Tag Archives: joie

Souvenez-vous de vos chaînes

J’écris ce billet directement pour ceux d’entre vous qui ont eu l’immense privilège de faire l’expérience de l’Amour et de la Grâce de Dieu. Si ce n’est pas le cas pour vous qui lisez ces lignes, je vous conseille de continuer votre lecture, car vous y trouverez sans doutes des informations importantes pour votre vie aussi.

Ce matin, au réveil, j’étais sans trop savoir pourquoi d’une humeur  mélancolique. Dans ma tête se bousculaient des pensées tristes et je me suis senti tout à coup très seul. Dans un effort de me changer les idées, je décidai d’écouter un peu de musique, un chanteur chrétien, Steven Curtis Chapman. La chanson qui me toucha en particulier s’appelle “Remember your chains”. En l’écoutant, tout à coup je me suis projeté six années en arrière, et je me suis souvenu de mes chaînes.

Je me souviens de toutes ces années en captivité. Prisonnier de moi-même, prisonnier de mes peurs, prisonnier de mes appétits et de mes humeurs, j’errais sans but précis. Je me souviens de ma recherche pour un endroit où je pourrais reposer ma tête. J’étais fatigué, lassé. A peine vingt-cinq ans et dèjà désabusé. J’avais commençé cette descente aux enfers dès l’adolescence, et approchant la trentaine, je considérais qu’il ne valait pas vraiment la peine de continuer. Je me souviens chercher le repos, parfois les pensées suicidaires me réconfortaient. Sur mon âme flottait un gros nuage noir qui me suivait partout. Même les moments de joie et d’excitation éphémères semblaient plutôt comme le résultat de longs moments de tension et de stress, comme des relâchements temporaires. Je portais des chaînes, invisibles certes mais bien réelles. Non seulement aux poignets mais aussi aux pieds. Paralysé j’étais, incapable d’avancer dans la vie, sans espoir. Je me souviens de moments de solitude, et parfois j’imagine que si je pouvais voyager dans le temps je viendrais à ma propre rencontre pour parler du futur. Pour me dire à moi-même : tiens bon, çà ne durera qu’un moment. Je sais que la douleur est grande mais ne cesse pas d’espérer, j’ai vu la suite de l’histoire et ce que tu éprouves maintenant, tu le comprendra mieux plus tard. Tes larmes seront effacées, tu te réjouiras à nouveau. Toi qui veut mourir, tu mourras, mais pas de la mort que tu imagines. Tu mourras à toi même, et tu renaîtras une nouvelle personne. Tu verras, Dieu brisera tes chaînes, il créera un esprit nouveau en toi. Tu penses que ton coeur a besoin d’être guéri, réparé? Il t’en donnera un tout neuf! tu verras, tu seras libre de vraiment vivre, d’être cette personne que tu voulais toujours être. Tu sortiras de cet état paralytique et tu seras libre de tes mouvements.

Je me souviens de mes chaînes, O mon Dieu, pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. Maintenant la vie n’est pas si facile, mais je suis dans la présence de mon Père. J’ai cette force en moi qui non seulement brise les chaînes mais me donne le courage d’affronter l’adversité. J’ai une ancre pour mon âme, je ne suis plus balloté çà et là au gré des vagues mais je reste solidement attaché à mon sauveur Jésus. Le sol sous mes pieds avait tendance à se dérober, je suis désormais sur la fondation la plus stable qui soit, le roc, Christ.

Je pense à tous ceux qui sont aujourd’hui sans espoir, à ceux qui se lamentent, à ceux qui se sentent seuls, rejetés, mal-aimés. Je pense à ceux qui se disent que la vie les a laissé tomber, qu’ils n’ont pas eu de chance, ou peut-être qui se morfondent et regrettent les erreurs du passé. Je veux leur dire une chose, le passé et ce qu’il est mais rien ne sert de vivre dans les erreurs du passé. Jésus peut faire aujourd’hui quelque chose de nouveau dans votre vie. Il est Espoir pour ceux qui n’en ont pas, et le rejeter, c’est rejeter votre seul espoir. Quand il est mort sur la croix il a dit que tout était fini. Son oeuvre est maintenant accomplie. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est de recevoir son don. Il n’y a rien d’autre à faire, que d’ouvrir son coeur et de dire “Jésus, viens à mon secours, je n’y arrive pas tout seul. Je suis pieds et poings liés, comment briserais-je mes chaînes? Je suis sans Espoir mais si tu es sauveur, alors sauve-moi de moi-même, et sors moi de cette prison, aide moi à m’évader!”

Un jour vous aussi vous pourrez regarder en arrière, un doux matin d’hiver, et votre coeur sera rempli de gratitude et de joie. La tristesse viendra de temps en temps, mais vite elle sera supplantée par la satisfaction de savoir que le pire est derrière vous. La douceur de sa présence, l’intimité avec le St Esprit, rien n’est comparable. Il y a bien plus dans cette vie que ce que nous pouvons voir, sentir et toucher. Entrez dans le domaine de la Foi et faites l’expérience surnaturelle de l’Amour du Père. Il n’y a qu’un pas à faire, et vous pouvez le faire dès aujourd’hui en suivant ce lien :

http://www.avraidire.eu/connaitre-dieu-know-jesus/

soyez bénis et allez en paix.

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles