Tag Archives: grace

La Gloire de la Nouvelle Alliance

La Gloire de la Nouvelle Alliance

Dans la Nouvelle Alliance, nous pouvons entrer dans la présence de Dieu avec confiance, et y vivre! Nous contemplons la Gloire de Dieu dans le visage de Christ, et nous sommes transformés, de Gloire en Gloire. Nous avons laissé derrière nous la gloire passagère de l’ancien et nous embrassons la gloire du nouveau, accueillante et vivifiante et qui a le pouvoir de nous transformer. Nous mettons de côté nos anciennes habitudes qui consistaient à essayer de plaire à Dieu, en échouant constamment. Maintenant, nous nous plaçons dans cette position nouvelle que nous avons en Christ et nous croyons à sa déclaration sur nos vies:”vous êtes acceptés dans le bien -aimé”. Une des plus grandes bénédictions dans la vie d’un croyant est que nous sommes des créations nouvelles en Christ.  “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.”2 Corinthiens 17. Cela signifie pour nous qu’un changement radical a eu lieu. C’est la Gloire de la relation que nous avons avec Dieu sous la Nouvelle Alliance.

La Gloire du Nouveau Testament, ou Nouvelle Alliance, est permanente. C’est une Gloire supérieure à tout ce que l’Ancienne Alliance pouvait produire. Christ vit en nous. Il ne connaissaient pas la résidence interne de l’Esprit de Dieu sous l’Ancienne Alliance. La Nouvelle Alliance suffit à tous nos besoins, nous donnant la puissance de vivre dans la présence de Dieu. L’ancienne nous laisse en dehors de la bénédiction de Dieu, nous efforçant d’y rentrer par notre propre mérite. Sous la Nouvelle alliance, nous vivons par le mérite de Christ. L’Ancienne Alliance nous lie et nous amène à la mort car elle nous enferme dans la spirale de la défaite et du désespoir. La Nouvelle Alliance, elle, nous donne la vie et la liberté par le St Esprit qui vit en nous. L’Ancienne Alliance, tout au mieux, modifie la conduite externe des gens car la Loi ne fait que juger et condamner. La Nouvelle Alliance, elle, nous donne la grâce et le pardon qui nous mène à une vie basée sur une transformation du coeur, pas sur un changement de notre conduite.

Changé en contemplant Jésus

Arrrêtez d’essayer de changer par vous-mêmes, d’essayer d’être différent, de devenir ce que vous n’êtes pas. C’est là un effort charnel, et entièrement humain.Ce n’est pas nécessaire, et même complètement inutile! Vous êtes déjà transformés de l’intérieur.

La Gloire de Dieu sur le Mt Sinaï

Vous n’êtes plus qui vous étiez auparavant car vous êtes maintenant en Christ. Cela n’a rien à voir avec vos efforts ou vos actions. C’est totalement, à 100%, l’oeuvre de Dieu. Il vous a complètement recréé en Christ. Maintenant, vous êtes une nouvelle créature.

Le secret est d’apprendre à être conscient de Jésus et de sa Gloire en vous. Tout ce qui appartient à Jésus vous appartient.En lui vous avez la sagesse, la justice, la sainteté et la rédemption. Christ est votre vie car désormais  votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Cela veut dire que vous êtes acceptés par Dieu tout le temps, quoi qu’il se passe dans votre vie. Vous ne chutez pas en dehors de la faveur de Dieu, selon votre “performance” en tant que chrétien chaque jour.

Concentrez vous toujours sur Christ et sa Justice, jamais sur vous-mêmes. Vous êtes complets en LUI. Vous êtes justes en LUI. Vous êtes parfaits en LUI. Cessez de vouloir ajouter à la perfection de l’oeuvre de Christ sur la Croix comme si elle était une oeuvre inachevée qui devait être complétée par vos efforts. Plus vous voyez qui vous êtes en Christ, et plus vous méditez sur ce qu’il a fait pour vous- plus vous serez transformés à son image.

Comprendre qui vous êtes en LUI vous amènera à des niveaux de conformité à Christ à vous couper le souffle!

