Tag Archives: islamisation

Riposte laïque, les croisés de la laïcité, un article de Valeurs Actuelles

Aurait-on cru qu’un jour le saucisson et le vin rouge deviendraient des signes de ralliement politiques ? Ces deux piliers de la gastronomie française ont pourtant servi de panache blanc à la manifestation publique qui a permis, en 2010, au site Internet Riposte laïque d’accéder à la gloire médiatique. Initialement prévu dans le quartier parisien de la Goutte d’Or, non loin de la rue Myrha, célèbre pour ses prières musulmanes publiques, l’apéro “saucisson-pinard” du 18 juin, interdit par la préfecture de police, s’était finalement symboliquement replié sur la place Charles-de-Gaulle. Cette année, l’expérience renouvelée se fera sous l’égide de la chanson française : le symbole est rassembleur et le message toujours aussi ferme – la défense d’un mode de vie menacé, selon Riposte laïque, par “l’islamisation de la France”.

Le logo de riposte laïque

Le logo de riposte laïque

Que ces rassemblements soient organisés de concert avec le Bloc identitaire, organisation classée à l’extrême droite, témoigne du chemin parcouru par un mouvement issu de la gauche radicale. Un itinéraire qui recoupe celui de Pierre Cassen, fondateur et rédacteur en chef de Riposte laïque (photo ci-dessous).

À l’origine, Pierre Cassen a un CV de gauche irréprochable. Né en 1953, il est baptisé mais perd rapidement la foi – en 1996, il se fera “débaptiser”. Ouvrier typographe à 17 ans, il devient un militant reconnu du syndicat du livre CGT. Côté politique, il y a un passage éclair au PCF, en 1978, puis cinq ans à la LCR.

Le déclic de son militantisme laïque, c’est le million de manifestants pour l’école privée, en 1984 : « Les évêques et le RPR côte à côte, pour moi, c’était insupportable… »

 

 

Un militant syndical déçu par la complaisance de la gauche

Puis vient l’affaire du voile islamique à Creil, en 1989 : « Ça me rend fou de voir que la gauche se trompe de combat, confond la défense de la laïcité avec du racisme. » Enfin, en 2003, au Bourget, Nicolas Sarkozy, ministre des Cultes, explique devant les musulmans de l’UOIF que les femmes seront tenues de retirer leur voile sur les photos d’identité et déclenche de copieuses huées : « À travers Sarkozy, c’est la France laïque qui est huée pendant plus de dix minutes. »

Pierre CassenPierre Cassen mène alors campagne, à la tête du journal en ligne Respublica, pour une loi contre les signes religieux à l’école. Elle sera votée par la droite en 2004, mais Pierre Cassen est déçu du peu de soutien à gauche : « J’ai découvert à quel point la gauche est, dans le meilleur des cas, d’une neutralité que je trouve criminelle face à l’offensive de l’islam, dans le pire des cas, d’une complicité insupportable. » Comment l’explique-t-il ? « Religion des pauvres, culpabilité postcoloniale, peur d’être stigmatisé comme raciste et une forme de haine de soi : énormément de militants de gauche, par honte d’être dans un pays capitaliste et développé, véhiculent une haine de nos valeurs. »

Avec l’équipe de Respublica, des divergences se font jour : « Je défendais déjà l’idée que la situation était tellement sérieuse qu’on pouvait même envisager des alliances avec des gens de droite, voire un peu plus. Et je me suis heurté à une gauche religieuse, qui ne comprenait pas que le vrai clivage n’était plus entre la droite et la gauche, mais entre républicains et communautaristes. » Autre désaccord : faut-il considérer l’islam comme une religion comme une autre et s’attaquer au seul islamisme ? Pierre Cassen ne le pense pas : « L’islam est d’abord un projet politico-religieux, avec une stratégie précise de conquête pour imposer ses règles à l’ensemble de la société. L’islam ne peut se concevoir minoritaire et travaille donc à ce que la France devienne musulmane. Pour nous, l’islam n’est pas compatible avec la République, ni avec la démocratie, ni avec la laïcité. »

