ils sont humains et créés à l’image de Dieu. Parfois nous avons tendance à leur donner une réponse toute faite en ce qui concerne le salut, sans considérer leurs circonstances, leur milieu et leur spécificité. 

La Bible nous offre un système complet et qui présente une unité de pensée de la Genèse à l’Apocalypse. C’est le seul système, si je puis m’exprimer ainsi, qui peut faire face aux défis lancés par notre ère moderne. Les systèmes dit philosophiques répondent à certaines questions mais en laissent beaucoup sans réponse. Seule la Bible fournit les réponses à toutes les questions cruciales.

  1. 2.       Quelles sont ces questions ?

Ce sont les questions qui se présentent à nous lorsque nous faisons face à la réalité de l’existence. Personne ne peut échapper à cette réalité, quel que soit leur système de pensée ou de croyance.

Cette réalité peut être recoupée en deux parties. Premièrement le fait que l’univers existe et a une forme, et deuxièmement ce que l’on peut appeler l’ « humanité » de l’Homme, son caractère unique dans la création.

Même le philosophe existentialiste français  Jean-Paul Sartre reconnaît qu’il y a quelque chose qui est là, quelque chose qui existe, une réalité. Albert Einstein reconnait que ce qu’il y a de plus remarquable au sujet de l’univers, c’est que nous pouvons le comprendre même si ce n’est qu’en partie, au moyen de la science. Tout le monde s’accorde sur une réalité que l’on peut analyser et étudier, même si on ne la saisit pas dans toute sa complexité. D’autre part, nous pouvons ajouter à cela que quoi qu’il dise, l’Homme est unique est créé à l’image de Dieu, et cette réalité nous la vivons tous les jours. Il est écrit que la création révèle Dieu, nous avons assez de preuves qui indiquent l’existence d’un créateur pour que nous le cherchions et inclinons nos cœurs vers lui.

Quelle que soit l’époque, la Bible nous donne suffisamment de réponses pour notre existence. Que ce soit il y a 2000 ans, ou de nos jours, et même si Jésus ne revenait pas avant 500 ans, elle reste un document valide car intemporel. Il est donc faux que de penser que la soi-disant modernité ferme complètement la porte à l’évangile, car les questions existentielles ne changent pas.

Lorsque les gens refusent la vérité biblique, ils renient la révélation de Dieu dans laquelle eux-mêmes existent et évoluent. Ils existent mais n’ont pas de réponse pour l’existence, ils ont des valeurs morales mais pas de base pour ces valeurs.

Lorsque l’on dit qu’une personne est en perdition, on pense logiquement d’un point de vue évangélique à savoir qu’ils sont perdus sans Christ, encore dans leurs péchés et condamnés à passer une éternité en Enfer, séparés de Dieu. Ce qu’il nous faut comprendre, c’est que la majorité de ces gens ne savent pas qu’ils sont perdus, et comment pourraient ils le savoir ? Ils ne croient pas qu’il y ait un juste ou un faux absolu, ils ne croient pas en Dieu, ils n’ont aucune raison apparente de se considérer pécheurs. Très peu croient encore à la culpabilité. Comment alors leur présenter Christ comme sauveur ? « Sauvé, sauvé de quoi ? » vous répondront-ils.

Mais pour comprendre notre génération il faut aussi se pencher sur le deuxième aspect de ce que l’on entend par perdition. Pour eux, cela veut dire ne pas trouver de sens à l’existence. Ils errent sans but, sans morale, sans fondement pour leurs lois, sans principes absolus, sans réponse finale pour quoi que ce soit. Dans un sens, ils savent qu’ils sont perdus.

La Bible ne commence pas avec «  accepte Jésus comme ton sauveur », elle commence avec « Au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre ». Voilà la réponse pour notre 21e Siècle et son état de perdition. C’est seulement après avoir clarifié ce fondement que l’on peut expliquer la vraie perdition, conséquence de la Chute. Mais s’il n’y a pas de Création, il n’a pas de Chute et pas de péché, ce qui annule la pertinence d’un sauveur. De quoi donc Jésus est-il venu nous sauver si nous sommes sans péché ?

  1. 3.       La théorie de l’évolution

Permettez-moi à ce stade de faire une petite parenthèse pour aborder le thème de l’évolution. Si l’on se repose sur la croyance évolutionniste, alors le fondement même de la Foi chrétienne est détruit. Sans la vérité historique de la Genèse, le plan du Salut divin, comme nous l’avons vu, perd tout son sens. Je pense que cette théorie de l’évolution, qui trouve ses origines dans le naturalisme et le rationalisme représente dans nos sociétés occidentales l’une des barrières majeures à l’avancée de l’évangile. Comment prêcher Christ à un public qui ne croit même pas en la création, et encore moins en un Créateur ?

