Tag Archives: juifs

Pourquoi Jesus a-t-il initialement limité ses Disciples seulement aux Juifs?

Dans le Nouveau Testament Jesus s’est limité en general aux juifs,il a meme dit aux 12 disciples:

Matthieu 10:1-2:

“Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité.Voici les noms des douze apôtres. Le premier, Simon appelé Pierre, et André, son frère….”

Jésus et ses disciples, La Cène de De Vinci

Plus tard

Matthieu 10:5:

“Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes:

1.”N‘allez pas vers les paiens

2.Et n’entrez pas dans les villes des samaritains.””

Qui etaient les Samaritains?

Apres la mort du roi Salomon le royaume des juifs fut diviser en deux:

1)Le royaume d’Israel,avec la ville de Samarie comme la capitale

2)Et le royaume de Judah,avec Jerusalem comme la capitale. En 722 avant Jesus le royaume d’Israel fut conquis part l’empire assyrien,il a eu quelque transfert des juifs hors de la region et l’etablissement des non-juifs dans la region.Les juifs et les non-juifs se sont melanges et le resultat fut le peuple SAMARITAIN.

Pourquoi n’est il pas allé precher aux samaritans?

Les samaritains acceptaient:

1.Les premiers cinq livres de l’AT(Genese,Exode,Levitique,Nombre et Deuteronome )mais rejettaient les autres livres (Isaie,Jeremie,Daniel,etc).

2.C’est dans les autres livres qu’il y a des propheties qu’un roi viendrait et qu’il serait un descendant du roi David.

Le prophete attendu par les samaritains

Il y a une prophetie qui parle d’un homme semblable a Moise et les samaritains attendaient un homme juif ou au moins avec quelque sang juif:

Deuteronome 18:15-18:

“L’Éternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophete comme moi (Note:come moi,Moise),vous l’écouterez!Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l’Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée, quand tu disais: Que je n’entende plus la voix de l’Éternel, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir.

L’Éternel me dit: “Ce qu’il ont dit est bien.Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophete comme toi(Note:Moise), je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.”

Ils croyaient en un tel prophete mais pas du tout en un messie-roi,descendant de David.

Jesus a dit que le prophete comme Moise etait lui-meme:

D’abord beaucoup de juifs croyaient que Deuteronome 18:15-18 etait sur le Messie:

Jean 1:45-49:

“Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit:” Nous avons trouvé celui de qui Moise a ecrit dans la Loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph.Nathanaël lui dit: Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? Philippe lui répondit: “Viens, et vois.”
Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui: “Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude.”
“D’où me connais-tu?” lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit:” Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu.”Nathanaël répondit et lui dit:” Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israel.”

Jesus dit que la prophetie est sur lui

Jean 5:45-47:

“Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance.Car si vous croyiez Moise, vous me croiriez aussi, parce qu’il a ecrit de moi.Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles?”

Apres la resurrection Jesus dit:

Luc 24:44:

“Puis il leur dit: “C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est ecrit de moi (Note:Jesus) dans la Loi de Moise, dans les prophètes, et dans les psaumes.”

Pourquoi n’est il pas allé precher aux paiens?

Parce qu’ils ne croyaient pas a l’arrivée d’un messie-roi, descendant de David.

Mais apres la resurrection Jesus a donné l’ordre de precher a tout le monde:

Matthieu 28:18-19:

“Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.”

Advertisements

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

La Repetition du Chiffre Trois dans la Bible et sa Signification

Le Midrash

Le mystère du chiffre trois

Le MIDRASH est une technique juive ou la personne cherche des REPETITIONS,des PARALLELISMES dans le texte biblique. On se demande si ces repetitions,parallelismes nous donnent “un message”.

Paul a fait reference a la technique du Midrash

Dans 1 Corinthiens 15 il repete le credo officiel des premiers chretiens et il y a le passage:

1 Corinthiens 15:3-4:

“Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures;qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisieme jour, selon les ecritures.”

“Le Troisieme Jour,selon les Ecritures”

Il n’y a aucune prophetie qui dit “le Messie va mourir et il va ressusciter le troisieme jour”. Paul parle ici des passages ou on a les 3 themes suivants:

A) La Vie

B) La Mort

C) Trois Jours

Les passages d’illustration sont:

Abraham doit sacrifier son fils Isaac et le voyage prend trois jours (mais le sacrifice fut arreté par Dieu):

Abraham sur le point de sacrifier Isaac

Exemple 1:

Genese 22:1-4:

“Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit: Abraham! Et il répondit:” Me voici!”
Dieu dit: “Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.”
Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.Le troisieme jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.”

Joseph est en prison en Egypte et il interprete un songe/reve:

Exemple 2:

Genese 40:16-19:

“Le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une explication favorable, dit:” Voici, il y avait aussi, dans mon songe, trois corbeilles de pain blanc sur ma tête.Dans la corbeille la plus élevée il y avait pour Pharaon des mets de toute espèce, cuits au four; et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête.”Joseph répondit, et dit: En voici l’explication. Les trois corbeilles sont trois jours.

Encore trois jours , et Pharaon enlèvera ta tête de dessus toi, te fera pendre à un bois, et les oiseaux mangeront ta chair.”

Jonas fut englouti par un poisson gigantesque et y reste pendant 3 JOURS,en danger de mourir:

Exemple 3:

Jonas 2:1:

Jonas et la baleine

“L’Éternel fit venir un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits.”

Le Cas d’Esther

Haman,un ennemi des juifs,convainc le roi perse de tuer tous le juifs de l’empire,mais c’est empeché par Esther et ca prend 3 jours:

Exemple 4:

Esther 3:8-9:

“Alors Haman dit au roi Assuérus:” Il y a dans toutes les provinces de ton royaume un peuple dispersé et à part parmi les peuples, ayant des lois différentes de celles de tous les peuples et n’observant point les lois du roi. Il n’est pas dans l’intérêt du roi de le laisser en repos.Si le roi le trouve bon, qu’on écrive l’ordre de les faire périr; et je pèserai dix mille talents d’argent entre les mains des fonctionnaires, pour qu’on les porte dans le trésor du roi.””

