Tag Archives: serpent

Surely, there is a way

I find that all these websites on personal development, self-improvement, motivation, have one thing in common, at the center is the ego, in fact, the exaltation of the ego. What they offer seems attractive at first, but in the end is dangerous, and even destructive. Let me explain.
You find at the core of the belief-system that supports these types of teachings a dangerous ideology. There is nothing wrong with wanting to be a better person, to improve your performance, to generally be a happier, healthier and more fulfilled person. Unfortunately, too often these ideals are presented in a way that is so centered on self-fulfillment and self-satisfaction that it is somewhat damaging to us and to others.
Nothing new under the sun, as these so-called New Age teachings are not new at all but find their roots in ancient philosophies and paganism. Buddhism, Zen are at the basis of this movement that is better known under the term New-Age. In a nutshell, they shift the focus from the Creator to the Creature. Since there is no Personal Infinite God, I am free to worship the elements, or the created order. Sun worship or this recent exaltation of Nature are linked in a sense. I become part of this creation with which I can connect. There is a spirituality that lies on how to tap into these infinite sources of energy. The bottom line here is : what can I get for my life? What is there for me? Being in tune with “Mother Nature”, or learning or to tap into fields of “energy” to increase my power and influence over others, these are recurrent themes that you’ll find on these websites.
What it really means is this : how can I become more powerful, more successful, how can I dominate others, or can I become my own God? There is no God, they say in their hearts, or rather, I am God, I am my own God.
It is the age-old lie of the serpent of old : “you will be like God, you eyes shall be opened.”
Genesis 3.4 But the serpent said to the woman, “You will not surely die. 5 For God knows that when you eat of it your eyes will be opened, and you will be like God, knowing good and evil.”
It’s an old lie and yet we still believe it. Like Gods! Able to become what we always wanted to be. We will have knowledge, we will be “enlightened”, we will have wisdom, power, authority. But seriously, who would trust a snake? Are we ignorant of his schemes? The snake cannot and will not be our friend, sooner or later it will bite, and the terrible effects of its venom will be felt. We’ll pay the price for allowing the snake to stay a little bit too close; really we should have crushed its head, but its voice was so seductive, so hypnotic, and it stirred up all these desires in us that we waiting to be awakened.
And yet we still have this burning desire on the inside. Surely, there must be more than this, more to life than the mundane, the material and natural realm. There is a craving inside of us for a deeper spiritual fulfillment, a desire for eternity placed within us. How to find a way out? Who would deliver of this wretched body of mine? Outside I’m decaying but inside something is alive that doesn’t want to die. Eternity! There must be something behind the veil, surely there is a way.
We’ll explore these possibilities in this blog and will offer an alternative voice to these empty claims. There is a way. Follow us on our journey.

Leave a comment

Filed under A VRAI DIRE IN ENGLISH, Articles in English, Motivation & Inspiration, Your Personal Development

Le vrai développement personnel et notre condition humaine

Vous savez quoi, tous ces sites sur le développement personnel, l’accomplissement de soi, la motivation me dégoûtent, car ce qu’ils prônent, même si cela semble au premier abord attrayant, est en fin de compte dirigé vers le culte de l’égo. Ils ne rendent pas les gens meilleurs. Peut-être plus performants, plus motivés, mais souvent au détriment des autres. Ils poussent à son paroxysme la culture de l’individualisme et de l’égoîsme. Toutefois, il n’est pas malsain de vouloir s’améliorer, au contraire. Tout le monde souhaite devenir une meilleure personne. Rien de nouveau sous le soleil. Ces sites de développement personnel et de motivation ne font que récupérer des modes de pensée et des croyances qui existent depuis des millénaires. Philosophies Zen, bouddhistes, sont les fondations de ces mouvements que l’on nomme New-Age. Ils pullulent aux Etats-Unis et sont bien présents sur nos terres européennes. Mais ils ne font que faire du neuf avec du répétitif, finalement un bouillon de mysticisme relooké 21e Siècle. Développez votre esprit qu’ils disent, augmentez vos sens et votre intellect. Il semble que l’attention se tourne vers la créature, qui devient à son tour un être divin. Que disent-ils? Dieu est partout, non, Dieu n’est nulle part, nous sommes Dieu, Je suis Dieu! Le Je, l’égo est devenu son propre maître, son propre Dieu, et il peut enfin jouir d’une “liberté” sans limites. Plus de morale, je suis à moi-même ma propre loi…mmm…cela rappelle des souvenirs lointains…

Genèse  3.4 Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; 3.5  mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

C’est une vieille histoire, mais la ruse du serpent est toujours aussi efficace. Vous serez comme des dieux sussure-t-il à votre oreille de sa voix séduisante. Comme des dieux! Alors nous pourrons devenir ce que nous avons toujours révé d’être, nous aurons le pouvoir, la domination, l’autorité. Nous aurons la sagesse et la connaissance. Mais tout le monde sait qu’on ne peut pas faire confiance à un serpent, son poison finira bien par vous tuer. Atteindre l’illumination, c’est là leur désir le plus ardent. Atteindre l’illumination signifie s’élever au-delà de la pensée, c’est pouvoir dépasser le cadre de notre mortalité, de notre finitude. C’est un désir qui brûle au fond de nous, comme s’il y avait en nous un désir d’éternité. “L’homme fait déjà l’expérience de l’éternité” dit Spinoza, comme s’il y avait en nous des galaxies, comme s’il y avait en nous non seulement une soif pour l’infini, mais aussi la présence de ce même infini. Où serait-ce une nostalgie, comme d’un rêve lointain, d’un âge d’or? Comme ce rêve du matin qu’on essaie de retenir au réveil, mais qui nous échappe, emportant avec lui sa magie et sa volupté. Un désir pour les étoiles, une envie de divin. Se développer, s’améliorer, mais comment. Le corps nous rappelle à l’ordre, dans sa fragilté, sa finitude. On veut s’élever au-delà de cette vulgarité, vers l’éther, où l’air est pur, mais l’on retombe bien vite sur terre, où l’air nauséabond et chargé nous rappelle à notre misérable condition. Y a -il une solution à nos maux? Comment trouver la porte de sortie, comment trouver la voie. Déjà la mort ricane, et le tic-tac de la pendule est comme un coup de poignard dans le coeur. Aujourd’hui Maman est morte. Et demain? A qui le tour? Etre meilleur, changer, me libérer de cette carcasse qui dépérit jour après jour. Qui pourra m’aider à m’échapper, qui me donnera la clé? Il doit y avoir quelque chose de plus, il doit y avoir quelque chose de vrai, de pur, derrière le voile. Donnez moi quelque chose que je puissse palper, saisir,mais tout semble me filer entre le doigts, comme les grains de sable d’un sablier; mon temps m’est compté; il me faut quelque chose sur quoi je puisse m’appuyer, mais tout  s’effondre autour de moi, que me reste-t-il?

Changer, changer à tout prix, vaincre mes angoisses, vaincre la mort. Le serpent l’a promis, je ne mourrai point, je serai comme un Dieu…mon Dieu, mon Dieu, que je suis malheureux…

2 Comments

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Développement Personnel, Littérature, Motivation & Inspiration