Derrière cette théorie se cachent bien sûr des forces spirituelles hostiles au Royaume de Dieu. C’est l’esprit de rébellion et d’autonomie, qui veut pouvoir vivre en se débarrassant d’un Dieu encombrant. C’est cet esprit de l’homme après la Chute, qui est hostile à Dieu et ne supporte pas d’avoir à lui rendre des comptes. De cette volonté d’indépendance ont germé les formes de pensée qui ont amené des théories telles que la théorie de l’évolution à apparaître.

Au cœur de la rébellion de Lucifer face à Dieu reposait le désir d’indépendance, d’autonomie. Accepter la foi chrétienne nous pousse à accepter le fait que nous ne sommes pas autonomes. Nous ne nous sommes pas créés nous-mêmes, nous devons accepter la réalité d’un créateur et d’un sauveur et mettre notre fierté de côté et admettre que nous n’avons rien à voir avec notre naissance et rien à voir non plus avec notre salut, le tout étant opéré par Dieu sans notre intervention. C’est quelque chose qui rencontre la résistance de notre nature corrompue par le péché et qui veut être son propre maître.

 

 

 

  1. 4.       Le Rationalisme

 

L’homme cherche donc à expliquer la Nature sans Dieu, et pour ce faire il part de lui-même et essaie d’expliquer l’existence. Un rationaliste est une personne qui pense que l’Homme peut commencer avec lui-même et sa raison, en plus de ce qu’il peut observer, sans information venant d’une autre source, et en venir à des conclusions en ce qui concerne la vérité, l’éthique et la réalité. La rationalité est quelque chose de différent, c’est ce qui exprime la validité de la pensée, la possibilité de raisonner.

Un rationaliste pense en termes d’antithèse. ( Vrai-faux, juste-injuste, être- non-être)

Cette structure antithétique a son origine dans la réalité même des choses, c’est aussi ainsi que notre intellect est constitué.

La première chose qui nous frappe, c’est la façon contemporaine de comprendre le concept de vérité. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, si vous demandiez à l’homme de la rue d’énoncer son idée du vrai et du faux, il vous répondait dans un contexte antithétique. Ce que je veux dire par là c’est qu’à l’époque l’on raisonnait en termes d’absolus, que ce soit dans la sphère de l’Etre (ou de la connaissance) ou de la Morale. Je m’explique :  s’il y a un vrai il y a un faux, s’il y a un juste il y a un injuste . Formule logique très simple « A est A » et « non-A » n’est pas « A ». Deux entités distinctes et opposées. Si l’on a des absolus, on a une antithèse. Sur cette base, il est possible de débattre des questions de Justice ou de moralité, en opposant les valeurs. Aujourd’hui, on ne peut plus affirmer une telle chose, dire ceci est bon, ceci est mauvais, ceci est juste ou injuste relève plus de l’opinion personnelle, on parle alors du relativisme des valeurs. Lorsqu’il n’y a pas d’absolu, les valeurs sont relatives.

Comment alors prêcher l’Evangile si celui qui prêche et celui qui écoute ne s’entendent pas sur les définitions des mots utilisées. Sur quelles bases s’appuyer si tous deux n’ont pas au moins au départ les mêmes présupposés ?

  1. 5.       Hegel, Kierkegaard et la ligne du désespoir

Francis Schaeffer dans son livre la démission de la Raison dont je m’inspire dans cette étude marque le commencement de ce renversement des valeurs avec Thomas d’Aquin au 13e Siècle. Il voit en la philosophie de Thomas D’Aquin la naissance de l’homme moderne. Nous n’aurons pas le temps ici de nous attarder sur ses thèses et nous feront un bond géant dans l’histoire pour nous intéresser à un philosophe qui nous est un peu plus contemporain en la personne de l’Allemand Hegel.

Hegel ( 1770 -1831) fut l’homme qui ouvrit la porte à ce que Francis Schaeffer nomme la ligne du désespoir. Avant lui, la vérité était comprise sous la forme de l’antithèse, mais Hegel opéra une révolution complète dans le domaine de la pensée qui aura des répercussions bien au-delà de la sphère des institutions d’élites intellectuelles mais affectera l’opinion populaire de ce que l’on appelle la « modernité ».

L’antithèse est liée à la loi de cause à effet, une réaction en chaîne à comprendre de façon linéaire. Avec Hegel tout a changé. A l’antithèse s’oppose la thèse, mais leur conclusion avec Hegel n’est plus une opposition entre les deux, mais une synthèse des deux, différente par sa nature. Cette idée allait ouvrir la voie à des formes de Philosophie telles que le Marxisme. Le résultat est qu’en lieu et place de l’opposition des valeurs, l’on a une synthèse qui nous donne une conclusion relativisée.

Cette synthèse selon Hegel pouvait être atteinte par la raison.

Que se passe t il alors à partir de là ? Et bien arrivent sur le devant de la scène des philosophes tels que Kierkegaard (1813-1855), que l’on appelle le père de la pensée moderne.

