Tag Archives: vie chrétienne

Vivre sa vie pleinement

Vous êtes sur le point de divorcer? Votre femme vous quitte? Vous avez perdu votre emploi?Vous croulez sous les dettes? Problèmes, problèmes, et encore des problèmes … les circonstances semblent insurmontables et vous tenez à peine le coup. Vous gardez juste la tête hors de l’eau, tout simplement, pour survivre. Est-ce la vie dont vous rêviez quand vous étiez plus jeune, plein d’espoirs et d’attentes, pas encore meurtris et affaiblis par l’existence. Et pourtant, vous le voyez partout: “vivre sa vie pleinement!”, sur les étagères dans les librairies, à la télévision, et même dans votre librairie chrétienne du coin : «Être un« mari à succès, “7 étapes pour une vie victorieuse”, et d’autres titres très prometteurs qui contrastent avec la triste réalité de votre situation.

Pouvez-vous la changer, votre situation? C’est une possibilité. Mais peut-être est il temps de changer la façon dont vous la voyez! Rappelez-vous le véritable changement commence en soi. Vous voyez, ce n’est pas tant ce que vous subissez qui compte, c’est la façon dont vous le percevez. Je m’explique: la vie amène ses tempêtes et parfois, même avec la meilleure préparation, nous ne serons pas en mesure d’y résister. C’est un fait, nous n’avons aucun contrôle sur rien, et comme on dit en Anglais “Shit Happens”, plus poliment, “çà arrive” ou “c’est la vie”. Mais une chose que vous pouvez faire, si vous ne pouvez pas contrôler vos conditions de vie, est de changer la façon dont vous réagissez à elles.

Ce soir, je méditais sur l’expression «plénitude de la vie», ou “vivre la vie en abondance”. Qu’est-ce donc que cela veut dire. Comme vous, j’ai toujours pensé que cela impliquerait une sorte de jouissance ou de sensations fortes, comme sauter d’un avion avec un parachute ou de pratiquer certains sports extrêmes. Vivre pleinement, tirer le meilleur parti de chaque occasion, de trouver satisfaction dans la vie. Quoi d’autre? Peut-être prendre des risques, ne pas avoir peur d’être ce que nous avons toujours rêvé d’ être. Hmmm, ce sont toutes de très bonnes réponses, mais comment cela fonctionne vraiment, je veux dire vraiment, pour moi, aujourd’hui?

Mettons les choses ainsi: la meilleure définition que j’ai trouvée jusqu’ici à ce que cela signifie vraiment pour vivre pleinement de la vie est la suivante:

«Accepter la vie dans sa pleine mesure, avec tout ce qu’elle peut apporter, de bon ou de mauvais.”

Terne? Ennuyeux? Pas du tout. Encore une fois, permettez-moi de préciser.

Dans nos sociétés modernes, nous ne savons plus ce que signifie se battre pour notre survie. Les guerres sont loin et sont gérées par des armées professionnelles, pas vraiment besoin de se protéger et de protéger nos familles car nous vivons dans des quartiers relativement sûrs, et l’immense majorité d’entre nous n’a pas à lutter pour mettre de la nourriture sur leur table. C’est assez simpliste, mais c’est un fait. les hommes et les femmes modernes  dans nos sociétés occidentales, sont, je dirais, très à l’aise, et ont un élément de risque très faible dans leur vie. Par conséquent, la plupart d’entre nous vivent une existence très ennuyeuse. Nous vivons une certaine routine. Ici, je n’ai pas besoin de développer parce que si vous lisez ces lignes, vous savez exactement ce que je veux dire. En France appelle çà “métro-boulot-dodo. Comme des machines, nous vivons une vie mécanique et répétitive, et un jour on cesse de fonctionner, et nous appelons cela la mort.

Mais est-ce la seule façon de vivre? Peut-il en être autrement?

