Tag Archives: tristesse

Comment vaincre vos pensées négatives

C’est un fait établi que tout commence par de qui se passe dans votre tête. Vous vous levez le matin, fatigué, vous voulez rester au lit, et ce gros poids vous écrase. Un vague sentiment de tristesse, mais vous ne comprenez pas vraiment d’où il vient. Un mal de vivre. Et puis tout à coup vos pensées se bousculent, l’obscurité s’épaissit. Vous vous sentez seul, vous vous sentez vide. Même trouver la force de vivre cette nouvelle journée semble une épreuve insurmontable. Et pourtant vous le faites, vous vous levez, vous vous préparez, prenez le bus, le train, attrapez le journal du matin en allant au travail, et peu à peu, le malaise se dissipe. Les collègues de travail, les amis, on se change un peu les idées et cette douleur semble oubliée pour un temps, elle passe à l’arrière plan. Mais c’est seulement pour ressurgir au moment où vous vous y attendez le moins. Le plus souvent dans la solitude. Une pensée vous perce le coeur, elle vous frappe au moment où vous vous y attendez le moins. Pourquoi cela? Etre le jouet de ses pensées, contrôlé par elles, quel cauchemar!

Je voudrais m’attarder un peu aujourd’hui sur le fait que nous avons la capacité en nous de contrôler nos pensées et non pas d’être contrôlé par elles. Nous sommes ce que nous pensons. Les modèles de pensée que nous formons dans notre esprit finissent par contrôler nos vies. Et c’est là un fait primordial. Si vous ne saisissez pas celà, vous vous soumettez au cours des événements et allez droit à votre perte! Il est temps de reprendre les rênes de votre monde intérieur. La réalité, c’est que votre pensée est un vrai champ de bataille où s’affrontent les pensées positives et négatives. Souvent nous nous conformons aux formes de pensée qui résultent de notre éducation, de notre enfance, mais aussi de tout ce que la vie a pu amener de blessures, de jugements portés sur nous, de mal qui a pu nous être infligé. Les mots qui ont pu être utilisés contre nous, par nos parents, nos enseignants, les gens avec qui nous avons grandi, toutes ces paroles ont agi comme des graines dans notre esprit, et après qu’elles aient germé, nous récoltons maintenant les fruits de ces mauvaises graines. Et inévitablement, le fruit est amer. Au départ il est essentiel de comprendre comment nous nous voyons nous-mêmes. Si nous avons souffert de quelconque rejection, il est fort probable que les pensées que nous formerons à notre égard seront empreintes de négativité. Il nous sera très difficile voire impossible d’avoir une bonne image de nous-mêmes. Même chose pour ceux qui ont souffert d’abus sexuels ou de violences physiques, il portent en eux cette douleur qui se matérialise en image de soi négative et manque d’estime de soi. Mais le plus souvent nous ignorons pourquoi nous pensons ces pensées négatives, nous n’en reconnaissons pas la cause.
La raison pour laquelle nous peinons à identifier l’origine d’un comportement ou d’une pensée négative est que la plupart du temps cette origine est spirituelle. Cela va sans dire, le manque d’espoir, la dépression la tristesse sont dans un premier temps les symptômes d’une âme malade. Je tiendrai donc ici un discours à deux niveaux. L’un pour l’esprit qui est regénéré et l’autre pour celui qui ne l’est pas. Je m’explique. Il est un principe spirituel qu’il vous faut comprendre et ce principe est le suivant : le monde dans lequel nous vivons ne fonctionne pas tel qu’il devrait, quelque part en chemin il a perdu son integrité, il s’est brisé, corrompu. Ce principe est le principe de la Chute. Au commencement tout était bon, comme un âge d’or si vous préférez. L’homme et la femme vivaient en harmonie avec la divinité et étaient complets sur le plan spirituel, émotionnel et physique. C’est en brisant ce principe spirituel d’harmonie, en créant la séparation, qu’ils ont entraîné avec eux toute la Création dans leur Chute. Qu’entend on alors par là? La relation est rompue, et