Plus tard

Esther 3:13:

“Les lettres furent envoyées par les courriers dans toutes les provinces du roi, pour qu’on détruisît, qu’on tuât et qu’on fît périr tous les Juifs, jeunes et vieux, petits enfants et femmes, en un seul jour, le treizième du douzième mois, qui est le mois d’Adar, et pour que leurs biens fussent livrés au pillage.”

Finalement

Esther 4:15-16:

“Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi; et si je dois périr, je périrai.”

Esther 5:1:

“Le troisieme jour, Esther mit ses vêtements royaux et se présenta dans la cour intérieure de la maison du roi, devant la maison du roi. Le roi était assis sur son trône royal dans la maison royale, en face de l’entrée de la maison.”

Pourquoi autant d’insistance dans la Bible sur le Chiffre Trois?

On peut ajouter le cas additionnel de la mort et la resurrection de Jesus,aussi en trois jours.Comme j’ai dit,selon la technique midrash ces repetitions ont une signification.

Trois,trois,c’est possible que l’importance donnée au chiffre trois est parce qu’il y a une reference a la Trinité:Dieu-Pere,Dieu-Fils,Dieu-Saint-Esprit.

Pour verifier les citations bibliques

Voici la Bible en beaucoup de langues: anglais,francais,espagnol,italian,russe,allemand,etc.

http://www.biblegateway.com/

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Le Nouveau Testament est-il Judeophobe/Antisemite?

On dit que le Nouveau Testament est judeophobe,mais un analyse des passages soulignés comme judeophobes montre que ce n’est pas correct.

1) “Vous avez pour Pere le Diable”:

Jean 8:44:

Et Jésus dit aux Juifs :"Vous avez pour Père le Diable!"

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.”

Un groupe de juifs croient en Jesus:

Jean 8:30-32:

“Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en lui.Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: “Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples;vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.””

Autre groupe de juifs voulaient tuer Jesus,selon Jesus:

Jean 8:37-38:

“Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole ne pénètre pas en vous.Je dis ce que j’ai vu chez mon Père; et vous, vous faites ce que vous avez entendu de la part de votre père.”

De nouveau Jesus dit que ce groupe de juifs voulaient le tuer:

Jean 8:39-43:

“Ils lui répondirent: “Notre père, c’est Abraham.” Jésus leur dit: “Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les oeuvres d’Abraham.Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a point fait.

Vous faites les oeuvres de votre père.” Ils lui dirent: “Nous ne sommes pas des enfants illégitimes; nous avons un seul Père, Dieu.”Jésus leur dit:” Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé.Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole.””

C’est parce qu’ils voulaient le tuer que Jesus a dit:

Jean 8:44:

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.”

2) “Que son sang (Note:la sang de Jesus) tombe sur nous et nos enfants”:

Matthieu 27:23-26:

“Pilate, voyant qu’il ne gagnait rien, mais que le tumulte augmentait, prit de l’eau, se lava les mains en présence de la foule, et dit:” Je suis innocent du sang de ce juste. Cela vous regarde.”

Et tout le peuple répondit:” Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants!”

Alors Pilate leur relâcha Barabbas; et, après avoir fait battre de verges Jésus, il le livra pour être crucifié.”

Jésus fait face au peuple Juif qui le condamne à la crucifixion, sous l'autorité romaine de Ponce Pilate, dans cette scène tirée de la passion du Christ de Mel Gibson

C’est une expression juive qui signifie “je serai le responsable”:

Par exemple:

(La promesse des espions juifs faite a Rahab,qui leur avait caché et protegé)

Josue 2:17-19:

“Ces hommes lui dirent:” Voici de quelle manière nous serons quittes du serment que tu nous as fait faire.

A notre entrée dans le pays, attache ce cordon de fil cramoisi à la fenêtre par laquelle tu nous fais descendre, et recueille auprès de toi dans la maison ton père, ta mère, tes frères, et toute la famille de ton père.

Si quelqu’un d’eux sort de la porte de ta maison pour aller dehors, “son sang retombera sur sa tête”(Note:il sera le responsable), et nous en serons innocent; mais si on met la main sur l’un quelconque de ceux qui seront avec toi dans la maison,” son sang retombera sur notre tête.”(Note:nous serons les responsables)”.

Le Talmud

Le Talmud fut ecrit vers 500 apres Jesus et il y a beaucoup d’expressions similaires.

3) Apres la resurrection Pierre proclame que la mort de Jesus par les juifs de Jerusalem etait parce qu’ils etaient ignorants de qui il etait vraiment,et que tout de meme c’etait prophetisé qu’il allait mourir.Aussi tout de meme ils furent pardonnés ar Jesus sur la croix en Luc 23:33-35:

Actes 3:14-18 (Discours de Pierre):

“Vous avez renié le Saint et le Juste (Note:Jesus), et vous avez demandé qu’on vous accordât la grâce d’un meurtrier.

Vous avez fait mourir le Prince de la vie (Note:Jesus), que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins.

C’est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez; c’est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous.

Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs.

Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.”

4)Dans 1 Thessaloniciens 2:14-16

Ici Paul fait une condamnation d’une situation specifique,ce n’est pas une condamnation eternelle du peuple juif:

“Car vous, frères:

1.Vous (Note:vous,les grec chretiens,peuple de la ville de Thessalonique,Grece) êtes devenus les imitateurs des Églises de Dieu qui sont en Jésus Christ dans la Judée(Note:l’eglise en Judee fait reference aux juifs qui croient en Jesus), parce que vous aussi

2.Vous (Note:vous,les grecs) avez souffert de la part de vos propres compatriotes (Note:de vos compatriotes grecs et paiens) les mêmes maux qu’ils ont soufferts (Note:la persecution des juifs qui croient en Jesus) de la part des Juifs.

3.Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés (Note:qui ont persecute les juifs de Jerusalem qui croyaient en Jesus), qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes,

4.Nous empêchant de parler aux païens (Note:des juifs qui empechent aux juifs qui croient en Jesus de precher) pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère a fini par les atteindre.”

Analyse:

Ici Paul fait reference aux juifs en Palestine qui croyaient en Jesus et qui etait persecutés par d’autres juifs.Et il fait une comparaison entre les grecs chretiens de Thessalonique qui aussi etaient persecutés par leurs compatriotes,les grecs paiens.C’est pas une condamnation a jamais du peuple juif,c’est limité a une region et a un temps specifique.

5) “La synagogue de Satan”

Deux fois dans revelation Jesus,en parlant des chretiens persecutés par quelques juifs,dans un temps particulier (ce n’est pas une condamnation a jamais des juifs)dit “synagogue de Satan”:

Exemple 1:

(Reference aux chretiens de Smyrna,port de la cote de Turquie)

Revelation 2:9:

“Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.”

Exemple 2:

(Reference aux chretiens de la ville de Philadelphie,dans la Turquie actuelle)

Revelation 3:9:

“Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t’ai aimé.”

La meme expression par les esseniens:

Dans son livre “Answering Jewish Objections to Jesus,tome 1” (“En Repondant aux Objections Juives envers Jesus”), pages 158-159, pages 173-174, le Dr.Michael Brown,ecrit sur le sujet.Il est un juif messianique,un juif qui croit en Jesus.

Le mot grec “synagogue” signifie “assemblee, congregation, reunion”.Ici celui qui parle est Jesus et il condamne seulement quelques juifs qui apparement persecutaient des chretiens. L’expression “synagogue de Satan” se trouve aussi dans les documents des esseniens (groupe juif qui a existe entre 250 avant Jesus et 70 apres Jesus,en Palestine),a Qmran. Les esseniens, selon l’historien juif Flavius Josephe (37-100 apres Jesus) etaient 4.000.On sait aussi qu’ils etaient 100% contre l’esclavage.

Le mot “Belial” est autre facon de dire “Satan” et les esseniens condamnaient autre groupe juif avec les mots “synagogue de Belial” et aussi “les fils des tenebres/de l’obscurite”. Flavius Josephe etait contre les groupe juifs appele les zelotes,un groupe nationaliste et meme terroriste.Il les insulte dans son oeuvre, c’est-a-dire l’usage d’un langage fort n’etait pas une chose peu commune.

6) Les Passages Definitifs sur le Statut des Juifs dans le NT

Exemple 1:

Jesus affirme que son peuple juif est l’origine du salut “le salut vient des juifs”:

Jean 4:19-22:

“Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.

Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des juifs.”

Exemple 2:

Jesus ordonne a Dieu de Pardonner a Tous les Coupables de sa Crucifixion:

Le mot grec utilise est a l’imperatif le plus fort,c’est-a-dire c’est un ordre,un commandement type militaire.Jesus ici ordonne le Pere a pardonner,il ne supplie pas.Qui peut ordonner a Dieu?Jesus ici se fait l’egal de Dieu.

Luc 23:33-35

“Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche.Jésus dit: “Pere pardonne-leur (imperatif en grec), car ils ne savent ce qu’ils font.”

Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: “Il a sauvé les autres; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ, l’élu de Dieu!””

Exemple 3:

Paul confirme que les juifs sont encore le peuple elu:

Romains 11:1-2

“Je dis donc: Dieu a-t-il rejete son peuple? Loin de la! Car moi aussi je suis israelite, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin.
Dieu n’a point rejete son peuple, qu’il a connu d’avance.”

Exemple 4:

La prophetie de Paul sur le destin de son peuple juif:

Plus tard Paul predit dans le meme epitre que tout le peuple juif (“tout Israel”) sera sauvé par Dieu:

Romains 11:25-27:

“Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée.

Et ainsi tout Israel sera sauve, selon qu’il est écrit:” Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés;et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés.”

En ce qui concerne l’Évangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l’election (Note:reference a etre le peuple elu), ils sont aimés à cause de leurs pères.

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Le Statut des Juifs dans le Nouveau Testament et dans le Coran

Etoile de David

Vraiment le statut des juifs dans le NT et le Coran est completement different.

LE STATUT DES JUIFS DANS LE NT:

EXEMPLE 1:

JESUS AFFIRME QUE SON PEUPLE JUIF EST L’ORIGINE DU SALUT

JEAN 4:19-22:

“Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète.Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.

Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le SALUT VIENT des JUIFS.”

EXEMPLE 2:

JESUS ORDONNE A DIEU DE PARDONNER A TOUS LES COUPABLES DE SA CRUCIFIXION

Le mot grec utilise est a l’IMPERATIF le plus fort,c’est-a-dire c’est un ORDRE type MILITAIRE.Jesus ici ORDONNE le Pere a pardonner,il ne supplie pas.QUI peut ORDONNER a Dieu?Jesus ici se fait L’EGAL de Dieu.

LUC 23:33-35

“Lorsqu’ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche.Jésus dit: “PERE,PARDONNE-LEUR (imperatif en grec), car ils ne savent ce qu’ils font.”

Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.Le peuple se tenait là, et regardait. Les magistrats se moquaient de Jésus, disant: “Il a sauvé les autres; qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ, l’élu de Dieu!””

EXEMPLE 3:

PAUL CONFIRME QUE LES JUIFS SON ENCORE LE PEUPLE ELU:

ROMAINS 11:1-2

“Je dis donc: DIEU a-t-il REJETE son PEUPLE? LOIN de LA! Car MOI AUSSI je suis ISRAELITE, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin.
DIEU N’A POINT REJETE son PEUPLE, qu’il a connu d’avance.”

EXEMPLE 4:

LA PROPHETIE DE PAUL SUR LE DESTIN DE SON PEUPLE JUIF

Plus tard Paul predit dans le MEME EPITRE que TOUT le PEUPLE JUIF (“TOUT ISRAEL”) sera SAUVE:

ROMAINS 11:25-27:

“Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée.

Et ainsi TOUT ISRAEL sera SAUVE, selon qu’il est écrit:” Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés;et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés.”

En ce qui concerne l’Évangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne L’ELECTION(NOTE:reference a etre le peuple ELU), ILS sont AIMES à cause de leurs pères.”

LE STATUT DES JUIFS DANS LE CORAN

EXEMPLE 1:

IL Y A UNE MALEDICTION SUR EUX JUSQU’AU JOUR DE LA RESURRECTION

CHAPITRE 5:64:

“Et ils (NOTE:les JUIFS) disent : “La main de Dieu est fermée !” Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la REBELLION et la MECREANCE. Nous avons jeté parmi eux L’INIMITE et la HAINE jusqu’au JOUR de la RESURRECTION. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Dieu l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors que Dieu n’aime pas les semeurs de désordre.”