Colin Dye

Advertisements

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Un pardon complet et un coeur changé

Jésus et la femme adultère, pas de condamnation

Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. 2 Corinthiens 5:21

A partir du moment où vous avez cru en Jésus, vous êtes devenus la Justice de Dieu en Christ. C’est la Justice de Dieu qui ne peut jamais être ternie ou détruite. Elle n’a rien à voir avec ce que vous avez pu faire, ou ce que vous ferez jamais-de bon ou de mauvais. Mais elle a à voir avec ce que Jésus a fait pour vous. Il vous a donné le don gratuit de sa Justice parfaite.

Cela veut dire que vous n’aurez plus jamais à craindre le jugement de Dieu ou la punition pour vos péchés. Plus jamais vous n’aurez à travailler dur pour obtenir son approbation ou sa bénédiction. Vous êtes déjà béni et hautement favorisé dans le bien-aimé- Jésus Christ.

Vous sentez vous parfois coupables d’avoir fait ce que vous n’auriez pas du faire? Etes vous parfois sous le poids d’un lourd fardeau, quand vous avez “laisser tomber” le Seigneur, ou l’avez “déçu”? Bien, souvenez vous que l’attitude de Dieu envers vous est constante et sans variations. Il a déjà pris sa décision à votre sujet- il vous aime et veut le meilleur pour vous, il veut vous bénir- non pas parce que vous le méritez ou pourrez jamais le mériter, mais parce que Jésus a payé le prix le plus élevé que l’on puisse imaginer pour que vous soyez libéré. Vous avez été racheté par le sang précieux de Jésus.

Un pardon complet et un coeur changé

Jésus pardonna la femme adultère complètement, pour toute sa vie de péché. Ses mots étaient comme une musique si douce à ses oreilles, produisant un soulagement profond et une joie immense dans son coeur. Le fardeau d’une vie de péché tout à coup était enlevé de ses épaules. Maintenant, elle était prête pour la deuxième parole que Jésus allait prononcer : va et ne péche plus! Cette seconde parole fut tout aussi puissante et libératrice que la première. Il venait juste de se prononcer, comme Juge de toute l’humanité et l’avait pardonné pour tout.Ensuite, en tant que Créateur du Monde, il prononça les paroles qui devaient faire naître une nouvelle création dans son âme. Ce commandement n’était pas une parole légaliste. Le légalisme vous enseigne ce que vous devez faire pour être accepté par Dieu, mais il ne vous aide jamais à y parvenir.La loi vous enseigne ce que vous avez à faire pour être saint, mais elle ne vous aide pas à être saint. La Grâce fonctionne de manière complètement différente; Dieu vous rend d’abord acceptable par la Foi en Christ et son oeuvre sur la Croix. Dans un premier temps, il vous déclare juste par la Foi, ensuite, il vous appelle à vivre pour Lui.

Colin Dye est le Pasteur Principal de Kensington Temple à Londres

Nous n’essayons pas de vivre une vie juste pour être acceptés par Dieu, mais nous vivons de manière juste car nous avons déjà été acceptés par Dieu. Nous n’essayons pas de suivre un code de conduite de manière externe, dans notre comportement, mais part la puissance de l’Esprit à l’oeuvre en nous. Quand Jésus nous appelle à faire quelque chose, il nous donne la capacité de le faire. Il active la puissance de la nouvelle création qui est en nous, nous donnant la capacité de vivre comme il nous appelle à vivre.

Jésus créa par sa Parole une vie nouvelle dans cette femme. Il changea son coeur, et à partir de ce moment, elle a eu une nouvelle puissance à l’oeuvre en elle. Sa rencontre avec Jésus a changé ses désirs, sa motivation et le sens complet de sa vie. C’est cela que d’être vraiment né de nouveau et de recevoir une vie nouvelle de Jésus.

L’ancienne alliance était une alliance basée sur la Loi. Elle n’avait rien à voir avec la Grâce de Dieu à l’oeuvre dans les coeurs des Hommes. Dieu nous a donné la loi pour nous montrer qu’il était impossible de le servir au moyen de nos propres efforts humains. C’est pour cela qu’il est écrit, dans 2 Corinthiens 3:6 – “Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie.” Quand la Loi fut donnée dans Exode 19, ce fut glorieux.Dieu lui même est descendu sur Terre et a manifesté sa gloire sur le Mont Sinaï. Mais sa gloire était terrifiante pour le peuple.Ils se sentirent indignes d’approcher Dieu. Néanmoins, ils promirent d’obéir la Loi et se déclarèrent aptes à la suivre. Quelques pages plus tard dans la Bible, on peut lire le passage du veau d’or et du péché odieux qu’ils commirent en rejetant Dieu en faveur d’une image sculptée. Le reste de l’Ancien Testament nous montre les nombreux échecs de la part du peuple de Dieu quand il s’agissait de respecter la loi et de se faire accepter par Dieu.