tout cesse de fonctionner comme il devrait. En perdant notre connexion avec le monde spirituel nous avons aussi perdu le contact avec nos émotions et créé un fossé infranchissable entre nous mêmes et les autres; c’est pour cela qu’avant même de commencer à comprendre comment gérer vos émotions et contrôler vos pensées, il vous faut vous réaligner avec la réalité spirituelle originelle et recupérer votre autorité perdue. J’expliquerai dans un autre billet plus en détail comment s’opère cette réconciliation avec le divin. Il y a ici l’idée de rédemption, où notre âme qui s’éloignait sans espoir de retour à sa position originelle trouve le Salut et immédiatement revient à la place qui lui était destinée.
Une fois réconcilié avec le divin, l’homme peut enfin jouir de son humanité, dans sa plénitude. Ou le peut-il vraiment?
Disons qu’il a maintenant la possibilité de vivre libre. Ses chaînes sont brisées, mais il lui faut apprendre à vivre dans cette nouvelle réalité. Peut être est-ce votre cas. Vous avez fait l’expérience de la nouvelle naissance, et par là même votre esprit a été régénéré, mais paradoxalement vous vivez encore prisonnier de vos peurs, de votre passé, de vos faiblesses.
C’est qu’il faut commencer à remplacer ces vieux modèles de pensée qui sont les vôtres par de nouvelles pensées. Cessez de vous voir comme quelqu’un qui échoue toujours,cessez de vous voir comme quelqu’un qui n’a pas de valeur. désormais ce n’est plus le passé qui vous dicte ce que vous êtes, ce ne sont plus les mots prononcés à votre sujet, ce ne sont plus les blessures infligées qui parlent pour vous, non, vous vous éveillez à une réalité nouvelle.
Dorénavant vous n’êtes plus la même personne, ce qui est passé a disparu et toutes choses ont été faites nouvelles. La réalité dans laquelle vous devez vivre est la réalité selon laquelle vous êtes un enfant de Dieu, aimé, accepté,pardonné, et d’une infinie valeur. Vous êtes beau, vous êtes belle, créés par un Dieu qui vous aime et veut le meilleur pour vous.
Il vous faut renouveler votre intelligence et remplacer ces formes de pensée négatives par ces nouvelles vérités, et ce sont elles qui vont vous dicter quoi penser et comment vivre. Si vous vivez dans la conscience du fait que quoiqu’il arrive, rien ne peut vous séparer de Dieu et de son Amour, que peu importe qui vous abandonne ou vous trahit, lui ne vous abandonnera jamais, vous vivrez votre vie très différemment.
Tout cela, vous devez le bâtir sur la fondation de la Grâce. Souvenez vous que s’il a choisi de vous sauver, de vous guérir, de vous libérer, il ne vous laissera plus jamais tomber. Souvenez vous que même quand vous faites les pires erreurs, que vous vous en voulez, que vous vous décevez vous mêmes, que vous pensez que tout est perdu, sa Grâce vous sufffira.
Il est très important de surveiller ce qui se passe lorsque vous pensez, et souvenez vous que vous avez le contrôle de vos pensées. C’est à vous de dire :” Stop! Je refuse de penser quelque chose comme çà” et de remplacer cette idée négative par une idée positive. C’est une discipline quotidienne que de surveiller son activité mentale. Vous verrez qu’en appliquant ces principes et en demandant à Dieu de vous donner la puissance d’y arriver un grand changement se produira. En même temps assurez vous de ne pas accorder trop d’importance à un problème qui persiste. C’est en vous concentrant sur Dieu et qui il est , en passant du temps dans sa présence et en apprenant à le connaître mieux que vous verrez que ces problèmes sont en fait bien plus petits qu’ils semblent lorsqu’ils sont remis dans les mains de Dieu. Il y a des tas de choses que j’aimerais partager avec vous mais ce sera pour un prochain billet. Merci Jésus et touche les lecteurs de ce billet, qu’ils aient soif de toi et de l’eau vivante que tu promets, celle qui étanche réellement la soif.

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Développement Personnel, Littérature, Motivation & Inspiration