EXEMPLE 2:

LA PHRASE “les GENS du LIVRE”:

Ca veut dire les JUIFS et le CHRETIENS,le livre ici est la BIBLE.Les juifs ainsi que tous les non-musulmans sont appeles les PIRES des CREATURES:

CHAPITRE 98:6:

“Les INFIDELES parmi les GENS du LIVRE, ainsi que les ASSOCIATEURS(NOTE:les POLYTHEISTES) iront au FEU de L’ENFER, pour y demeurer éternellement. De TOUTE la CREATION, ce sont eux les PIRES.”

EXEMPLE 3:

LA MAJORITE DES JUIFS ET DES CHRETIENS SONT DES PERVERS(tandis que les MUSULMANS sont les MEILLEURS):

CHAPITRE 3:110:

” Vous êtes la MEILLEURE COMMUNAUTE (NOTE:les musulmans) qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Dieu. Si les GENS du LIVRE croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la PLUPART D’ENTRE EUX sont des PERVERS.”

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Islam

Bloguer le Coran : Sourate 2 "la Vache" , versets 1 à 39-vidéo

Robert Spencer, du site Jihadwatch.org

La Sourate 2, Al-Baqara (“La Vache”), comme presque chacun des chapitres du Coran, tient son titre de quelque chose dont il est question dans son contenu – en l’occurrence, l’histoire de Moïse communiquant le commandement de Allah aux Israëlites pour qu’ils sacrifient une vache. (2:67-73). C’est la sourate la plus longue du coran – 286 versets – et elle introduit le schéma général (mais non absolu) du coran qui consiste à aller du plus long au plus court chapitre, à l’exception de la Fatiha, qui occupe une position privilégiée en tant que première Sourate à cause de son caractère central dans l’Islam. La sourate Al-Baqara, “La Vache,” fut révélée à Mahomet à Médine – c’est à dire lors de la seconde partie de sa vie de prophète, qui débuta à La Mecque en 610. En 622 Mahomet et la première communauté Musulmane se déplacèrent à Médine où pour la première fois Mahomet devint un chef politique et militaire. Les théologiens islamiques considèrent généralement que les sourates de Médine prévalent sur les sourates de la Mecque partout où il y a un désaccord, selon le verset 106 de ce chapitre du Coran, dans lequel Allah parle d’abroger des versets et de les remplacer par de meilleurs. (Cette interprétation du verset 106, toutefois, n’est pas universellement acceptée. Certains disent qu’il ne s’agit pas de l’abrogation de versets du Coran, mais seulement des Ecritures juives et Chrétiennes. Nous traiterons cette question plus loin dans notre série.)

La Sourate 2 contient de nombreuses informations capitales pour les musulmans et ils ont une grande estime pour elle. Le commentateur coranique du Moyen-Age Ibn Kathir (dont le commentaire est encore lu et respecté par les musulmans aujourd’hui) explique que la récitation de cette sourate provoque la détresse de Satan, en racontant que l’un des premiers disciples de Mahomet, Ibn Mas’ud, remarqua que Satan “quitte la maison quand la sourate Al-Baqarah est récitée, et en partant, il a des gaz” .Sans le mauvais goût de Ibn Mas’ud, Muhammad himself dit: “Satan s’enfuit de la maison dans laquelle la sourate Baqara est récitée”

Le chapitre commence avec les trois lettres arabes : alif, lam, and mim. De nombreux chapitres du Coran commencent avec ces trois lettres de la même manière, ce qui a donné naissance à beaucoup de spéculations mystiques concernant leur signification réelle . Mais le Tafsir al-Jalalayn, un autre commentaire coranique classique, résument succintement le point de vue suivant : “ Dieu seul sait ce qu’il entend par ces lettres.”

Le verset qui suit immédiatement ces lettres contient une doctrine islamique clé: “ C’est l’Ecriture en conséquent il n’y a pas à en douter.” Le Coran ne doit pas être remis en question ou jugé par aucun critère externe, au contraire, c’est plutôt lui, le Coran, qui constitue le critère par lequel toutes autres choses vont être jugées. Ceci, bien sûr, n’est pas vraiment différent de la façon dont de nombreuses religions voient leurs écritures saintes. Mais il n’y a pas eu dans l’Islam ce changement dans la critique historique et textuelle qui a transformé la façon dont les juifs et les Chrétiens comprennent leurs écritures aujourd’hui. Le Coran est un livre qu’il ne faut jamais douter. Lorsqu’un théologien islamique, Suliman Bashear, enseigna à ses étudiants à An-Najah National University à Nablus que le Coran et l’Islam étaient le produit d’un développement au cours de l’histoire plutôt qu’un produit livré tout fait et parfait à Mahomet,ils l’ont jeté par la fenêtre de sa salle de classe.

2:1-29 est une dissertation prolongée sur la perversité de ceux qui rejettent la croyance en Allah, et touche à plusieurs thèmes qui seront par la suite récurrents. Le coran, nous dit-on, est le guide pour ceux qui croient en ce qui a été révélé en Mahomet et « en ce qui a été révélé avant lui » (v. 4). Cela implique l’assomption souvent affirmée que le Coran est la confirmation de la Torah et de l’Evangile, qui enseigne le même message que Mahomet reçoit dans les révélations coraniques (voir 5:44-48). Quand il s’est trouvé que la Torah et l’Evangile ne s’accordaient pas avec le Coran, alors on commença à accuser les Juifs et les Chrétiens d’avoir falsifié leurs écritures — ce qui fait l’unanimité dans la croyance islamique aujourd’hui . Muhammad Asad déclare avec assurance: “la religion du Coran peut être correctement comprise seulement avec en arrière-plan le fait que des grandes religions monothéistes l’ont précédée , lesquelles selon la croyance musulmane atteignent leur point culminant et achèvent leur formulation définitive dans la foi de l’Islam.”