Permettez-moi de revenir à mon premier point. Ce n’est pas tant la douleur qu’il vous  faut supporter, maisles conséquences de votre réaction à cette douleur, et votre perception de celle-ci. Pourquoi vivons-nous cette ennuyeuse et terne? Selon moi, parce que nous fuyons la douleur. “Chat échaudé craint l’eau froide”. Nous avons tous éprouvé de la douleur d’une manière ou d’une autre. La réalité est que c’est quelque chose que nous voulons éviter. Et c’est tout à fait légitime. Mais, ce faisant, croyez-moi, nous refusons de vivre une vie qui vaut d’être vécue. Comme nous nous protégeons de la douleur, nous construisons notre vie autour d’une idole qu’on nomme  “une vie meilleure”, ou “une vie plus heureuse”, mais par la recherche d’un certain confort, nous finissons par trouver vraiment le trouver, sous la forme d’un cercueil, où nous vivons tout au long de notre vie, comme morts. Ou plutôt, nous pensons que nous vivons une vie, mais en fait, nous sommes morts.

Pour moi, vivre la vie pleinement, c’est faire le choix d’accepter que notre voyage sur la terre ne sera pas sans peine. Comme nous acceptons cette réalité, notre expérience de la souffrance sera plus intense, mais plus intense sera aussi  notre expérience de la joie. Comme nous nous ouvrons à la réalité et décidons d’y faire face, nous retrouvons la vie et la vie reprendra son goût.

Je sais, ce n’est pasun discours de motivation très habituel. Mais réfléchissez-y. On ne vit qu’une fois sur la terre, et «dans cette vie», Jésus nous a dit, “vous aurez des difficultés, mais ayez confiance”, il a dit aussi, car j’ai vaincu le monde ». Pour ceux qui croient en Lui, il a donné le privilège d’être appelés enfants de Dieu. Nous avons l’assurance de la vie éternelle, mais nous sommes des pèlerins sur cette planète. Alors quoi? Est-ce que cela veut dire que nous devons être malheureux jusqu’à ce qu’il revienne, ou nous appelle à la maison? Certainement pas! D’ un point de vue céleste, nous pouvons nous rapprocher de notre vie terrestre avec plus de clarté. Vous avez besoin d’argent? Bon! Cela signifie que vous êtes toujours bien vivant! Cela signifie que vous avez des rêves et des aspirations! Vous êtes en instance de divorce? Avez-vous se sentiments de rejet, ou d’ échec? C’est ainsi que vous choisissez de le percevoir mon ami.Ce pourrait également être un nouveau départ. Ces années ne sont pas perdues, elles ont fait de vous qui vous êtes maintenant. Buvez de cette douleur, laisse la couler au fond de votre gorge comme une liqueur forte, mais en lui  permettant de fortifier votre esprit. Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. Vous bâtissez du muscle, vous êtes en cours de purification dans la fournaise ardente. Le livre de Jacques nous dit de le considérer comme pure joie, lorsque nous traversons diverses épreuves. Pourquoi? Parce qu’elles vous rendront plus semblables au Christ! Si vous laissez l’Esprit Saint  vous briser, et vous former, pour vous refaire, vous serez transformés en une nouvelle personne, plus compatissante, plus sage, plus forte et surtout plus proche de Dieu.

La prochaine fois quand vous voyez la douleur sur votre route, ne vous cachez pas, ne vous enfuyez pas, mais accueillez-la, et de permettez à l’Esprit Saint de vous montrer le chemin. Il se trouve que très souvent c’est  dans les moments de souffrance que l’intimité avec votre créateur sera plus la plus douce. Et rappelez-vous, il n’y a pas de vrais problèmes dans cette vie, que des occasions pour que sa Grâce soit manifestée.