Je le répète, l’attitude de Dieu à votre égard est constante et ne change pas, il a déjà pris sa décision à votre sujet- il vous aime et veut le meilleur pour vous, il veut vous bénir- non pas parce que vous le méritez ou pourrez jamais le mériter, mais parce que Jésus a payé le prix le plus élevé que l’on puisse imaginer pour que vous soyez libéré. Vous avez été racheté par le sang précieux de Jésus.

Colin Dye

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Dieu veut transformer nos coeurs, avant de changer nos comportements

Colin Dye est le Pasteur Principal de Kensington Temple à Londres

“Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.”2Corinthiens 3:18

Beaucoup de prédicateurs de nos jours se concentrent exclusivement sur le changement de comportement. Ils nous disent toujours ce que l’on doit faire afin d’être bénis, pour surmonter nos échecs et pour recevoir la faveur de Dieu. Il nous faut alors nous repentir plus, donner plus,etc…

Bien sûr, le comportement et la moralité sont importants, mais le problème est  qu’avec la prédication moraliste, l’on n’obtient pas de résultats probants. Les gens finissent par être découragés lorsque des problèmes complexes sont abordés avec des solutions pratiques simplistes.Au bout du compte, elles ne sont jamais efficaces et nous laissent dans la détresse, comme si nous étions des “ratés”.

Il n’y a pas de doute sur le fait que le Nouveau Testament nous appelle à être saints, purs et obéissant comme Christ. Mais il est aussi très clair sur le fait que ce style de vie surnaturel est absolument impossible par notre propres efforts et peut seulement être vécu par la puissance de Dieu.

La Gloire de Dieu sur le Mt Sinaï

Dans le Nouveau Testament, chaque commandement sur ce que nous devons faire est précédé par la révélation de qui nous sommes en Christ. L’identité vient avant l’activité, l’amour avant l’obéissance, la croyance avant le changement de comportement et la transformation du coeur avant la transformation de la vie.

Avant même de vous dire comment changer votre façon de vivre, Jésus vous donne une vie nouvelle. Avant de vous appeler à confronter le péché dans votre vie, il vous remplit de son amour, de sa grâce et de sa paix. Il vous fait savoir qu’en lui, vous êtes aimés, totalement et inconditionnellement, et complètement accepté par le Père. En fait, il vous donne personnellement tous les bénéfices associés à son oeuvre accomplie sur la croix, avant même de vous demander de faire quoi que ce soit en ce qui concerne un changement de votre façon de vivre.

La femme prise dans l’acte d’adultère est un exemple brillant de la façon dont Jésus se comporte envers vous. L’histoire est simple. Une femme pécheresse est amenée à Jésus et il lui pardonne tous ses péchés instantanément, entièrement et gratuitement. Elle n’a absolument aucune condition préalable à remplir, pas de contrat initial à remplir, pas de promesses de bonne conduite à faire pour que Jésus la pardonne. Tout ce qu’elle a eu à faire, c’est de regarder Jésus dans les yeux et d’entendre son verdict final sur sa vie : je ne te condamne pas! C’est çà la Grâce! La Grâce pure à 100%. Cette femme l’a reçue par la Foi, la Foi simple. Elle a seulement vu Jésus, et elle a cru.

Jésus a pris sur lui tout votre péché, toutes vos transgressions- toute mauvaise chose que vous ayez jamais commise ou commettrez jamais. Il est mort à votre place sur la croix et en échange pour votre péché, vous a donné sa parfaite justice.