Un autre thème abordé est le contrôle absolu d’Allah sur toutes choses, même le choix des âmes individuelles de croire en lui ou de le rejeter. “ Quand à ceux qui rejettent la Foi, c’est la même chose si tu les avertis ou non, ils ne croiront pas. Allah a déposé un sceau sur leurs cœurs et sur leur oreilles, et sur leurs yeux il y a un voile, grand est le châtiment qui les attend” (vv. 6-7). Les Qadaris de l’histoire islamique primitive nous disent que l’homme a son libre arbitre, et est par conséquent capable de choisir de faire le bien ou le mal. Leurs opposants insistèrent que Allah déterminait toute chose. Alors que les deux partis avaient d’abondantes citations coraniques pour soutenir leur argumentation, au bout du compte les autorités musulmanes condamnèrent le Qadarisme comme étant une hérésie, car il limitait l’absolue souveraineté d’Allah sur toutes choses. Par conséquent ceux qui rejettent la foi le font car c’est la volonté d’Allah, selon ces versets, et non parce qu’ils sont libres de choisir. Voici ce que dit Ibn Kathir: “Ces versets indiquent que quiconque Allah a condamné à vivre dans la misère ne trouvera jamais personne pour le guider vers le Bonheur, et que quiconque Allah mène à l’erreur, il ne trouvera jamais personne pour le guider. » (Une bonne analyse de la controverse des Qadari peut être trouvée chez le théologien islamique renommé Ignaz Goldziher dans son livre Introduction to Islamic Theology and Law.)

Ensuite viennent la condamnation des hypocrites et des faux croyants, qui fréquemment tourmentaient Mahomet tout au long de sa vie de prophète (vv. 13-20). Et finalement, il y a l’assertion du caractère sublime du Coran, à tel point que ceux qui doutent sont mis au défi de produire une sourate aussi belle si ils refusent d’en accepter la provenance divine (v. 23). C’est un défi que beaucoup ont relevé, mais bien sûr c’est le genre de défi qui ne peut jamais être satisfait aux yeux de ceux qui l’ont lancé –”Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les un les autres”. ” (17:88).

2:25 nous présente les fameux jardins du Paradis, où les croyants vont résider — que nous verrons plus en détail plus loin.

2:30-39 nous raconte l’histoire d’ Adam et Eve, dans un style qui suggère que les auditeurs de la récitation sont déjà familiers avec cette histoire. Allah dit aux anges de se prosterner devant Adam (v. 34), un commandement qui semble dépendre du principe biblique selon lequel l’Homme a été créé à l’image de Dieu, même si cette idée n’apparait pas ici. Selon Ibn Kathir, “Allah a placé la vertu de Adam au dessus des anges, parce qu’il a enseigné à Adam, et non à eux, le nom de toutes choses. » Satan refusa de se prosterner, et par là-même devint un incroyant (v. 34), et il tenta Adam et Eve avec le fruit défendu. Allah promet des révélations pour guider l’humanité, les avertissant que ceux qui ne tiennent pas compte de ces révélations seront punis par le feu de l’Enfer.

La sourate ensuite aux versets 40-75 se tourne vers les Enfants d’Israël, qui jouent un rôle si important dans le Coran (et non pas dans la conscience islamique moderne, ce qui n’est pas une coïncidence) que nous leur consacrerons notre prochain billet.

Ici vous pouvez trouver le reste de la série en anglais. Ici un bonne version du Coran en Arabe, avec une traduction en anglais disponible, ici deux traditions musulmanes populaires en anglais, celles de Abdullah Yusuf Ali et de Mohammed Marmaduke Pickthall, avec une troisième de M. H. Shakir. Ici une autre traduction populaire en anglais, celle de Muhammad Asad. And ici un recueil de 10 traductions du Coran.)

Pour finir, pour les francophones, une version en ligne du Coran pour vérifier toutes ces références.

Texte original en anglais écrit par Robert Spencer, sur le site http://www.jihadwatch.org le 11 Juin 2007

Traduit en français et adapté pour le public francophone par Antoine Martin.( Aka avraidire.) pour le site http://www.avraidire.eu le 02 Mars 2010

Leave a comment

Filed under BLOGUER LE CORAN VIDEO, Islam, Robert Spencer

Est-ce que Jesus s'est Limité Seulement aux Juifs?

Pour les Juifs ou pour tous?

Dans l’article sur Jesus et la femme paienne j’avais dit que quand Jesus a declaré “Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël”(Matthieu 15:24),c’etait de facon ironique et que la reponse fut dirigée vers ses disciples.On peut dire que c’est un presupposition.Pas du tout,c’est basé sur un fait SPECIFIQUE.

Dans la litterature musulmane et meme parmi les sceptiques on voit que c’est ici la preuve que Jesus voulait se limiter aux JUIFS.

La situation

1.Dans l’islam le Messie (qui pour eux est Jesus aussi) est venu au monde seulement pour precher aux JUIFS.

2.Mais c’est dans l’islam,pour le judaisme la situation est differente.

Le Messie dans le Judaisme

Jesus etait un JUIF et dans le judaisme l’idee du MESSIE est que le Messie N’EST PAS limité aux juifs mais qu’il est pour le MONDE ENTIER.Jesus se considerait etre rien moins que le Messie des propheties,bien sur il n’allait pas penser que son action etait seulement pour les juifs,donc Matthieu 15:24 fut dit aux disciples de Jesus de facon ironique.

DES EXEMPLES DES PROPHETIES MESSIANIQUES

Les suivantes propheties sont considerées par les rabbins comme etant de caractere messianique.Remarquez que toutes disent que le Messie est pour le monde entier.

Isaie 42:1-6:

“Voici MON SERVITEUR, que je soutiendrai, mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; il annoncera la justice AUX NATIONS…….Moi, l’Éternel, je t’ai appelé pour le salut, et je te prendrai par la main, je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, our être la LUMIERE DES NATIONS.”

Isaie 11:1-10:

“Puis un rameau sortira du tronc d’Isaï, Et un rejeton naîtra de ses racines.
L’Esprit de l’Éternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Éternel.

Il respirera la crainte de l’Éternel; Il ne jugera point sur l’apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire.

Mais il jugera les pauvres avec équité, et il prononcera avec droiture sur les malheureux DE LA TERRE; il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.

La justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins.Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira.

La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte; et le lion, comme le boeuf, mangera de la paille.Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic…..
En ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière POUR LES PEUPLES; les NATIONS se tourneront vers lui, et la gloire sera sa demeure.”

Zacharie 9:9-10:

“Sois transportée d’allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, TON ROI vient à toi; il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse.

