Tag Archives: émeutes

Maroc : Des dérapages perpétrés lors de la manifestation de dimanche

Des jeunes marocains ont participé dimanche à la marche de protestation dans plusieurs grandes villes du Maroc, répondant à l’appel lancé par le mouvement Jeunesse du Facebook.

Manifestations du 20 fevrier au Maroc

Manifestations du 20 fevrier au Maroc

Selon les correspondants de l’agence de presse marocaine MAP, des dérapages isolés ont été perpétrés par des fauteurs de troubles à Marrakech, Larache, Tétouan et Al Hoceima, où des établissements, services et biens publics et privés ont subi des dégâts causés par des incendies et des jets de pierre.

A Al-Hoceima (nord-est du Maroc), la police a dû faire usage de gaz lacrymogènes contre des villageois venus des alentours qui jetaient des pierres contre un commissariat et ont incendié des voitures, après la dispersion de la manifestation.

A Marrakech (318 km au sud de Rabat), un groupe de plusieurs dizaines de personnes a attaqué des magasins, un restaurant McDonalds et endommagé un édifice public ainsi qu’une agence de distribution d’eau et d’électricité. Des incidents similaires se sont produits à Larache et Tétouan.

A Fès (220km à l’est de Rabat) et à Sefrou, une ville voisine, des accrochages entre manifestants et policiers se sont déroulés dimanche, après la dispersion par la police d’une manifestation réclamant des changements politiques au Maroc. On ne signalait toutefois pas de victimes dans la soirée.

Leave a comment

Filed under Actualités, Articles

Révoltes dans les rues de Téhéran, Iran

La révolte du monde musulman s’étend à l’Iran et au Bahrein, dans le Golfe persique, où des milliers de manifestants sont descendus dans les rues. Des membres du Parlement iranien ont réclamé mardi la peine de mort pour les deux principaux leaders de l’opposition, Mehdi Karroubi et Mir Mussein Moussavi. Cet appel à la ligne dure est survenu au lendemain des plus violentes manifestations à secouer l’Iran depuis le soulèvement populaire de 2009.

Les deux chefs de l’opposition iranienne se trouvent déjà en liberté surveillée et n’ont pu prendre part aux manifestations de lundi, qui ont secoué Téhéran et d’autres villes d’Iran.

Au Bahrein, plus de 10 000 personnes ont protesté mardi au centre de la capitale, Manama. Ils ont dénoncé la mort d’un manifestant aux mains de la police, survenue dans les affrontements de la veille entre citoyens et forces de l’ordre.

Il s’agit des plus violentes manifestations de l’histoire récente dans ce petit royaume à majorité chiite, dirigé par une dynastie sunnite. Des émeutes continuent aussi d’ébranler le Yémen, autre pays de la péninsule arabique.

source

Leave a comment

Filed under Actualités, Articles, événements, Islam, video

Des milliers d’Algériens réunis place de la Concorde ont brisé la peur et le silence

La foule chante des slogans inspirés des manifestations tunisiennes et égyptiennes

La foule chante des slogans inspirés des manifestations tunisiennes et égyptiennes

Au lendemain de la chute d’Hosni Moubarak en Egypte, 2000 à 3000 Algériens ont investi l’esplanade du 1er Mai, rebaptisée ces dernières années place de la Concorde pour exiger le départ du régime du président Bouteflika.

A l’appel de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNDC) regroupant des syndicats non agréés, des organisations de la société civile et des partis d’opposition, entre 2000 et 3000 Algériens ont afflué vers la place mythique du 1er mai à Alger pour prendre part à la marche qui devait rejoindre la place des martyrs, sur une distance de quatre kilomètres. L’un des organisateurs de la manifestation, Me Mustapha Bouchachi, a avancé le chiffre de 5000 à 10 000 alors que le Ministère de l’intérieur n’a parlé que de 250 manifestants. Pour étouffer dans l’œuf cette action de protestation, les autorités avaient déployé un impressionnant dispositif de sécurité de 40 000 mille policiers. Dès les premières heures de la matinée d’hier, la place du 1er mai et ses alentours étaient colorés du bleu de la police. Armés de boucliers, de matraques et autre attirail de répression, les policiers ont quadrillé le lieu d’où devait s’ébranler la marche. Des camions de police et autres engins stationnaient dans les rues et boulevards environnants.