La foule de Pharisiens était sur le point de la lapider pour son adultère, mais Jésus l’a pardonnée! Imaginez l’impact que cela a eu. Jésus, le juge de toute la Terre, donnant son verdict ultime sur sa vie- non-coupable! Il n’y a pas de cour d’appel plus haute qui puisse contester ce verdict. Rien ne pourra jamais changer son statut face à Dieu. Elle est pour toujours libérée de toute culpabilité, de jugement et de condamnation. Cela n’a absolument rien à voir avec ses actions ou sa conduite. Si c’était le cas, elle aurait été condamnée comme pécheresse et coupable, comme le reste d’entre nous. Ceux qui voulaient la juger (les Pharisiens) ne le pouvaient pas et le seul qui pouvait la juger, (Jésus) l’a acquittée. C’est exactement ce que Jésus a fait pour vous, si simplement, comme cette femme, vous avez mis votre confiance en lui. En tant que croyant en Jésus, vous êtes complètement justifiés devant un Dieu Saint, par sa Grâce- non pas par vos propres efforts et mérite.

Colin Dye

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

La séduction du péché

adam, eve et le serpent

Hébreux 3:12-13 (Louis Segond)
12Prenez garde, frère, que quelqu’un de vous n’ait un coeur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.13Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire: Aujourd’hui! afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.

A travers les tromperies du Diable, nous voyons le péché comme attirant et désirable. Il y a un mécanisme du péché bien précis. Le péché nous promet de satisfaire nos besoins et de nous donner du plaisir. Plus encore, le péché nous appâte avec cette très désirable promesse qu’est “la sagesse”.

La sagesse n’est pas uniquement quelque chose d’intellectuel, c’est aussi comment nous vivons nos vies. La sagesse est une connaissance pratique qui nous aide à savoir comment vivre nos vies. C’est ce que tout le monde recherche. Nous voulons tous savoir comment vivre, et vivre notre vie pleinement.

Dieu nous révèle Sa sagesse, et nous appelle à vivre dans une relation d’amour avec lui, en harmonie avec lui. Mais lorsque nous doutons de la bonté de Dieu, nous permettons à certaines pensées de prendre racine dans nos esprits. Nous commençons à croire que la vie marchera mieux pour nous si nous faisons nos propres choix et nous éloignons des paramètres fixés par Dieu. A ce moment là, nous voyons, consciemment ou non, Dieu comme un être qui ne nous aime pas et veut nous priver des bonnes choses.

Une fois que nous sommes séduits de la sorte, nous nous ruons vers le péché, car son attraction devient trop forte. Nous sommes extrêmement motivés par le fait qu’il remplira tous nos besoins. Le champ de bataille est bien sûr la pensée; nous désirons le péché car nous croyons au mensonge de Satan qu’il va nous satisfaire au plus profond de nous. Si le péché est rendu plus puissant par la tromperie, le mensonge, c’est bien la Vérité qui nous libérera et nous rendra saints.

Je crois du fond du coeur que si nous péchons encore, c’est que nous n’avons pas encore reçu la révélation de l’Amour de Dieu. Beaucoup d’entre nous vivons encore comme des orphelins, seuls et abandonnés dans ce monde hostile. Nous lisons ces versets sur l’Amour du Père, mais nous n’en faisons pas l’expérience. C’est souvent les sentiments de solitude, de tristesse et d’abandon qui nous poussent à rechercher un certain réconfort dans le péché. Quelque chose en nous soupire, et veut être satisfait. Nous crevons d’un manque d’Amour, nous sommes désespérés d’être aimés.

Romains 8:14-16

14car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

15Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!

16L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

Voilà la Vérité avec laquelle il nous faut renouveler notre intelligence : nous n’avons plus à vivre comme des orphelins! Nous sommes adoptés par le Père Eternel. Nous sommes aimés, et cela malgré nos imperfections, nos fautes, nos erreurs. Quand Papa nous voit il sourit, il veut être avec nous, nous embrasser, nous écouter parler. Il veut sécher nos larmes et nous étreindre, il est si fier de nous, il est si rempli d’Amour pour ses enfants.

Quand il nous prend dans ses bras, alors son Amour nous purifie, et nous donne la force et la confiance de repartir, sachant que nous sommes aimés et acceptés, même si nous péchons encore-mais cette fois, remplis de la Révélation de l’Amour du Père, nous désirons de moins en moins le péché, et de plus en plus la présence de Papa.