Je détruirai les chars d’Éphraïm, Et les chevaux de Jérusalem; Et les arcs de guerre seront anéantis. Il annoncera la PAIX aux NATIONS, et il DOMINERA D’UNE MER à L’AUTRE, depuis le fleuve jusqu’aux EXTREMITES de la TERRE.”

3 Comments

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

La Dhimmitude, par Bat Ye'or

 

Article trouvé sur dhimmitude.org 

(Bat Ye’or, de son vrai nom Giselle Littman, est une historienne britannique d’origine juive égyptienne, écrivant aussi bien en français qu’en anglais.

Elle s’est spécialisée dans l’étude du Moyen-Orient, de l’Islam et de la condition des non musulmans dans les pays musulmans, contribuant à une nouvelle visibilité des notions de dhimmi et de dhimmitude dans les pays occidentaux.)

Conférence prononcée par Bat Ye’or à l’Assemblée Générale de France-Israël du 26 avril 1992, sous la présidence de P.-Ch. Taittinger, vice-président du Sénat, Michel Darmon, président de France-Israël, et en présence de S.E. Yehuda Lancry, ambassadeur d’Israël. Cette conférence fut publiée (France-Israël, mai-juin 1992) et dans un tiré-à-part en quatre pages avec quatre illustrations du récent ouvrage de Bat Ye’or, Les Chrétientés d’Orient entre Jihad et Dhimmitude: VIIe-XXe siècle, Paris: Les Editions du Cerf, 1991]

  Peu de personnes savent ce qu’est la dhimmitude et cependant aujourd’hui la dhimmitude est plus actuelle que jamais. La dhimmitude fut l’univers juridique, politique, spirituel des Juifs et des Chrétiens indigènes dont les pays furent conquis par le jihâd et gouvernés par la loi islamique: la shari’a. L’univers de la dhimmitude a englobé des millions de personnes, il a couvert trois continents – Afrique, Asie, Europe – il a duré de treize siècles à quelques siècles selon les régions. La dhimmitude vient du mot arabe “dhimmi” qui désignait les Juifs et les Chrétiens indigènes gouvernés et protégés par la loi islamique. 
     Il y eut deux vagues majeures d’islamisation des pays chrétiens par le jihâd. La 1ère fut la vague arabe de 632 à 750 qui couvrit toute la rive sud de la Méditerranée, de l’Espagne à l’Arménie. La 2ème fut la vague turque du XIe au XVIe siècle, elle couvrit l’Arménie, l’Anatolie, les Balkans et la Grèce.
     Tous ces pays étaient peuplés exclusivement de Chrétiens avec, selon les lieux, de larges communautés juives. Une partie de ces populations fut massacrée, une autre réduite en esclavage, une autre déportée, et une autre devint dhimmie. 

      Le mot dhimmitude définit l’ensemble des relations entre d’une part l’umma, la communauté islamique, et d’autre part le Peuple du Livre (la Bible), c’est-à-dire les indigènes juifs et chrétiens (ahl al-kittab). Aujourd’hui l’intérêt de ce passé réside dans l’enseignement qu’il nous livre sur les relations que les peuples musulmans nouèrent au cours des siècles avec le “Peuple du Livre”, qu’ils combattirent par le jihâd, ou gouvernèrent dans la dhimmitude et ceci sur trois continents. 

     Les peuples de la dhimmitude furent nombreux: Juifs, Grecs, Syriens, Egyptiens, Arméniens, Maronites, Berbères, Espagnols, Bulgares, Slaves, peuples de cultures, langues, religions différentes: catholiques, grecs-orthodoxes, monophysites, nestoriens, juifs. Comment ces pays chrétiens furent-ils progressivement islamisés et, pour le sud méditerranéen, de façon irrévocable? Il y eut certes de nombreux facteurs, mais l’un parmi les plus importants, fut la corruptibilité des chefs chrétiens. 
     A toutes les époques et à tous les niveaux, notamment aux postes de responsabilités, des Chrétiens – chefs religieux, politiques, intellectuels, cadres, militaires – trahissent et collaborent avec les forces musulmanes. Si bien que les victoires de l’islam furent des victoires de Chrétiens islamisés ou ralliés à l’islam contre d’autres Chrétiens. Cette collaboration – alliance du patriarcat et du califat – fut active tout au long de la dhimmitude et jusqu’à aujourd’hui.
     Tant que Juifs et Chrétiens se soumettaient à la loi islamique, c’est-à-dire acceptaient l’état de dhimmitude, l’Etat musulman théoriquement protégeait leur vie et leurs biens. Il leur reconnaissait une liberté religieuse limitée, et le droit de s’administrer selon leurs lois civiles. Leur chef: patriarche, pour les Chrétiens, chef de la communauté pour les Juifs, les représentaient auprès du calife qui ratifiait leur nomination. 
     Les dhimmis toutefois devaient accepter des contraintes fort nombreuses d’ordre politique, économique et religieux. Chrétiens et Juifs jugés impurs et inférieurs par la loi islamique  étaient soumis dans tous les domaines à un système d’inégalité et d’humiliation.

LES DROITS MONNAYABLES

     Brièvement, les caractères principaux de la dhimmitude sont les suivants:

1)     La dhimmitude est la conséquence du jihâd. Le concept de jihâd exclu toute légitimité d’une souveraineté politique autre qu’islamique. C’est pourquoi tout acte de guerre est licite, dans les pays non-musulmans (dar al-harb) excepté dans le cas de traités qui ne peuvent être que provisoires. (1)

2)     La dhimmitude, institutionnalisée par les lois islamiques, est intégrée à la shari’a.

3)     Les deux Peuples du Livre, Juifs et Chrétiens ont exactement le même statut juridique, les mêmes droits, les mêmes obligations sous les lois de l’Islam. Ils sont indissociables, et leur destin historique par rapport au jihâd et à la dhimmitude furent identiques et le sont encore. Ici, j’ouvre une parenthèse pour préciser que malgré cette identité de destin, les Eglises orientales demeuraient tout autant judéophobes et hostiles l’une à l’autre. Car le monde de la dhimmitude est celui de l’esclavage spirituel, de la souffrance, de l’avilissement, de l’insécurité, de la haine de soi et des autres. Juifs et Chrétiens vécurent ainsi côte à côte, servant le maître musulman, s’entre-aidant parfois, se trahissant toujours. Une situation encore actuelle.