En 2007, ces désaccords convainquent Pierre Cassen de fonder son propre journal en ligne, Riposte laïque (ripostelaique.com), avec une ligne directrice claire : « démonter l’offensive de l’islam ». Les accusations de racisme et d’extrémisme fleurissent, mais les abonnés passent de 3 000 à 30 000. Des livres suivent, puis l’apéro “saucisson-pinard”, suivi à l’automne 2010 des premières “assises sur l’islamisation”, en présence du député suisse Oskar Freysinger, héraut du combat contre les minarets. Les positions de Riposte laïque se rapprochent souvent de celles du FN. Ainsi Christine Tasin, coanimatrice du site et compagne de Pierre Cassen, qui se définit toujours comme une femme de gauche, dit de Marine Le Pen : « Son discours n’est pas xénophobe mais républicain et laïque. Il me semble le plus proche des valeurs que je porte. »

Autre évolution : composé, comme le note Pierre Cassen, de « laïques historiques, qui se sont plutôt construits dans la lutte contre la religion catholique », Riposte laïque épargne aujourd’hui le catholicisme. « Face à la menace islamiste, il faut rassembler toutes les personnes qui tiennent à notre modèle civilisationnel ; si on veut pouvoir continuer à s’engueuler plus tard, il va bien falloir aujourd’hui faire des alliances contre notre adversaire commun. » Ce qui n’empêche pas de fréquentes irritations à l’égard de l’Église : « Alors que les chrétiens partout dans le monde en prennent plein la gueule, alors qu’en France ils commencent à en prendre plein la gueule dans les endroits où ils sont minoritaires, le moins qu’on puisse dire est que, de la part d’une grande partie de la hiérarchie catholique, il y a non-assistance à personne en danger », s’énerve le très posé Pierre Cassen.

Myriam Picard, sa plus récente recrue, témoigne de cette mutation. Loin des origines laïcardes des fondateurs, Myriam Picard est une catholique de choc. Riposte laïque l’avait interviewée après que Myriam, son mari et leur bébé avaient manqué se faire lyncher, dans leur appartement du centre de Perpignan, par une bande de “racailles”, en avril 2010. Quelques mois plus tard, cette élégante mère de famille de 26 ans au caractère bien trempé propose un article à Riposte laïque et intègre son comité de rédaction. Cette militante du “droit à la vie” y côtoie Anne Zelenski, présidente de la Ligue du droit des femmes et signataire du manifeste des “343 salopes” en faveur de la légalisation de l’avortement… « Nous apprécions le débat d’idées vigoureux, euphémise Myriam Picard. Mais les massacres de chrétiens en Orient leur ont fait prendre conscience que ce n’est pas le christianisme l’oppresseur, explique-t-elle, et beaucoup se sont rendu compte qu’un certain nombre de choses qui sont menacées par l’islam et qui leur tenaient à coeur étaient d’héritage chrétien. La laïcité et la liberté de conscience procèdent pour une part du catholicisme et de cette notion de “forum intérieur” dont parle Luc Ferry, qui vient du christianisme. On a des objectifs communs, énormément de respect, malgré des sensibilités très différentes. Et on a tous en commun le même amour de la France et du roman national. »

Encore une évolution qui n’allait pas de soi : Pierre Cassen, notamment, a longtemps tenu le drapeau pour un truc de “vieux con” et la nation pour une lubie d’extrême droite… « J’ai commencé vraiment à aimer la France à partir des années 2000, par prise deconscience de ce qu’on était en train de perdre. Aujourd’hui, je suis amoureux fou de la France. Et je ne veux pas qu’elle disparaisse.

 

source http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/soci%C3%A9t%C3%A9/risposte-la%C3%AFque-crois%C3%A9s-de-laicit%C3%A920110616.html

2 Comments

Filed under Actualités, Articles, événements, Islam

L'islam, première religion à Bruxelles dans vingt ans, article du Figaro

Aujourd’hui, un tiers de la population est musulmane et les jeunes générations sont plus pratiquantes.

La capitale européenne sera musulmane dans vingt ans. C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée la semaine dernière dans le quotidien La Libre Belgique. Près d’un tiers de la population de Bruxelles étant déjà musulmane, indique Olivier Servais, sociologue à l’Université catholique de Louvain, les pratiquants de l’islam devraient, en raison de leur forte natalité, être majoritaires «dans quinze ou vingt ans». Depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles.