Kierkegaard arrive à la conclusion que l’on ne peut pas arriver à une synthèse par la raison ; c’est là la fin du schéma classique, c’est ce que Schaeffer appelle la démission de la raison, le moment où la raison abdique dans sa prétention à comprendre l’existence. Jusqu’ alors l’homme avait placé sa confiance dans la raison, le rationalisme que nous avons évoqué plus haut. Son espoir était de pouvoir comprendre et expliquer l’univers par la raison, sans faire entrer en jeu l’hypothèse d’un créateur. Avec Kierkegaard on franchit le point de non-retour, « la ligne du désespoir » comme l’écrit Schaeffer. Au lieu d’une conclusion logique par la raison, un pas de foi est requis pour comprendre l’existence. En apportant à la pensée moderne ce concept du pas de Foi requis pour comprendre l’existence, Kierkegaard crée un modèle de pensée qui est toujours en place de nos jours. Ce qu’il crée, c’est une séparation entre la sphère du rationnel et de la logique et la sphère de l’irrationnel et de l’illogique. Dans la première catégorie on trouve l’homme et toute la « création », dans ce cadre, l’homme est comme une machine, un organisme biologique. Dans la deuxième catégorie, on place l’expérience existentielle, la dimension « spirituelle » si l’on peut s’exprimer ainsi.

De ce fait, tout ce qui appartient à la sphère du divin, du spirituel, de l’invisible, n’est plus communicable. On a créé un fossé infranchissable entre la raison et tout ce qui a rapport à Dieu.

  1. 6.       Le fossé entre le rationnel et le spirituel

Cela explique pourquoi aujourd’hui, lorsqu’en tant que Chrétiens nous confrontons les scientifiques sur leurs théories, par exemple l’évolution ou le Big-Bang, il semble y avoir entre nous ce fossé infranchissable. Ils disent « laissez nous nous occuper de questions scientifiques et vous, occupez vous de questions religieuses, mais ne venez pas nous ennuyer avec votre obscurantisme et vos superstitions. » Il semblerait que la Foi reste acceptable, tant qu’elle reste une affaire d’opinion personnelle et de choix privé, sans répercussions sur la sphère publique. « Croyez en Dieu si vous le voulez et nous nous continuerons à faire avancer la Science ». L’existence ou la non-existence de Dieu est devenue une question si marginale qu’elle n’est même plus pertinente pour influencer la vie de nos contemporains, du reste c’est ce qu’ils croient.

D’un côté nous avons donc les « faits », comme phénomènes observables, comme les « faits » liés à l’évolution et au Big-Bang, et de l’autre nous avons la Foi, qui n’est guère plus qu’un choix personnel.

Nous l’avons expliqué, pour communiquer l’évangile à une génération complètement perdue, il nous faut attaquer leur système de croyance et remettre en question les fondements même de leurs présupposés. S’ils croient en l’évolution, pourquoi alors ne pas leur demander ce qu’ils pensent de la complexité de la cellule ? Du temps de Darwin, il aurait été encore excusable de croire en l’évolution, car pour nous la cellule primitive n’était guère plus qu’une sorte de gelée informe. Maintenant nous savons que même la cellule la plus primitive est plus complexe qu’un microprocesseur. En fait sa complexité pourrait seulement être comparée à la complexité d’une usine ou d’une métropole. Et nous n’avons même pas commencé à nous intéresser aux formes de vie plus complexes. Ce n’est qu’un exemple. Qu’en est-il du Big-Bang ? Une explosion originelle sans espace et sans temps ? Les observations scientifiques elles mêmes, pour nous qui ne sommes pas aveuglés, nous indiquent toutes la présence manifeste d’un créateur.

 

 

Conclusion

L’apologétique ne devrait pas être séparée de l’évangélisation. Au centre de notre message, il y a Jésus, sa mort et sa résurrection. Le fondement de ce message est le présupposé que le Monde a été créé par Dieu, que ce Dieu est lui-même non créé mais a toujours existé, et il est trinité. Il a créé toutes choses donc rien n’est indépendant de lui.

Nous avons vu l’importance de comprendre quel est le climat intellectuel de notre temps. Si nous le comprenons, nous pouvons le changer. Cela ne contredit en rien la vérité biblique selon laquelle l’évangile est la puissance de Dieu pour le Salut. Ce que nous voulons accomplir, par la prière, la Foi, la parole de Dieu qui est l’épée de l’esprit, c’est un changement de l’atmosphère intellectuelle de notre époque. Il y a des forteresses de la pensée sur nos Terres qui se dressent face à l’avancée du Royaume de Dieu. Nous voulons les détruire au moyen de nos armes spirituelles et préparer le sol, le labourer, pour que la semence qui est la Parole de Dieu puisse pénétrer les cœurs. Nous avons donc ici deux niveaux d’application. Pour chacun de nous en tant qu’individus, une meilleure stratégie pour gagner les âmes de nos voisins, et en tant que corps de Christ, une mission collective de réforme de notre société.

42 Comments

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Littérature, Science

Persecutions de Chretiens

Leave a comment

Filed under video