Ce monde peut être sombre et froid. Les drames de la vie font qu’on s’y sent souvent isolé, seul et mal-aimé. Même entouré, on est encore seul. C’est seulement dans la présence de Dieu qu’on est enfin au chaud, qu’on est à la maison, qu’on est aimé et accepté. La réponse au problème du péché se trouve dans un désir plus fort, plus intense, le désir de la présence de Dieu. L’approche légaliste ne peut pas régler le problème du péché, seule une rencontre avec notre Père peut nous donner la motivation de nous repentir, c’est à dire de dire non au péché, et de nous tourner entièrement, de tout notre être, passionnément vers Dieu.

Si seulement nous pouvions comprendre à quel point il nous aime, nous vivrions nos vies différemment. Apprenons donc à mieux le connaître, au travers de sa Parole, en passant du temps à développer une intimité avec lui, et par sa Grâce il nous guidera, et il se révélera à nous.

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Pardonné pour mes péchés passés, présents et futurs 2

Lorsque je péche, je peux désormais vivre dans l’assurance que Dieu m’aime toujours et qu’il me pardonne, encore et encore. Il y a plus de Grâce disponible que je ne pourrai jamais l’épuiser par mon péché. Où le péché abonde, la Grâce surabonde.

Romains 6:14″Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.” Que se passe-t-il alors quand je péche? Je me mets à nouveau sous la Loi, et non plus sous la Grâce. En ce faisant, je donne de la puissance à mon péché, car la puissance du péché, c’est la Loi. La Loi, en me rendant conscient de mon péché, lui donne plus de force, et c’est tout ce qu’elle peut faire. La Loi n’a pas été donnée pour nous rendre saints, elle l’a été pour nous montrer nos transgressions, en elle-même, elle n’a aucun pouvoir de sanctification. Elle nous condamne, mais sans nous aider. Quand, je péche, je suis donc sous la Loi, et le péché a bien pouvoir sur moi. La réalité, c’est que Jésus nous a libéré de la malédiction de la Loi. En ce faisant, il nous a aussi donné la puissance de vaincre le péché, non pas en obéissant à la Loi, mais par la Foi “Le juste vivra par la foi” Romains 1:17
Par la Foi en Jésus, je reçois ma justification et je deviens “La justice de Dieu” en lui. Y a t il alors encore des conséquences à mon péché?

“Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.”
Galates 6:7-8

Quelle est donc la conséquence de mon péché si Dieu me l’a pardonné avant même qu’il soit commis, et s’il m’aime tout autant qu’avant?

On le voit dans le verset qui précède, au lieu de moissonner la vie éternelle, je moissonnerai de la chair, corruption. Est-il ici question de mon Salut? Pas du tout. Si le sujet traité est la conséquence du péché, le Salut et la sécurité éternelle du croyant ne sont pas remis en cause. Ce qui est exprimé ici, c’est plutôt le fait que de vivre une vie charnelle ne me rapprochera pas de Dieu. Au contraire, il y a une récompense pour ceux qui cherchent Dieu, et cette récompense est la vie éternelle, pas notre ticket d’entrée au Ciel, mais la joie incomparable d’être dans la présence de Dieu, d’entendre sa voix, d’être intime avec lui.

Bien sûr que mon péché a des conséquences, et être sous la Grâce n’est pas une excuse pour pécher. La Grâce de Dieu, au contraire, nous donne la puissance de rester éloigné du péché dans nos vies.

Galates 5:16 “Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi.Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.”

Plus nous vivons dans la connaissance que nous sommes justes et acceptés par Dieu et que nous ne pouvons pas le satisfaire par nos propres efforts, et plus nous dépendons de sa Grâce. Comment éviter de pécher? Il nous faut vivre selon l’Esprit. Bien comprendre que nous ne sommes plus sous la condamnation est essentiel. Alors quand nous péchons, nous nous savons pardonnés, et nous demandons à Dieu sa Grâce pour nous relever et nous aider à marcher selon l’Esprit. Dans un prochain billet, nous nous pencherons sur ce qui nous pousse à pécher et en comprenant ce mécanisme, nous donnerons aussi la clé pour le combattre.

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

Pardonné pour mes péchés passés, présents et futurs

La Grâce de Dieu ne cessera jamais de nous surprendre, de nous étonner, c’est lorsque l’on croit enfin la comprendre et en mesurer la portée qu’elle nous prend au dépourvu et nous pousse à reconsidérer notre théologie.