Bruxelles, musulmane dans 20 ans

Bruxelles, musulmane dans 20 ans

«Il faut relativiser ces chiffres, insiste Mahfoud Romdhani, député socialiste et vice-président du Parlement francophone bruxellois. Les immigrés de pays musulmans ne sont pas tous musulmans ! Moi-même, je suis de culture musulmane, mais agnostique.» Olivier Servais se veut d’ailleurs prudent sur les projections à long terme, Bruxelles subissant des flux de population importants en tant que capitale de l’Union européenne.

Reste, constate La Libre Belgique, que «si leurs parents n’étaient guère pratiquants», pour faciliter l’intégration dans leur pays d’accueil, «les jeunes marquent un retour important vers le fait religieux». Quelque 75 % des musulmans s’estiment aujourd’hui pratiquants. Auteur d’Infiltrée parmi les islamistes radicaux *, la journaliste flamande Hind Fraihi va plus loin : «Les jeunes sont de plus en plus radicalisés, affirme-t-elle. Ils rejettent les valeurs occidentales, même leurs parents s’en inquiètent. À Bruxelles, il existe des îlots, comme Molenbeek, où l’on a parfois du mal à se croire en Belgique…»

Du bazar Tafoukte à la bijouterie Mohammed, les musiques du Maghreb envoûtent le passant. Encombrée de seaux en plastique multicolores, de chaussures de sport et de caftans chatoyants, la ruelle piétonnière du Prado conduit à la mairie de Molenbeek, le quartier marocain de Bruxelles. Presque toutes les femmes sont voilées et les commerçants parlent arabe. «On se sent mieux, ici, qu’en France ou en Espagne, assure Akim, gérant d’un magasin de vêtements. Peut-être parce qu’on est une grande communauté. C’est comme au pays !»

«Gestes de respect»

Il y a quelques années, raconte Philippe Moureaux, le bourgmestre PS de Molenbeek, «des musulmans sont venus me trouver : ils voulaient que je sois le “président” de leur nouvelle mosquée…». C’est dire si cet ancien ministre, pourtant agnostique, est bien vu par le «gros tiers» de musulmans parmi ses 83 000 administrés. Création d’un Conseil consultatif des mosquées doté d’allocations de la mairie, ouverture d’un abattoir municipal pendant la fête du sacrifice, présentation d’une liste électorale comprenant une majorité de musulmans… «Ce sont des gestes de respect qui m’ont valu la confiance de cette communauté, explique le bourgmestre. On a été très loin, certains disent trop loin. Mais pour moi, la seule solution, c’est l’ouverture.»

Selon Alain Escada, président de l’association Belgique et chrétienté, «on va d’abandon en abandon». «De plus en plus de cantines introduisent des menus halal aux dépens des chrétiens, déplore-t-il. Les autorités ne font plus leur travail : les politiques, qui, avec une vision à court terme, sont prêts à tout pour séduire un nouvel électorat, mais aussi le clergé, qui met les musulmans et les chrétiens sur un pied d’égalité, alors que c’est loin d’être réciproque : voyez cet archevêque assassiné récemment en Irak !»

Pour l’instant, «l’essentiel de l’islam belge est paisible et familial, souligne Olivier Servais, mais un jour il y aura peut-être une revendication claire d’islam. Je n’exclus pas des explosions sociales.» Des partis communautaristes, redoute-t-il, pourraient capitaliser sur le taux de chômage très élevé à Bruxelles (plus de 20 % de la population), qui frappe notamment la population musulmane.

Jean-François Bastin, un Belge de 65 ans coiffé d’un turban à carreaux et la barbe teinte au henné, s’appelle aujourd’hui Abdullah Abu Abdulaziz Bastin. Converti à l’islam, il a fondé en 2004 le Parti des jeunes musulmans. Abdullah ne serre pas la main des femmes. «C’est tromper Allah, lâche-t-il. C’est aussi tromper celle à qui l’on donne la main, en lui faisant croire que vous êtes égaux. Mais je vous fais un grand sourire !» s’empresse-t-il d’ajouter.