4)     Les droits du dhimmi sont des droits concédés, c’est-à-dire qu’ils peuvent être annulés, ils ne sont pas attachés à la personne humaine. Ses droits à la vie et à la sécurité sont monnayables, il doit sans cesse les racheter par une capitation coranique, la jizya. Le rachat de ses droits est indissociable d’une condition obligatoire d’humiliation, d’infériorité et de vulnérabilité extrême.

     Telle fut la dhimmitude qui est intégrée à la shari’a, considérée par les Musulmans comme une juridiction d’inspiration divine. Et là réside le dilemme car ce système qui paraît juste aux Musulmans, nous semble à nous, Peuple du Livre, fondamentalement injuste. Ainsi nous avons deux conceptions radicalement opposées de la justice.
     La situation est différente dans les Etats musulmans modernes, car sous la pression des Etats occidentaux à la fin du XIXe siècle et sous la colonisation, la dhimmitude fut abolie et des juridictions inspirées de l’Occident furent adoptées.
     Cependant la mentalité du jihâd existe toujours dans les groupes fondamentalistes et dans les masses, et la dhimmitude, c’est-à-dire la persécution ou la marginalisation des indigènes juifs et chrétiens dans les pays musulmans n’a jamais cessé. Aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus de Juifs dans les pays musulmans et de nombreux Chrétiens se convertissent ou émigrent. De plus, si les islamistes rétablissaient la shari’a, l’idéologie du jihâd et de la dhimmitude reviendrait. De plus, les intellectuels musulmans n’ayant jamais soumis le jihâd et la dhimmitude à un examen critique, ces politiques continuent d’être jugées parfaites. 
 

LA PROTECTION AVILISSANTE

     Il est certain qu’au Moyen-Age, toutes les religions étaient oppressives et fanatiques. Néanmoins, les autorités politiques et religieuses occidentales ont dénoncé les idéologies et les juridictions du passé, contraires à la dignité et aux droits de l’homme. 

     L’histoire de la dhimmitude est une histoire de souffrance et d’humiliation, d’usurpation de terres, de destruction de civilisations indigènes, d’exploitation fiscale des droits humains. Et cette histoire a bien existé même si, à certaines époques, les pays islamiques accueillirent les persécutés juifs et chrétiens, même si les lois islamiques se référant au Coran interdisent les conversions forcées et assurent protection à l’indigène non-musulman, protection uniquement garantie dans le système avilissant de la dhimmitude. Il est vrai que ce système, parfois plus ou moins tolérant que d’autres, s’intégrait aux préjugés et mentalités de l’époque, et que les périodes de massacres et d’esclavage résultaient aussi de situations incontrôlables. 
     Mais il n’en reste pas moins que les peuples dhimmis des régions arabisées et d’Anatolie et d’Arménie ne purent survivre que par le rançonnage permanent de leur propre existence tolérée dans l’insécurité et l’humiliation. Le génocide des Arméniens fut le premier de ce siècle.

     Dans ce contexte de dhimmitude, Israël représente la libération d’un peuple dhimmi. D’où la volonté de le sataniser dans les instances internationales, de l’avilir et de légitimer un terrorisme qui perpétue l’insécurité dans laquelle vivait le dhimmi et le droit que s’arrogeait le Musulman sur sa vie. Or ce droit d’Israël doit être reconnu sans pré-condition. Tant que la légitimité d’Israël n’est pas reconnue, la légitimité des autres peuples dhimmis chrétiens libérés de la dhimmitude: Espagnols, Grecs, Slaves, Arméniens, n’est pas non plus assurée. Si la dhimmitude doit être obligatoire pour un peuple de la Bible, les Juifs, alors elle l’est aussi pour l’autre peuple de la Bible, les Chrétiens.
     Cette solidarité du Peuple de la Bible, inscrite dans le dogme et la juridiction islamique par treize siècles d’histoire, ni les Chrétiens d’Orient ni l’Occident ne l’ont comprise. 
     Au contraire, les Chrétiens d’Orient, certainement à cause de leur condition d’otage, se sont unis aux forces antisionistes, se faisant ainsi l’instrument de leur propre destruction. 
 

L’ANTISIONISME: SOURCE D’ANTISEMITISME

     Je prendrai deux exemples:

1)     Le nationalisme arabe qui fit des Chrétiens le fer de lance du jihâd contre Israël, fut l’instrument idéologique, politique, culturel, d’anéantissement du christianisme d’Orient et fit exploser le Liban. Ici je voudrais mentionner la propagande des Eglises irakiennes, syriennes et arabo-palestiniennes. Otages du monde arabo-musulman, elles sont utilisées par les Etats arabes pour propager en Occident l’antisémitisme et l’antisionisme. Prétendant avoir toujours bien vécu dans le monde musulman, elles attribuent la détérioration de leurs relations avec l’islam à la création de l’Etat hébreu, accusé de provoquer le radicalisme islamique. 
     Accusations démenties par l’histoire, car la destruction du christianisme oriental et les nombreux massacres qui ponctuèrent ce processus, précédèrent de plusieurs siècles le rétablissement de l’Etat hébreu.

2)     L’antisionisme occidental, conséquence de l’arabophilie, constitue aujourd’hui l’une des sources majeures de l’antisémitisme. Or la délégitimation d’Israël implique la délégitimation de l’Occident, car la haine anti-occidentale et la haine contre Israël s’enracinent dans le même dogme, la même juridiction, la même histoire. Et cette association s’inscrit dans treize siècles de dhimmitude. 
     Sur le plan idéologique, l’antisionisme est une menace contre l’Occident lui-même, contre les valeurs qu’il s’efforce de promouvoir dans la Charte des Nations Unies et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

     Je soulignerai que la dhimmitude apporte un mésage de paix et de réconciliation.

1)     Paix entre les Eglises et les peuples, car la dhimmitude fut la conséquence de leurs haines réciproques et de leur aveuglement.