Je ne péche pas pour que la Grâce abonde, mais le fait est que je péche, encore et encore, et trop souvent en toute conscience, de manière trop délibérée. D’autres fois je péche encore, mais sans m’en rendre compte.

Auparavant, cela me plongeait dans une grande détresse, une profonde tristesse. Le péché dont j’avais bien conscience en le commettant et qui avait si bon goût, me revenait en pleine face, avec tout son bagage de condamnation et de culpabilité. N’est il pas écrit que le péché, une fois consommé, engendre la mort. Oui, cette mort était bien présente en moi et comme un venin se répandait dans tout mon être.

Mais n’est-il pas aussi écrit, “O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon?…Or l’aiguillon de la mort, c’est le péché; et la puissance du péché, c’est la loi..” 1 Corinthiens 15:55-56

Attendez une seconde, la loi? Mais j’ai été libéré de la loi. Romains 7 explique que jadis j’étais marié à la Loi, mais que ce mari tyrannique est mort, et que je suis désormais marié à Jésus.

Si je ne suis plus sous la loi mais sous la Grâce, pourquoi alors ces sentiments de culpabilité et de honte lorsque je péche?

Est ce Dieu qui me condamne? Il est écrit, où est –il celui qui condamne, car c’est Dieu qui justifie. Et si Dieu est avec nous qui peut être contre nous?

Qui donc nous accuse? On le surnomme l’accusateur des frères, ou encore Satan, l’accusateur, l’adversaire. Et comment le fait-il? Il utilise la Loi pour nous accuser.

N’est ce pas légitime? La loi est sainte, et nous avons péché. Mais si ces accusations sont justifiées, elles ne tiennent pas compte d’un facteur essentiel : la Croix.

Sous la loi nous avons péché et méritons toutes les malédictions qui doivent s’abattre sur ceux qui en brisent les commandements. Mais il en est un qui est venu accomplir la Loi, et qui a payé le prix pour nous, et de ce fait, quand nous sommes accusés, il est bon de rappeler à Satan que le prix a déjà été payé.

Jésus est devenu péché pour que nous puissions devenir la Justice de Dieu en lui. De ce fait, nous sommes pour toujours justifiés.

Comment donc me positionner par rapport à mon péché. Dois je pour autant ne pas en tenir compte?

Ce n’est pas la bonne façon de poser la question. Qui suis-je? La justice de Dieu en Christ. Ce péché, que je viens juste de commettre, appartient à qui j’étais, mais plus à qui je suis dorénavant. Dieu m’aime tout autant avant cet acte qu’après, car il est satisfait par le sang de Jésus. Quand il voit ma vie, il voit l’agneau et le sang versé, et sa justice est satisfaite.

Cela veut-il dire que je peux continuer de pécher à ma guise. Non, absolument pas dit Paul dans Romains 6:1-2 “Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?”.

Mais quel que soit mon péché ou le nombre de fois où je le commets, cela ne change rien au jugement porté sur ma vie, en ce qui concerne le Salut et la Justification. Le verdict a été prononcé, il y a de cela 2000 ans. Si Jésus a été puni une fois et pour toutes, pour mes péchés passés, présent, et à venir, alors je n’ai pas a être puni, sinon Jésus est mort en vain. “Je n’anéantis point la grâce de Dieu; car si la justice vient de la loi, Christ est donc mort en vain.” Galates 2:21

Leave a comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles

La beauté inégalable du psaume 23

“Et finalement, il y a l’assertion du caractère sublime du Coran, à tel point que ceux qui doutent sont mis au défi de produire une sourate aussi belle si ils refusent d’en accepter la provenance divine (v. 23).  C’est un défi que  beaucoup ont relevé, mais bien sûr c’est le genre de défi qui ne peut jamais être satisfait aux yeux de ceux qui l’ont lancé –”Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les un les autres”. ” (17:88).”

Robert Spencer

Que dire de la beauté du psaume 23, pouvez vous trouver quelque chose d’aussi beau dans quelque autre “écriture sainte” ?

Psaume 23

 1Cantique de David. L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien.

    2Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.

    3Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom.

    4Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.

    5Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde.

    6Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Éternel Jusqu’à la fin de mes jours.”

Qu’en pensez-vous?

1 Comment

Filed under Apologétique et Polémique, Articles