« Instrumentalisation »

Lui-même clame que les sourires, que certains politiques font aux musulmans ne sont qu’une «instrumentalisation grossière : Il y en a assez de cette sorte de néocolonialisme, s’emporte-t-il. Ils prétendent qu’ils vont nous défendre, et ensuite ils interdisent le foulard à l’école !». Aux dernières élections municipales, le PJM, qui ne se présentait que dans deux quartiers de Bruxelles, a rassemblé moins de 5 000 voix. «Nous pourrions prendre appui sur cette étude pour exiger plus de mosquées visibles, des appels à la prière, des cimetières, des écoles, des maisons de retraite…, s’emballe le converti. Moi je dis aux musulmans : “Perdez cet esprit de colonisé ! Les colons se sont fait bouter hors d’Algérie, c’est peut-être ce qui se passera ici.”» Les immigrés, conclut-il, en ont assez fait, et «même trop» pour s’intégrer : «c’est désormais à la Belgique de s’adapter».

L’article ici

1 Comment

Filed under Actualités, Articles, Islam

Aldo Mungo – Nos ennemis sont les Freres musulmans et Tariq Ramadan

1 Comment

Filed under Actualités, Islam, video

Islam en France-jeunes intégristes chantent et insultent les gens dans le bus

http://www.facebook.com/v/190991467602442

Ô Allah, faites de leurs enfants, des orphelins…Amen

Ô Allah, Dispersez leurs femmes et faites que leurs enfants soient des orphelins…Amen

Ô Allah, faites que la gloire de l’islam soit partout.

Ô Allah, donnez la gloire à nos frères opprimés en Palestine….Amen

Allah W Akbar… Allah W Akbar…il n y a de Dieu qu’Allah….et le sioniste et l’ennemi d’Allah.

Il n y a de Dieu qu’Allah….et le chahid (martyre) et l’aimé d’Allah.

10 Comments

Filed under Islam, video

Pas de Halal dans nos assiettes!

A partir du 14 février c’est la semaine : “Pas de halal dans nos assiettes !”

Le logo du site bloc identitaire

Après *l’apéro-saucisson et les assises sur l’islamisation*, organisés avec divers partenaires, le Bloc Identitaire lance à partir du 14 février une semaine d’actions sur tout le territoire sur le thème « Pas de halal dans nos assiettes ! ».
Le halal n’est pas en effet une simple superstition religieuse qui concernerait les seuls musulmans soucieux de ne manger des bêtes qu’*égorgées la tête en direction de la Mecque*. Le halal est devenu le mode d’abattage majoritaire dans notre pays sans que les citoyens n’aient été consultés ni les consommateurs informés.
Le halal, c’est la souffrance de l’animal qui, au mépris des lois françaises est égorgé sans étourdissement préalable. Un animal qui se voit et se sent mourir. Le halal, c’est aussi une viande plus chère car pour que chaque égorgement soit considéré halal il faut un certificat religieux décerné par des religieux. Ce certificat a un coût. *C’est le consommateur qui le paye*.
Or, ce consommateur n’est pas seulement musulman. En effet, les abattoirs pratiquent le halal à grande échelle. Une partie de la production est vendue dans la filière musulmane. L’autre part sur les marchés classiques et notamment les bas morceaux de la bête que les musulmans consomment en moins grande quantité que les autres. Afin d’en finir, avec cet état de fait, le Bloc Identitaire soutient *l’initiative du député de l’Aube Nicolas Dhuicq* qui entend déposer un projet de loi visant à mettre en place une traçabilité du halal.
Pour vous joindre à ces actions, contactez le Bloc Identitaire.
CONTACT :Bloc IdentitaireBP 1306301 NICE cedex 04
email-petit : info@bloc-identitaire.comtelephone-petit : Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)telephone-petit : Service Communication : 06 78 79 31 81internet-petit : www.bloc-identitaire.com <http://www.bloc-identitaire.com>Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013Twitter : http://twitter.com/blocidentitaire

5 Comments

Filed under Actualités, Articles, événements, Islam

ZAPPING SUR L'ISLAM EN FRANCE

Leave a comment

Filed under Islam, video

Thilo Sarrazin résumé en 9 points brefs

Thilo Sarrazin (né le 12 février 1945 à GeraAllemagne) est un politicien (SPD), économiste et banquier allemand. Il était membre du directoire de laDeutsche Bundesbank depuis le 1er mai 2009. Il a quitté le directoire de la Deutsche Bundesbank le 1er octobre 2010, révoqué après le tollé déclenché par la parution d’un ouvrage critique sur les musulmans.

Leave a comment

Filed under Islam, video