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Le mythe d'une vie équilibrée

Comment trouver l’équilibre entre sa vie, sa famille, son ministère, son travail.
La réponse est très simple, ne vivez pas une vie équilibrée.
Une vie équilibrée est impossible et non-biblique.
Jésus ne nous a pas appelés à vivre une vie équilibrée, il nous a appelés à le suivre. Une vie équilibrée est une vie rétrogradée.
Alors que nous suivons Jésus, nous nous heurterons à des obstacles qui compromettront grandement cette notion d’équilibre. Il y aura des saisons de ministère intense, ou même des tempêtes dans nos vies, suivies par des périodes de calme et de repos. Mais vouloir obtenir l’équilibre parfait à tout instant c’est poursuivre une idole, et pour tout dire, cela vous rendra fou. La vie est telle qu’elle nous emporte parfois dans ses tourbillons, dans ses tumultes, mais l’important dans tout cela c’est que notre âme soit attachée solidement à son ancre, pour ne pas sombrer, et cette ancre, c’est Jésus.
Ce que Jésus nous dit c’est de construire notre vie sur sa fondation, sur le roc, Christ. Alors que nous construisons sur le sable notre demeure semble identique à celle bâtie sur le roc, mais quand la tempête arrive, elle s’écroule avec fracas. Jésus nous dit aussi que quiconque aime sa vie la perdra, mais quiconque est prêt à la perdre la gagnera. Etre un disciple de Jésus, c’est mourir chaque jour. Mais après la mort il y a résurrection, et l’on se rend compte que ces choses que l’on chérissait tant et avait peur de perdre n’étaient en fait que des idoles. Poursuivre le mythe de l’équilibre dans la vie c’est poursuivre une idole. Ce qui compte c’est l’intimité avec Jésus, et non pas combien d’heures nous dormons ou la question de savoir si nous nous surmenons ou nous investissons trop d’énergie à servir le Royaume de Dieu. Nous sommes pèlerins sur cette Terre, notre citoyenneté n’est pas de ce monde, mais elle est céleste. Le but de la vie n’est pas une “vie meilleure », mais de faire la volonté du Seigneur. C’est seulement en nous délectant dans la présence de Dieu et en lui rendant gloire que nous ferons l’expérience de la joie profonde et d’une satisfaction réelle.
En attendant, sur cette Terre, et tant que nous vivrons nous aurons des difficultés, des problèmes. Certains mariages se briseront, certaines relations deviendront distantes, nos enfants ne seront pas toujours à la hauteur de nos attentes, il y aura des maladies, du stress, des pressions. A plusieurs reprises nous échouerons, seront déçus, blessés, nous nous décevrons même nous-mêmes lorsque nous pécherons et blesserons notre Père par nos actions. Parfois nous penserons que tout est perdu, nous nous éloignerons du Seigneur. Parfois nous perdrons notre foi en nous-mêmes, et notre Foi en lui. Nous penserons qu’il est trop tard, qu’on est allé trop loin, qu’on a usé toutes ses cartouches. Mais au bout du compte, ce que l’on trouvera, encore et encore, c’est sa grâce, son pardon, son Amour, sa puissance, et la joie du Seigneur nous reviendra, nous serons comme purifiés, régénérés, nous serons victorieux.
Souvenez vous, peu importe combien de fois vous trébuchez, combien de fois vous vous écroulez au sol sans force et rempli de sentiments de honte, de défaite et de culpabilité, sa grâce est tout ce qu’il vous faut, et elle abonde dans sa présence. Souvenez vous, peu importe combien vous vous sentez loin de lui, vous êtes toujours bienvenu dans la présence de Dieu, il est Amour.

http://ws.amazon.fr/widgets/q?ServiceVersion=20070822&MarketPlace=FR&ID=V20070822%2FFR%2Fwwwavraidir05-21%2F8003%2F622bd76b-1f27-466d-b1e1-ad6f9d1cda3e&Operation=GetDisplayTemplate

http://ws.amazon.fr/widgets/q?ServiceVersion=20070822&MarketPlace=FR&ID=V20070822%2FFR%2Fwwwavraidir05-21%2F8014%2F642794ca-6729-4599-b749-e21e23678b14&Operation=GetDisplayTemplate Widgets Amazon.fr

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles, Développement Personnel, Motivation & Inspiration