2)     Paix entre les Peuples de la Bible. Or, aujourd’hui, les forces antisionistes cherchent à développer la haine antisémite et anti-israélienne en Occident. On ne voit pas pourquoi seuls les Juifs seraient privés de souveraineté nationale dans leur pays. Quiconque est anti-israélien est ipso-facto anti-chrétien. Et certains Chrétiens orientaux, émissaires en Europe du jihâd anti-israélien, en occultant leur propre histoire de dhimmi ne font que creuser leur tombe et celle de l’Europe.
     Car le destin des deux Peuples du Livre sont unis et inséparables. Quand Israël se bat contre les valeurs du jihâd et de dhimmitude, il mène aussi le combat du Chrétien. L’un ne se sauvera pas sans l’autre. Et si les deux se combattent mutuellement, tous deux risquent de périr. Soyons aussi attentifs aux forces qui cherchent à semer la haine entre l’Occident et Israël pour les utiliser l’un contre l’autre. Chrétiens et Juifs doivent comprendre que leurs intérêts sont communs. Qu’ils le veuillent ou non, c’est le chemin déterminé par l’histoire depuis treize siècles et dont le but tel qu’il m’apparaît est la réconciliation des trois religions monothéistes. 
     Aujourd’hui, si nous voulons établir des relations de coexistence pacifique entre Juifs, Chrétiens et Musulmans, il est essentiel tout d’abord, d’annuler le principe de l’impureté de l’infidèle encore actuel aujourd’hui comme le prouvent l’interdiction aux non-Musulmans de visiter la Mecque et Médine et, en Arabie, les restrictions au culte des habitants chrétiens.
     Il serait aussi légitime de demander aux peuples musulmans de reconnaître les souffrances incalculables qu’ils ont infligées aux populations indigènes chrétiennes et juives soumises à la dhimmitude. Histoire occultée, car les peuples dhimmis n’ont pas droit à la parole ni à leur histoire. Or cette histoire doit être reconnue, car une non-reconnaissance impliquerait la nature inférieure des dhimmis chrétiens et juifs, le déni de leurs droits et sentiments humains. Leur déshumanisation justifierait la législation discriminatoire et avilissante de la dhimmitude et conforterait l’idéologie divisant le monde en deux sortes d’humanités: une humanité supérieure, les Musulmans, et l’autre, les non-Musulmans destinés à l’avilissement. La modification des mentalités et des préjugés du passé exige la reconnaissance des droits égaux et inaliénables des êtres humains et la demande que les dhimmis soient rétroactivement reconnus dans leur dignité humaine. 
     Le poids historique du passé doit être assumé comme ce fut le cas pour l’Allemagne, les Croisades, l’Inquisition, l’esclavage des Noirs d’Afrique et la colonisation. 
     Si nous croyons à l’égalité et à l’identité des êtres humains, nous ne pouvons tolérer que les victimes de la dhimmitude soient seules flétries par le mépris de l’oubli.
 

L’EXAMEN CRITIQUE DU PASSE

     Tant que les droits humains du Peuple du Livre ne seront pas rétroactivement reconnus par un examen critique de la dhimmitude, il y aura deux systèmes de valeurs fondamentalement opposés: l’un moderne qui reconnaît l’égalité des hommes et l’inaliénabilité des droits humains et l’autre fondé sur l’inégalité des droits, ce qui implique, s’ils sont concédés, qu’ils peuvent être retirés unilatéralement par ceux qui les concèdent. Ceci perpétue la séparation des êtres humains en deux groupes, ceux qui concèdent les droits, et ceux qui bénéficient, dans la gratitude et la soumission, de ces droits concédés. Ces principes sont contraires à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. 
 

DENONCER LA DHIMMITUDE

     La dénonciation des politiques impérialistes et fanatiques de l’expansion islamique confortera les éléments rénovateurs musulmans et favorisera l’harmonisation de nos valeurs. Ce changement de mentalité représente une énorme tâche. Encore récemment, des Musulmans égyptiens furent emprisonnés parce que leurs livres furent jugés blasphématoires. Et tout le monde connaît l'”Affaire Rushdie” (2). 
     Juifs et Chrétiens sont unis dans ce combat qui vise par une rénovation profonde de la mentalité islamique à l’abolition du principe de dhimmitude. Mais ils sont aussi unis avec les Musulmans réformistes. 
     Et c’est là le défi d’Israël: en reconnaissant la légitimité d’Israël, l’islam acceptera le principe de l’égalité des hommes et des peuples et abolira le jihâd et la condition de dhimmi. Et s’il le fait pour les Juifs, il le fera pour les Chrétiens et le reste de l’humanité. 
     C’est là le sens profond de la restauration de l’Etat d’Israël, car, par sa médiation, s’opérera la réconciliation de la famille humaine. Ou bien c’est le jihâd nucléaire, surtout contre l’Occident. Le fondamentalisme, l’explosion démographique et les problèmes économiques créeront bientôt autour de l’Europe, du Caucase à l’Afrique du Nord, tel un croissant, le front du jihâd. Jihâd nucléaire qui conduira à la destruction de notre planète. 

     Voilà le défi historique qui nous unit, Juifs et Chrétiens. Une tâche à laquelle nous devons rapidement nous atteler avec les Musulmans réformistes, car le temps presse. Si l’Europe veut éviter un retour aux prises d’otages et au terrorisme, on doit définitivement rejeter les idéologies qui les justifient.
 

Notes

1.     En Arabie Saoudite, plusieurs ulémas de rang élevé – juges, professeurs, etc. – condamnèrent le processus de paix au Proche-Orient qui envisageait une paix illimitée avec les infidèles. Ils alléguèrent que de tels accords sont interdits aux Musulmans sous peine d’hérésie, car à l’exemple du Prophète, on ne peut conclure de trêve dépassant dix ans avec des non-musulmans. Cf. L’Express – 21.2.92, p. 19. 
     Le Préambule de la Constitution iranienne de 1979 dans la section concernant l’armée, déclare que le but dévolu à l’armée consiste à mener le jihâd pour imposer l’islam sur toute la terre.

2.     L’écrivain égyptien Farag Foda fut assassiné le 8 juin 1992 à la suite d’un “décret” religieux (“Fatwa“) du mufti de l’organisation intégriste al-Djihad. (Le Monde, 11.06.92).

Leave a comment

Filed under Articles, Islam