Dès 9 h 30, les organisateurs de la manifestation étaient tous là: le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, un parti démocrate laïc fortement implanté en Kabylie) Said Sadi, le secrétaire général de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) Me Mustapha Bouchachi, le vieux militant des droits de l’homme Ali Yahia Abdenour, etc. Des militantes féministes, des avocats et des chanteurs comme Baaziz, Safy Boutella et Amazigh Kateb, le fils du célèbre écrivain Kateb Yacine, ont marqué de leur présence cet événement. Dans une ambiance festive, la foule, survoltée, criait à tue-tête des slogans inspirés de ceux lancés des jours durant par les insurgés tunisiens et égyptiens comme «Système Dégage», «Bouteflika dégage», «Le peuple veut faire tomber le système». Un petit groupe de contre-manifestants, des adolescents pour la plupart, ont crié eux des mots d’ordre favorable à Bouteflika genre «Bouteflika ce n’est pas Moubarak». Une fois n’est pas coutume, les policiers n’ont pas usé de leurs matraques pour étouffer la voix des contestataires préférant procéder à l’arrestation des manifestants les plus bruyants. Des femmes, des hommes et des députés même ont été traînés sans ménagement vers les commissariats. Selon Ali Yahia Abdenour, il y a plus de 1000 interpellations. Aux yeux de Me Bouchachi la manifestation d’hier est «un succès» dans la mesure où elle a réussi à «briser le silence et la peur des Algériens». «C’est un message pour le régime pour lui dire qu’il ne peut pas continuer à gérer le pays avec un pouvoir apparent et un autre occulte», assure-t-il.

http://www.lematin.ch/actu/monde/milliers-algeriens-reunis-place-concorde-brise-peur-silence-384443

Leave a comment

Filed under Actualités, Articles, événements

Vague de protestations au Yemen

La capitale Sanaa a été le théâtre de quatre manifestations distinctes pour exiger le départ du gouvernement.

Inspirées par ‘la révolution du Jasmin’ qui a conduit à la fuite de Zine El Abidine Ben Ali en Tunisie, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Sanaa pour réclamer le départ du président, Ali Abdallah Saleh.

Manifestations en faveur d'un changement de régime

Contrairement aux précédentes manifestations la police n’a pas dispersé les rassemblements.

De son côté, le Congrès populaire général au pouvoir, a organisé quatre contre manifestations qui ont mobilisé des milliers de personnes.

Les mouvements de protestation se sont multipliés ces derniers jours au Yémen, un pays en proie à la pauvreté et au chômage.

L’opposition accuse, entre autres, le président Ali Saleh de vouloir se faire succédé par son fils.

Face à une pression populaire grandissante, le président Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, a décidé d’augmenter les salaires des militaires, sans parvenir à convaincre la rue.

la suite sur bbc afrique

1 Comment

Filed under Actualités

Tunisie:porte ouverte aux islamistes

Attention, danger ! Rached Ghannouchi est une sorte de Khomeiny tunisien qui, installé à Londres, attendait patiemment son heure, et il semble croire qu’elle est enfin venue. Il faut se souvenir qu’avant la chute du Shah, l’Iran était aussi une société moderne et laïque.

Rached Ghannouchi


Le chef du mouvement islamiste Ennahda compte rentrer en Tunisie

Rached Ghannouchi, chef d’un mouvement islamiste interdit en Tunisie, a exprimé samedi l’intention de revenir dans son pays après la chute de Zine Ben Ali.
Le chef de file du mouvement Ennahda, qui signifie Renaissance, vit en exil à Londres et il compte revenir dans un délai de quelques jours.
“Je vais revenir très bientôt”, a-t-il dit à Reuters dans une interview téléphonique. “Je n’ai pas encore décidé quand, mais probablement dans les jours à venir.”
Les autorités tunisiennes ont interdit le mouvement Ennahda au début des années 1990 en l’accusant de fomenter un coup d’Etat contre le régime laïque de Zine Ben Ali, au pouvoir depuis 1987.
Cette organisation affirme qu’elle est non violente et elle se juge victime de la répression du gouvernement Ben Ali à l’égard de tous ses opposants.
“Les raisons qui m’ont contraint à partir n’existent plus. La dictature est tombée”, a poursuivi Rached Ghannouchi, en allusion au départ de Zine Ben Ali vendredi après un mois de contestation dans la rue.
“Plus rien ne m’empêche de revenir dans mon pays après 22 ans d’exil”, a-t-il dit.
Plusieurs centaines de partisans du mouvement Ennahda ont été traduits en justice dans les années 1990 et de nombreux autres ont fui à l’étranger. En décembre dernier, un tribunal tunisien a encore infligé des peines de prison à sept hommes jugés coupables de se concerter pour tenter de relancer le mouvement.
Cette situation semble désormais révolue. Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi, chargé de former un nouveau gouvernement après le départ de Ben Ali, a autorisé les opposants en exil à rentrer dans leur pays.
La Tunisie entretient une pratique laïque du pouvoir depuis son indépendance de la France en 1956 et aucun dirigeant islamiste n’y a vraiment émergé, contrairement à d’autres pays de la région comme l’Algérie et l’Egypte.
Il est difficile d’évaluer le soutien aux mouvements islamistes en Tunisie car leurs partisans ont eu tendance à cacher leurs opinions sous le régime de Ben Ali.

trouvé sur Bivouac-ID

Lire la suite sur l’Express

9 Comments

Filed under Actualités, Articles, Islam

Algérie: les émeutes prennent de l'ampleur

Elles s’étendent peu à peu et gagnent en violence. Les émeutes lancées par des groupes de jeunes contre la cherté de la vie touchent désormais de nombreux quartiers d’Alger mais aussi Constantine, Oran ou encore la Kabylie.

Après la Tunisie, c’est donc au tour de l’Algérie de s’élever contre les conditions de vie. Hier, pour la deuxième journée consécutive, des jeunes ont violemment manifesté leur colère contre la récente hausse de prix de produits alimentaires de base et contre le chômage chronique qui les touche.

émeutes en Algérie

C’est à Alger que les émeutes sont les plus nombreuses. De nombreux quartiers sont touchés, y compris des quartiers huppés situés sur les hauteurs de la ville. Des pneus ont été enflammés, des bureaux de poste et des commerces incendiés. Dans le quartier chic d’El Biar, une quarantaine de jeunes armés de sabres se sont attaqués à de nombreuses boutiques le soir tombé.
Pendant la nuit, le quartier populaire de Bab el Oued a été le théâtre de heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants..

l’article complet ici

Mais ces émeutes n’ont pas leur source uniquement dans le malaise économique, il y a en Algérie une situation très grave de radicalisation des jeunes qui sont islamisées et endoctrinés par les extrémistes. le but est de renverser le régime actuel et de faire régner la Shariah dans un état 100% islamique.

Ci dessous, un article qui nous éclaire sur la situation en Algérie:

Halin Hakli, laïque kabyle et initiateur des premières journées internationales laïques

(C’est un Kabyle qui connait l’oppression arabo-musulmane dans son pays. Il dresse un portrait de l’algérie qui fait froid dans le dos.)

Le régime algérien ne serait pas ce qu’il est sans le soutien des démocraties occidentales, et notamment la France. On assiste en algérie à un génocide culturel et identitaire. La démocratie en algérie et dans les pays du maghreb, voilà la vraie solution au problème de l’islamisme en France. L’occident, lui, sert de béquille à des régimes mortifères. L’Islam en Algérie est une religion d’état, il réprime toute idée de pluralité. En Algérie on a une langue, l’Arabe, une religion, l’Islam, un journal, un parti politique, et un président, à vie.

La jeunesse désabusée est livrée aux prédateurs islamistes . Sans loisirs, sans culture, ils tombent facilement dans leurs filets. Ces mêmes islamistes usent de la corruption et de la tromperie pour attirer ces jeunes. Leur volonté, à terme, est d’abolir la démocratie, et de faire régner la charia. Partout se créent des crèches d’endoctrinement, où l’on apprend aux enfants à haïr les juifs, et où on impose le voile islamique, très tôt. Les adolescents, perdus, sans repères, sont approchés par ces rapaces, et endoctrinés. La propagande est intense, et la violence est inouïe. L’endoctrinement est rigoureux et systématique.

On voit déjà un écho de ces extrêmes en Europe, où en Angleterre, et bientôt en Ecosse, se créent des tribunaux d’arbitrage musulmans. En France, et dans d’autres pays européens, certaines rues sont bloquées pour la prière du vendredi, et littéralement occupées.

Récemment, on assiste à un phénomène auquel on n’aurait jamais cru il y a quelques années de cela. Des prédicateurs blancs, français « de souche », et convertis à l’Islam, sont envoyés en Kabylie pour faire des convertis. Maintenant, c’est la France qui exporte l’Islamisme au maghreb ! Effrayant, mais significatif d’un changement dans notre société .

Pour l’islamiste, chaque pays doit être islamisé. Khaddafi il n’y apas si longtemps évoquait Bruxelles en disant qu’elle deviendrait à 100% islamique. Ceux qui à l’époque en riaient, ou prenaient cette déclaration pour une provocation gratuite, sont bien obligés d’accepter que cela est en train de devenir une réalité. A ce jour, il y a 40% de musulmans  à Bruxelles .

1 Comment

Filed under Actualités, Articles, Islam